Frencq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frencq
Frencq
L'église Saint-Martin.
Blason de Frencq
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Intercommunalité Communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois
Maire
Mandat
Norbert Magnier
2020-2026
Code postal 62630
Code commune 62354
Démographie
Gentilé Frencquois
Population
municipale
860 hab. (2018 en augmentation de 7,1 % par rapport à 2013)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ 40″ nord, 1° 41′ 57″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 150 m
Superficie 19,81 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Étaples - Le Touquet-Paris-Plage
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Étaples
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Frencq
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Frencq
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frencq
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frencq
Liens
Site web mairie-frencq.fr

Frencq est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Frencq est située au sud-ouest du département du Pas-de-Calais, à 9 km au nord d'Étaples[1] ainsi qu'à 13 km du Touquet-Paris-Plage[2], à 16 km de Montreuil[3], à 22 km de Boulogne-sur-Mer[4], à 101 km de Arras[5], à 126 km de Lille[6] et à 235 km de Paris[7] par la route.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Superficie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 19,81 km2 ; son altitude varie de 18 à 150 mètres[8].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le bassin Artois-Picardie. Le cours d'eau le Huitrepin, aussi appelé ruisseau le Huitrepin, d'une longueur de 8,15 km, prend sa source dans la commune de Frencq et se jette dans la Canche au niveau de la commune de Tubersent[9].

Climat[modifier | modifier le code]

La commune littorale est sous un climat océanique marqué. Les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers sont doux et les étés frais. Les jours de gelée et de neige sont peu nombreux.

Les vents influencent beaucoup le climat en fonction de leur direction. Les vents dominants venant de l'ouest (façade maritime) apportent un air relativement pur et poussent les nuages vers l'arrière-pays. Il existe également des vents froids en provenance du nord ou de l'est. Les précipitations se répartissent tout au long de l’année, avec un maximum en automne et en hiver.

Données météorologiques d'après le relevé de la station météorologique la plus proche, celle de Boulogne-sur-Mer
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3 2,7 4,6 6,3 9,4 12 14,4 14,9 13 10 6,3 3,5 8,3
Température moyenne (°C) 5 4,8 7,1 9,3 12,5 15 17,3 17,8 15,7 12,4 8,5 5,6 10,9
Température maximale moyenne (°C) 6,9 6,9 9,4 12,2 15,6 17,9 20,2 20,6 18,4 14,8 10,6 7,6 13,4
Record de froid (°C)
date du record
−13,4
1987
−13,6
1956
−7,8
1971
−2
1966
1,6
1997
4
1962
8
1965
9
1956
5,8
1979
−1
1947
−5,6
1978
−9,6
1996
−13,6
Record de chaleur (°C)
date du record
15
1975
17,4
1961
22,6
1990
26
1949
31,2
2005
32,6
2011
35,4
2015
34,8
1990
31,5
2016
27,2
1985
20
1977
17,2
1978
35,4
Précipitations (mm) 63 37,5 46,2 44,7 50,6 49,7 54,7 46,7 60,4 83,4 84,6 81,1 702,6
Source : Le climat à Boulogne-sur-Mer (en °C et mm, moyennes mensuelles 1981 à 2010[10] et records depuis 1947[11])


Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

L'inventaire national du patrimoine naturel permet de découvrir les espèces présentes[12], les espèces protégées[13] ainsi que le statut biologique (indigène, introduite dont envahissante…) des espèces recensées sur la commune[14].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Frencq est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[15],[16],[17].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Étaples - Le Touquet-Paris-Plage, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 21 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[18],[19].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols, de la commune, est marquée par l'importance des terres arables (79,8 %). La répartition détaillée ressortant de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover millésimée 2018 est la suivante : terres arables (79,8 %), prairies (13,6 %), zones agricoles hétérogènes (4,4 %), zones urbanisées (2,2 %)[20].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[21].

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune est constituée de trois parties : le centre du village ou bourg, le hameau de Le Turne au nord et le hameau de Le Motte au sud. Au sud du bourg, on trouve les lieux-dits de Rosamel, avec le château de Rosamel, et de Lincres[22].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Les voies de communication (routières et ferroviaire).

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La commune de Frencq se trouve au croisement, de la D 113 venant de Neufchâtel-Hardelot au nord, et rejoignant Étaples au sud, de la D 148 venant de Coupelle-Vieille à l'est et rejoignant Étaples au sud-ouest, et de la D 146 venant de Longvilliers et arrivant au centre de la commune.

La commune est traversée, au sud-ouest, et reliée à l'autoroute A16 (qui relie la région Île-de-France à la frontière franco-belge), desservie, au nord, par la sortie no 27 « Neufchâtel-Hardelot » et, au sud, par la sortie no 26 « Étaples - Le Touquet »[23].

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La commune est située à 9 km de la gare d'Étaples - Le Touquet qui est desservie par deux lignes : la ligne Paris-Boulogne et la ligne de Saint-Pol-sur-Ternoise à Étaples.

Elle est desservie par des TGV, qui permettent de rejoindre les gares de Boulogne, Calais et Lille, par des Intercités vers Boulogne, Amiens et Paris et de nombreux TER Nord-Pas-de-Calais.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

La commune est située à proximité de l'aéroport du Touquet-Côte d'Opale situé à 11 km.

Voies de la commun[modifier | modifier le code]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Le risque sismique est « très faible » sur l'ensemble du territoire communal (zone 1 sur 5 du zonage mis en place en )[24], la majorité des communes du Pas-de-Calais étant en risque « faible » (zone 2 sur 5).

La commune n'est pas exposé à un risque important d'inondation, aucun mouvement de terrain ou de présence de cavité souterraine n'est recensé, le potentiel radon est faible et l'exposition au retrait-gonflement des sols argileux dans la commune est avéré[25].

À la suite d'inondations et coulées de boue qui se sont produites le , la commune est reconnue en état de catastrophe naturelle par arrêté du [26].

Risques technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est à plus de 20 km d'une centrale nucléaire. Les centrales nucléaires françaises les plus proches, productrices de la grande majorité de l'électricité fournie à la commune, sont celles de Gravelines et Penly (chacune à environ 70 km au nord et au sud), à noter que la centrale de Dungeness, en Angleterre, est située à 80 km.

Une seule installation industrielle est présente sur la commune.

Une canalisations de matières dangereuses est recensée dans la commune[25].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Frencq (1042), Frein (1110), Frenc (1112), French (1141), Frenc (1170), Frein (XIIe siècle), Franc (1314), Frenk (1338), Francum (1367), French (XIVe siècle), Frenc-en-Boulenoiz (XIVe siècle), Fren (1559), Frencq (depuis 1789)[27].

On trouve la forme Franciliacum en latin[28]; ce nom trouve son origine dans la présence d'un cantonnement des Francs remontant au IIIe siècle sur l'emplacement actuel de la commune, à la suite de la décision de l'empereur Maximien d'autoriser l'implantation de colonies franques en Morinie vers 291[29].

Frenk en flamand[30].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une ancienne route, considérée par certains érudits comme une voie romaine, passait à Frencq, venant de Brexent-Énocq et allant à Widehem[31].

Frencq est citée sous le nom latin de Franciliaco dans la plus ancienne charte de l'abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer, nommée charte Adroald, remontant à l'an 648[31].

Jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, le hameau du Turne forme une communauté distincte[32],[33].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Montreuil du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Frencq fait partie, depuis le , de la communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois (CA2BM) dont le siège est basé à Montreuil.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton d'Étaples. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle demeure rattachée au canton d'Étaples, qui est alors modifié, passant de 19 à 15 communes[34].

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie, depuis 1986, de la quatrième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Frencq, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours (sans aucune modification possible de la liste)[35], pour un mandat de six ans renouvelable[36]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 15[37]. 9 conseillers municipaux sont élus au premier tour avec un taux de participation de 69,06 % et les 6 autres conseillers municipaux, au deuxième tour, avec un taux de participation de 58,84 %[38].

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont désignés parmi les conseillers municipaux élus en suivant l’ordre du tableau (maire, adjoints puis conseillers municipaux) et dans la limite du nombre de sièges attribués à la commune au sein du conseil communautaire[39]. Le siège attribué à la commune au sein de la CA2BM est élu dès le premier tour[38].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Yves Francois    
mars 2008 En cours
(au 12 janvier 2015)
Norbert Magnier   Ancien chef d’entreprise
Réélu pour le mandat 2014-2020[40],[41],[42]

Autres élections[modifier | modifier le code]

Résultats pour la commune des scrutins français depuis 2000.
Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours.
Année Élu Battu Participation
2002 82,21 % Jacques Chirac RPR 17,79 % Jean-Marie Le Pen FN 79,71 % [43]
2007 59,48 % Nicolas Sarkozy UMP 40,52 % Ségolène Royal PS 87,80 % [44]
2012 43,14 % François Hollande PS 56,86 % Nicolas Sarkozy UMP 86,78 % [45]
2017 60,21 % Emmanuel Macron EM 39,79 % Marine Le Pen FN 86,78 % [46]
Élections législatives, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Francq est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
Avant 2010, Francq est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
2002 67,84 % Léonce Deprez UMP 32,16 % Danièle Lhomme PS 59,24 % [47]
2007 61,23 % Daniel Fasquelle UMP 38,77 % Vincent Léna PS 64,58 % [48]
Après 2010, Francq est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats de .
2012 57,68 % Daniel Fasquelle UMP 42,32 % Vincent Léna PS 62,15 % [49]
2017 56,07 % Thibaut Guilluy LREM 43,93 % Daniel Fasquelle UMP 52,10 % [50]
Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 26,36 % Tokia Saïfi UMP 25,10 % Henri Weber PS 39,80 % [51]
2009 35,15 % Dominique Riquet MP 15,06 % Gilles Pargneaux PS 43,05 % [52]
2014 32,10 % Jérôme Lavrilleux UMP 26,94 % Marine Le Pen FN 44,06 % [53]
2019 28,32 % Nathalie Loiseau Alliance 25,17 % Jordan Bardella FN 51,33 % [54]
Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 46,61 % Jean-Paul Delevoye LDR 37,40 % Daniel Percheron UG 64,11 % [55]
2010 44,15 % Valérie Létard LMAJ 33,78 % Daniel Percheron UG 53,12 % [56]
2015 61,13 % Xavier Bertrand UD 38,87 % Marine Le Pen FN 63,78 % [57]
2021 % % % [58]
Élections cantonales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Francq est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2001 % % % [59]
2004 55,90 % Lucile Bigot UDF 44,10 % Jean-Bernard Cyffers PS 63,95 % [60]
2008 % % % [61]
2011 57,48 % Geneviève Margueritte 42,52 % Jean-Bernard Cyffers PS 53,19 % [62]
Élections départementales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élus Battus Participation
Francq est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2015 59,79 % Philippe Fait et Geneviève Margueritte UD 40,21 % Élise Fillette et Francis Leroy FN 50,08 % [63]
2021 % % % [64]
Référendums.
Année Oui (national) Non (national) Participation
1992 43,03 % (51,04 %) 56,97 % (48,96 %) 78 % [65]
2000 77,33 % (73,21 %) 22,67 % (26,79 %) 34,15 % [66]
2005 39,56 % (45,33 %) 60,44 % (54,67 %) 90,30 % [67]


Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Eau et déchets[modifier | modifier le code]

Prélèvements en eau et usages[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune a prélevé, 183 198 m3, d'origine à 100 % souterraine[68].

Services en production et distribution d'eau potable, assainissement collectif, assainissement non collectif[modifier | modifier le code]

La Communauté d'agglomération des Deux Baies en Montreuillois (CA2BM) est compétente en matière de gestion de l'eau potable de la commune en gestion délégué à Véolia Eau, elle gère également l'assainissement collectif en gestion délégué et l'assainissement non collectif géré en régie par à Véolia Eau[69].

Tarifs de l'eau[modifier | modifier le code]

au les tarifs sont les suivants :

  • Eau potable, pour une facture de 120 m3, le m3 est facturé 1,98 euro.
  • Assainissement collectif, pour une facture de 120 m3, le m3 est facturé 3,43 euros.
  • Assainissement non-collectif, pour un diagnostic de bon fonctionnement et d'entretien, le montant facturé est de 100 euros[69].

Gestion des déchets[modifier | modifier le code]

La gestion des déchets est organisée par la CA2BM[70].

La commune dispose des déchèteries d'Étaples (7 km) et Beaumerie (16 km)[71].

Un site de compostage est situé dans la commune[72].

Espaces publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Frencq est située dans l'académie de Lille.

La ville administre 2 établissements publics :

Postes et télécommunications[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une agence postale située au no 1 place de l'Église[74].

Santé[modifier | modifier le code]

Les Frencquois bénéficient, d'une part, des services du centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (CHAM), situé à Rang-du-Fliers, à 25 km. Cet établissement, né en 1980, s'est agrandi depuis, il offre aujourd'hui plus de 900 lits et places[75], et d'autre part, de la clinique des acacias, ouverte en 1958, au hameau de Trépied, à Cucq, à 11 km. Cette clinique, créée en 1958, fait partie de la fondation Hopale, et dispose de 108 lits. Elle a eu un service spécialisé maternité de 1958 à 1998[76].

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

Justice[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal de proximité de Montreuil, du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, de la cour d'appel d'Amiens et de Douai, du tribunal pour enfants de Boulogne-sur-Mer, du conseil de prud'hommes de Boulogne-sur-Mer, du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer et du tribunal paritaire des baux ruraux de Boulogne-sur-Mer, Calais et Montreuil[77].

Sécurité[modifier | modifier le code]

La commune est dans la compétence territoriale de la brigade de gendarmerie d'Étaples, au no 1 avenue du Blanc-Pavé, dont le territoire de compétence comprend également les communes : Camiers, Cormont, Étaples, Hubersent, Lefaux, Tubersent et Widehem[78],[79].

Secours[modifier | modifier le code]

La commune bénéficie du centre d'incendie et de secours (CIS) d'Étaples[80].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[81]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[82].

En 2018, la commune comptait 860 habitants[Note 3], en augmentation de 7,1 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : +0,1 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
774807774905934872891921936
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
850901900896870878921908905
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
939988977890852806785832824
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
804808749730742705757765772
2013 2018 - - - - - - -
803860-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[83].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2017, la population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,2 %) est supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (24,4 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2017, la suivante :

  • 47,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 22,2 %) ;
  • 52,2 % de femmes (0 à 14 ans = 22,7 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 18,7 %, 45 à 59 ans = 18,3 %, plus de 60 ans = 24 %).
Pyramide des âges à Frencq en 2017 en pourcentage[84]
HommesClasse d’âgeFemmes
90 ans ou +
1,1 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
15,6 
60 à 74 ans
13,8 
20,2 
45 à 59 ans
18,3 
19,5 
30 à 44 ans
18,7 
17,5 
15 à 29 ans
16,3 
20,7 
0 à 14 ans
22,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2017 en pourcentage[85]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,4 
5,4 
75 à 89 ans
9,1 
15,4 
60 à 74 ans
16,7 
20,3 
45 à 59 ans
19,4 
19,2 
30 à 44 ans
18,4 
18,6 
15 à 29 ans
16,4 
20,6 
0 à 14 ans
18,6 

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un club multi-sport et d'un club de football, l'union sportive de Frencq[86].

Elle est parcourue par plusieurs chemins de randonnée PR (Promenades & Randonnées) passant par le centre de la commune[87].

Cultes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est rattaché à la paroisse de « Notre-Dame de foy » au sein du doyenné de Berck-Montreuil, dépendant du diocèse d'Arras. Ce doyenné couvre 68 communes.

La commune dispose d'un lieu de culte, l'église Saint-Martin, sise rue de l'Église[88].

Médias[modifier | modifier le code]

Le quotidien régional La Voix du Nord publie une édition locale pour le Montreuillois[89].

La commune est couverte par les programmes de France 3 Nord-Pas-de-Calais. Jusqu'en 2014, on pouvait également recevoir les programmes d'Opal'TV. Actuellement, la commune est également couverte par BFM Grand Littoral[90].

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

La commune de Frencq fait partie, selon l'INSEE, de l'aire d'attraction des villes d'Étaples - Le Touquet-Paris-Plage et de la zone d’emploi et du bassin de vie de Berck[91].

La commune est composée de 31 % de personnes n'ayant pas d'activité professionnelle (25,9 % en métropole), qui se décompose en retraités (7,6 %) et personnes n’exerçant pas une activité professionnelle, étudiants et autres inactifs (23,3 %)[92].

En 2017, le taux de chômage est de 11,1 % alors qu'il était de 8,9 % en 2012. Sur 100 actifs, 86 travaillent dans une autre commune que leur commune de résidence[Insee 1].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au , la commune de Frencq comptait 41 établissements (hors agriculture) : 7 dans l'industrie, 5 dans la construction, 6 dans le commerce de gros et de détail, transport, hébergement et restauration, 1 dans l'information et communication, 2 dans l'activité immobilière, 8 dans l'activité spécialisée, scientifique et technique et activité de service administratif et de soutien, 8 dans le secteur administratif et 4 dans les autres activités de services[Insee 2].

En 2019, 9 entreprises ont été créées[Insee 3].

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune de Frencq fait partie de la petite région agricole du « pays de Montreuil »[93].

En 2010, on comptait 12 exploitations agricoles, pour une superficie agricole utilisée de 1 440 hectares, dont 7 exploitations avec un cheptel de vaches laitières et 5 exploitations avec un cheptel de vaches nourrices[94].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Le château de Rosamel est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques[95] par arrêté du (façades et toitures du château et des communs, y compris celles des deux pavillons accolés aux communs).

Inscription au patrimoine architectural du ministère de la Culture[modifier | modifier le code]

Le parc du château de Rosamel est inscrit au patrimoine architectural du ministère de la Culture[96].

Autres monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Le monument aux morts, inauguré le . Une stèle en hommage aux morts de la guerre franco-allemande de 1870 est adossée à l'église[97].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de la famille du Campe de Rosamel[98].
Blason de Frencq Blason
D'argent à deux fasces de gueules accompagnées de trois roses du même rangées en pal[99].
Détails
Armes de la famille du Campe de Rosamel, établie au hameau de Rosamel, auxquelles ont été ajoutées des roses parlantes (rose → Rosamel).

Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Étaples », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  2. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Le Touquet-Paris-Plage », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  3. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Montreuil », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  4. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Boulogne-sur-Mer », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  5. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Arras », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  6. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Lille », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  7. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Frencq et Paris », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  8. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  9. Fiche de l'Huitrepin sur le site du SANDRE.
  10. Normales climatiques 1981-2010 : Boulogne-sur-Mer sur www.lameteo.org
  11. Climat, Boulogne-sur-Mer - Pas-de-Calais (62200) sur www.linternaute.com
  12. « espèces présentes », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  13. « espèces protégées », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  14. « statut biologique des espèces recensées », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  15. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  16. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  17. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  18. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Étaples - Le Touquet-Paris-Plage », sur insee.fr (consulté le ).
  19. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  20. « CORINE Land Cover | Données et études statistiques - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur le site de l'inventaire biophysique de l’occupation des sols et de son évolution (consulté le ).
  21. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  22. « Visualisation des hameaux et lieux-dits. » sur Géoportail (consulté le 20 avril 2021.)..
  23. « Visualisation des routes départementales de Frencq. » sur Géoportail (consulté le 17 avril 2021.)..
  24. « Zonage sismique en France », sur planseisme.fr, (consulté le ).
  25. a et b « Les risques près de chez moi », sur georisques.gouv.fr (consulté le ).
  26. « Arrêté du 30 novembre 2012 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le ).
  27. Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 162.
  28. Louis Joseph Harbaville, Mémorial historique et archéologique du département du Pas-de-Calais, Topino, (lire en ligne).
  29. Gustave Souquet, Excursion historique et archéologique dans le canton d'Étaples, A. Tierny, (lire en ligne).
  30. [1].
  31. a et b M. Cousin, « Trois voies romaines du Boulonnais », dans Mémoire de la société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, Années 1858-1859, p. 420, lire en ligne.
  32. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. « Frencq - Archives départementales du Pas-de-Calais », sur archivespasdecalais.fr (consulté le ).
  34. « Liste des communes composant le canton d'Étaples (6224) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  35. Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral, article 51 et son décret d'application no 2013-938 du 18 octobre 2013.
  36. « Election des conseillers municipaux et du maire », sur le site de la DGCL (consulté le ).
  37. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  38. a et b « Résultats des 1er et 2e tours pour Frencq », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  39. « Conseillers communautaires : les règles de l'élection », sur https://www.vie-publique.fr/ (consulté le ).
  40. Élise Chiari, « Bilan des maires : à Frencq, Norbert Magnier estime qu’« il faut bien plus d’un mandat pour réaliser les choses » : Des lotissements qui sortent de terre, des rues rénovées, un projet de groupe scolaire dans l’ancien silo… Le maire de Frencq est content de son premier mandat de maire et a encore fort à faire. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  41. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  42. « Frencq : une nouvelle école moderne est prévue pour la rentrée 2016 : Norbert Magnier, ancien chef d’entreprise et maire de Frencq, veut aller au bout de son dossier principal : la réalisation d’une école-médiathèque à la place du silo racheté par la municipalité. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  43. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  44. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  45. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  46. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  47. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  48. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  49. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  50. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  51. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  52. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  53. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  54. Résultats des élections européennes de 2019 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  55. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  56. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  57. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  58. Résultats des élections régionales de 2021 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  59. [xls] Résultats des élections cantonales de 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  60. Résultats des élections cantonales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  61. Résultats des élections cantonales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  62. Résultats des élections cantonales de 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  63. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  64. Résultats des élections départementales de 2021 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  65. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  66. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  67. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  68. « Volume d'eau prélevé en 2018 », sur Le site de la Banque nationale des prélèvements en eau (BNPE) (consulté le ).
  69. a et b « Gestion de l'eau », sur L'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le ).
  70. « Gestionnaire des déchets », sur Le site de Sinoe (consulté le ).
  71. « Déchèterie », sur ca2bm.fr (consulté le ).
  72. « Site de compostage », sur Le site de Sinoe (consulté le ).
  73. « Liste des écoles de Frencq », sur education.gouv.fr (consulté le ).
  74. « Le bureau de poste de Frencq », sur Le site de la Poste (consulté le ).
  75. « Les chiffres », sur le site du centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (consulté le ).
  76. « Clinique des acacias-hautsdefrance.com » (consulté le ).
  77. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le ).
  78. « Brigade de gendarmerie d'Étaples », sur lannuaire.service-public.fr (consulté le ).
  79. « Compétence territoriale gendarmerie et police nationales », sur data.gouv.fr (consulté le ).
  80. « CIS du Pas-de-Calais », sur Le site du centre départemental d'incendie et de secours (consulté le ).
  81. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  82. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  83. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  84. « Évolution et structure de la population à Frencq en 2017 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  85. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2017 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  86. « Associations de Frencq », sur le site de la mairie de Frencq (consulté le ).
  87. « Visualisation chemin de randonnée PR de Frencq. » sur Géoportail (consulté le 22 avril 2021.)..
  88. « Doyenné de Berck Montreuil », sur Diocèse d'Arras (consulté le )
  89. « Actualités Montreuil », sur le site du quotidien régional La Voix du Nord (consulté le ).
  90. Déborah Adoh, « Grand Littoral TV devient BFM Grand Littoral », sur lavoixdunord.fr, (consulté le ).
  91. « Intercommunalités et zonages d'études », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  92. Sources des données (INSEE) : « Dossier complet - commune de Frencq - EMPT 1 - Population de 15 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  93. « Les régions agricoles (RA), petites régions agricoles (PRA) voir le référentiel », sur agreste.agriculture.gouv.fr, (consulté le ).
  94. « Les exploitations ayant leur siège à Frencq », sur Le site du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt (consulté le ).
  95. Notice no PA00108283, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  96. Notice no IA62001041, base Mérimée, ministère français de la Culture
  97. « Monuments aux morts de Frencq », sur memoiresdepierre.pagesperso-orange.fr le site mémoires de pierre (consulté le ).
  98. Camille-Philippe Dayre de Mailhol, Dictionnaire historique et héraldique de la noblesse française, t. 1, Paris, Maisons-Laffitte, (lire en ligne sur Gallica), p. 672.
  99. « 62354 Frencq (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).