Zutkerque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zutkerque
Zutkerque
La mairie.
Blason de Zutkerque
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Calais
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Audruicq
Maire
Mandat
Daniel Duriez
2020-2026
Code postal 62370
Code commune 62906
Démographie
Gentilé Zutkerquois, Zutkerquoises
Population
municipale
1 784 hab. (2019 en augmentation de 4,08 % par rapport à 2013)
Densité 109 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 51′ 16″ nord, 2° 04′ 06″ est
Altitude Min. 3 m
Max. 55 m
Superficie 16,41 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Audruicq
(banlieue)
Aire d'attraction Calais
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Marck
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Zutkerque
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Zutkerque
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Zutkerque
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Zutkerque
Liens
Site web https://mairie-de-zutkerque-13.webself.net/mairiezutkerque]

Zutkerque (Zuutkerke[1]/Zuidkerke en néerlandais) est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont Nortkerque, Tournehem-sur-la-Hem, Audruicq, Louches, Nielles-lès-Ardres, Polincove, Recques-sur-Hem et Zouafques.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière de Nielles, un cours d'eau naturel non navigable de 7,8 km, qui prend sa source dans la commune de Louches et qui se jette dans le canal de Calais au niveau de la commune d'Ardres. Les communes traversées par cette rivière sont : Ardres, Louches, Nielles-lès-Ardres, Nortkerque et Zutkerque[2].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend une ZNIEFF de type 2[Note 1] : la boutonnière de pays de Licques. Cette ZNIEFF, de 17 830 hectares, s'étend sur 43 communes[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la commune.

Typologie[modifier | modifier le code]

Zutkerque est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Audruicq, une agglomération intra-départementale regroupant 4 communes[7] et 9 666 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Calais dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 45 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (85,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (71,8 %), zones agricoles hétérogènes (12,9 %), forêts (11,4 %), zones urbanisées (3,3 %), prairies (0,6 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du flamand zuid « sud » + kerk « église »[14]. Zuitkerka (1088-99), Sutkerka (1123).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1789[modifier | modifier le code]

Zutkerque appartenait au pays de Bredenarde et son histoire se confond avec celle de celui-ci.

En 1174, Mathieu de Sutquerque assiste à une assemblée des barons du comté de Guînes, réunis par Baudouin II de Guînes, pour confirmer les donations faites à l'abbaye de Clairmarais[15].

Les comtes de Guînes avaient fondé à Sutquerque un marché, source de profit pour la paroisse du fait de la fréquentation accrue de la bourgade. Vers 1175, le comte de Guînes Baudouin II de Guînes le transfère à Audruicq[16].

En 1595, son église qui contenait dans le chœur des verrières avec les armes de la famille Daens est brûlée[17].

La Dame aux loups[modifier | modifier le code]

« La Dame aux loups » est le surnom donné à la baronne de Draëck. Native de Zutkerque, Marie Cécile Charlotte de Lauréatan, (1747-1823), épouse du baron de Draëck, gagne son surnom du fait de sa passion pour la chasse. Séparée de son mari, elle revient vivre à Zutkerque au château de Draëck et se consacre à la chasse au loup, principal prédateur de la région, dont les forêts d'Éperlecques et de Tournehem sont infestées. Elle va chasser dans toute la région jusqu'aux portes de Douai[18]. Ce faisant, elle assouvit sa passion mais soulage également les villageois et éleveurs qui souffrent des ravages causés par les loups. Elle y gagne la reconnaissance générale ce qui lui vaut de ne pas être du tout inquiétée pendant la Révolution française, malgré son appartenance à la noblesse, y compris pendant la Terreur. On estime qu'elle a tué ou fait tuer de l'ordre de 700[19] à 800 loups[18].

Après 1789[modifier | modifier le code]

La commune a subi deux guerres mondiales et en a conservé les séquelles.
À titre d'exemple, en 1959, on a constaté sur la commune l'effondrement du sol dans un champ de betteraves. Du cratère sortaient des gaz qui s'enflammaient spontanément en formant des flammèches de 50 cm de hauteur.
L'explication supposée est que des munitions au phosphore (ou des bidons de phosphore) ont été enterrées là durant ou après la Première Guerre mondiale[20].

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Saint-Omer pour intégrer l'arrondissement de Calais[21].

Le , un arrêté reconnaissant l'état de catastrophe naturelle sécheresse a été pris, pour onze communes du Pas-de-Calais, dont Zutkerque, afin que puisse avoir lieu l'indemnisation par les assurances des cas de maisons ou bâtiments fissurés à la suite du retrait-gonflement des argiles[22].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Calais du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes de la Région d'Audruicq.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée au canton de Marck.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la septième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1995 1995 Émile Bollart    
1995 2001 Michel Courvoisier    
2001 2008 Amédé Ledoux    
2008 30 mai 2020 Daniel Tacquet DVD Entrepreneur de travaux agricoles retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[23],[24],[25],[26]
30 mai 2020 En cours
(au 17 avril 2022)
Daniel Duriez   Ancienne profession intermédiaire[27],[28]

Autres élections[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 2012[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans la commune est le suivant[29] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 7 0,64
Marine Le Pen (FN) 287 26,43
Nicolas Sarkozy (UMP) 270 24,86 502 49,22
Jean-Luc Mélenchon (FG) 103 9,48
Philippe Poutou (NPA) 14 1,29
Nathalie Arthaud (LO) 15 1,38
Jacques Cheminade (SP) 3 0,28
François Bayrou (MoDem) 83 7,64
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 23 2,12
François Hollande (PS) 281 25,87 518 50,78
Inscrits 1360 100,00 1360 100,00
Abstentions 251 18,46 266 19,56
Votants 1109 81,54 1094 80,44
Blancs et nuls 23 2,07 74 6,76
Exprimés 1086 97,93 1020 93,24

Élection présidentielle de 2017[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans la commune est le suivant[30] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 8,80 92
Marine Le Pen (FN) 38,28 400 56,96 544
Emmanuel Macron (EM) 16,08 168 43,04 411
Benoît Hamon (PS) 3,25 34
Nathalie Arthaud (LO) 0,86 9
Philippe Poutou (NPA) 0,10 1
Jacques Cheminade (SP) 0,10 1
Jean Lassalle (R) 0,29 3
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 14,35 150
François Asselineau (UPR) 0,48 5
François Fillon (LR) 17,42 182
Inscrits 1 362 100,00 1 362 100,00
Abstentions 285 20,93 290 21,29
Votants 1 077 79,07 1 072 78,71
Blancs 23 2,14 82 7,65
Nuls 9 0,84 35 3,26
Exprimés 1 045 97,03 955 89,09

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[31]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[32].

En 2019, la commune comptait 1 784 habitants[Note 4], en augmentation de 4,08 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3641 5441 6311 8941 8621 8141 7731 7951 778
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7351 7051 6801 6631 6091 5851 6191 5911 617
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6061 6501 6061 3681 4561 4261 4541 3831 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 2911 2931 3081 5531 7231 7131 7151 7161 742
2019 - - - - - - - -
1 784--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[33] puis Insee à partir de 2006[34].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 37,3 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 22,3 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 913 hommes pour 860 femmes, soit un taux de 51,49 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[35]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ou +
0,5 
4,3 
75-89 ans
7,6 
16,0 
60-74 ans
16,2 
21,5 
45-59 ans
22,2 
17,8 
30-44 ans
19,2 
19,5 
15-29 ans
17,5 
20,7 
0-14 ans
16,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[36]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Louis de Saint-Amour (1800-1861), artiste peintre né à Zutkerque. Il a peint des vues de villes (Béthune, Saint-Omer). Le musée de Saint-Omer possède une toile de lui.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Zutkerque.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

coupé au 1) d’or aux trois quintefeuilles d’azur rangées en chef, au 2) d’azur à la tête de loup arraché d’or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - Rivière de Nielles (E4110650 ) » (consulté le )
  3. « ZNIEFF 310013274 - La Boutonnière de Pays de Licques », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Unité urbaine 2020 d'Audruicq », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Calais », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  15. André Du Chesne, Histoire généalogique des maisons de Guines, d'Ardres, de Gand et de Coucy et de quelques autres familles illustres, Paris, 1632, p. 69, lire en ligne.
  16. A. du Chesne, op. cit., p. 70.
  17. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 195, lire en ligne.
  18. a et b « Anniversaires - Découvrir - Archives - Pas-de-Calais le Département », Pour retrouver la page exacte, faire une recherche sur le 17 août., sur archivespasdecalais.fr (consulté le ).
  19. Yannick Boucher, « Loup y es-tu? Il se rapproche des grandes forêts avesnoises », dans La Voix du Nord, du 9 août 2019, p. 6.
  20. Journal L'Indépendant, 25 décembre 1959
  21. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements du Pas-de-Calais - Recueil des actes administratifs », sur http://www.pas-de-calais.gouv.fr/, (consulté le ).
  22. Christian Canivez, « Nos habitats sont-ils adaptés à la nouvelle donne climatique ?», dans La Voix du Nord du 31 juillet 2019, p. 3.
  23. Valéry Duhaut, « Le bilan du maire de Zutkerque : « On ne voulait pas augmenter les impôts, les gens sont déjà assez taxés par ailleurs » : Daniel Tacquet achève son premier mandat de maire, pendant lequel il s’est efforcé de bien entretenir le village et de le développer sans augmenter la pression fiscale. Il aimerait rempiler pour six ans à la tête de cette commune connue pour son dynamisme », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. J.-C. C. (CLP), « Pour deux voix, Daniel Tacquet, maire sortant de Zutkerque rafle la mise dès le premier tour : Petite surprise à Zutkerque où le maire sortant, Daniel Tacquet, l’a emporté nettement. À deux voix près, on ne revotera pas dimanche », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  26. L. D. (CLP), « Zutkerque: le contournement du centre du village est le projet du mandat : Deuxième mandat de maire pour Daniel Taquet réélu au mois de mars. La salle des rencontres, projet de son premier mandat vient daboutir. Quels sont les prochains ? Rencontre », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  28. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  29. Ministère de l'Intérieur - Pas de Calais (Nord - Pas de Calais), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Zutkerque » (consulté le ).
  30. Ministère de l'Intérieur - Pas-de-Calais (Hauts-de-France), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Zutkerque » (consulté le ).
  31. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  32. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  33. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  34. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  35. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Zutkerque (62906) », (consulté le ).
  36. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).