Condette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Condette
Condette
Mairie de Condette.
Blason de Condette
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Intercommunalité CA du Boulonnais
Maire
Mandat
Hervé Leclercq
2020-2026
Code postal 62360
Code commune 62235
Démographie
Gentilé Condettois
Population
municipale
2 482 hab. (2020 en diminution de 2,9 % par rapport à 2014)
Densité 153 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 39′ 18″ nord, 1° 38′ 03″ est
Altitude Min. 6 m
Max. 106 m
Superficie 16,26 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Neufchâtel-Hardelot
(banlieue)
Aire d'attraction Boulogne-sur-Mer
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Outreau
Législatives 5e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condette
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condette
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Condette
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Condette
Liens
Site web condette.fr

Condette est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Condettois.

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Condette est un village du Pas-de-Calais situé à 8 km au sud de Boulogne-sur-Mer[1] et à environ 40 km de Calais[2], 100 km de Lille[3] et 205 km de Paris[4] à vol d'oiseau. Il s'agit d'une commune arrière-littorale située à seulement 4 km de la Manche.

Elle appartient à la communauté d'agglomération du Boulonnais, à la région naturelle du Boulonnais et au parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Carte interactive (cliquer sur la carte).

Le village est entouré par les communes et territoires suivants :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le bourg est situé dans une zone relativement plane (entre 30 et 50 m d'altitude), malgré des reliefs plus importants en périphérie (sur le territoire communal, l'altitude atteint 106 m au maximum au niveau de la forêt d'Écault, et jusqu'à 6 m au minimum en direction d'Isques et d'Hesdigneul).

L'entité dunaire présente une topographie légèrement vallonnée (dunes de sable), ainsi que le reste de l'espace communal. La zone humide correspond à un ancien estuaire formé par les eaux du ruisseau de la Becque d'Hardelot sur un sol imperméable. À la fin du XVIIe siècle, les dunes ont peu à peu refermé l'estuaire, qui est devenu une zone humide arrière-littorale. Le lac des miroirs, situé dans la zone humide, est le résultat de l'extraction de la tourbe par l'homme[5].

La commune est reconnue en état de catastrophe naturelle à la suite des inondations et coulées de boues causées par les fortes précipitations du 1er au 3 novembre 2012[6].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La commune est traversée par le fleuve côtier la Liane, cours d'eau naturel de 38 km, qui prend sa source dans la commune de Quesques et se jette dans la Manche au niveau de la commune de Boulogne-sur-Mer[7].

Trois autres petits cours d'eau drainent la commune :

  • le ruisseau d'Écames, cours d'eau naturel non navigable de 5,98 km, qui prend sa source dans la commune et se jette dans la Liane au niveau de la commune d'Hesdin-l'Abbé[8] ;
  • le ruisseau de Longpré, cours d'eau naturel non navigable de 2,99 km, qui prend sa source dans la commune de Neufchâtel-Hardelot et se jette dans le ruisseau d'Écames au niveau de la commune[9] ;
  • le ruisseau des plats cailloux, cours d'eau naturel non navigable de 2,94 km, qui prend sa source dans la commune de Verlincthun et se jette dans le ruisseau d'Ecames au niveau de la commune[10].

Climat[modifier | modifier le code]

Située à seulement quelques kilomètres de la Manche, le climat de Condette est de type océanique. Les amplitudes thermiques sont faibles, les hivers sont doux et les étés frais. Les jours de gelée et de neige sont peu nombreux.

Le temps est variable à cause des vents, très fréquents et parfois violents, qui influencent le climat en fonction de leur direction. Les vents dominants venant de l'ouest (façade maritime) apportent un air relativement pur et poussent les nuages vers l'arrière-littoral. Il existe également des vents froids en provenance du nord ou de l'est. Les précipitations se répartissent tout au long de l’année, avec un maximum en automne et en hiver.

Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3 2,7 4,6 6,3 9,4 12 14,4 14,9 13 10 6,3 3,5 8,3
Température moyenne (°C) 5 4,8 7,1 9,3 12,5 15 17,3 17,8 15,7 12,4 8,5 5,6 10,9
Température maximale moyenne (°C) 6,9 6,9 9,4 12,2 15,6 17,9 20,2 20,6 18,4 14,8 10,6 7,6 13,4
Record de froid (°C)
date du record
−13,4
1987
−13,6
1956
−7,8
1971
−2
1966
1,6
1997
4
1962
8
1965
9
1956
5,8
1979
−1
1947
−5,6
1978
−9,6
1996
−13,6
Record de chaleur (°C)
date du record
15
1975
17,4
1961
22,6
1990
26
1949
31,2
2005
32,6
2011
35,4
2015
34,8
1990
31,5
2016
27,2
1985
20
1977
17,2
1978
35,4
Précipitations (mm) 63 37,5 46,2 44,7 50,6 49,7 54,7 46,7 60,4 83,4 84,6 81,1 702,6
Source : Le climat à Boulogne-sur-Mer (en °C et mm, moyennes mensuelles 1981 à 2010[11] et records depuis 1947[12])


Paysage[modifier | modifier le code]

Le lac des miroirs.

Paysages[modifier | modifier le code]

La commune s'inscrit dans le « paysage boulonnais » tel que défini dans l’atlas des paysages de la région Nord-Pas-de-Calais, conçu par la direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL)[Note 1],[13].

Ce paysage qui concerne 66 communes, se délimite : au Nord, par les paysages des coteaux calaisiens et du Pays de Licques, à l’Est, par le paysage du Haut pays d’Artois, et au Sud, par les paysages Montreuillois.

Le paysage boulonnais, constitué d'une boutonnière bordée d’une cuesta définissant un pays d’enclosure, est essentiellement un paysage bocager composé de 47 % de son sol en herbe ou en forêt et de 31 % en herbage, avec, dans le sud et l’est, trois grandes forêts, celle de Boulogne, d’Hardelot et de Desvres et, au nord, le bassin de carrière avec l'extraction de la pierre de Marquise depuis le Moyen Âge et de la pierre marbrière dont l'extraction s'est developpée au XIXe siècle.

La boutonnière est formée de trois ensembles écopaysagers : le plateau calcaire d’Artois qui forme le haut Boulonnais, la boutonnière qui forme la cuvette du bas Boulonnais et la cuesta formée d’escarpements calcaires. Dans ce paysage, on distingue trois entités :

  • les vastes champs ouverts du Haut Boulonnais ;
  • le bocage humide dans le Bas Boulonnais ;
  • la couronne de la cuesta avec son dénivelé important et son caractère boisé[14].

Condette est à cheval entre plusieurs entités paysagères : la forêt d'Écault et les dunes d'Écault au nord et à l'ouest, la forêt d'Hardelot au sud et la demi-boutonnière du Boulonnais à l'est. Le territoire est donc partagé entre des zones forestières et des zones agricoles, sur des sols de différentes natures.

Condette abrite une réserve naturelle régionale, le marais de Condette, centré autour du lac des miroirs.

L'urbanisation est assez étendue le long du cordon dunaire et de certaines voies. Le bourg possède la particularité d'avoir conservé en son cœur des zones agricoles ouvertes, à proximité immédiate de la mairie. Sur les 1 626 ha de la commune, environ 85 % sont occupés par des massifs boisés et des territoires agricoles[15].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Espaces protégés et gérés[modifier | modifier le code]

Le marais et l'étang de Condette, 2009.

La protection réglementaire est le mode d’intervention le plus fort pour préserver des espaces naturels remarquables et leur biodiversité associée[16].

Dans ce cadre, la commune fait partie de quatre espaces protégés et gérés :

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend quatre ZNIEFF de type 1[Note 2] :

  • la vallée de la Liane près d'Hesdin-l'Abbé. Cette ZNIEFF présente un complexe de prairies alluviales et de la persistance de quelques prairies mésotrophes établies sur les versants au lieu-dit le Mont Pourri[21] ;
  • les dunes d’Écault et de Condette, d’une superficie de 1 313 hectares et une hauteur maximale de 108 mètres. Cet espace dunaire littoral est composé de dunes basses récentes et de dunes plus anciennes, en partie plaquées sur l’ancienne falaise Jurassique et les collines intérieures du Boulonnais[22] ;
  • la forêt domaniale d’Hardelot et ses lisières, d’une superficie de 888 hectares[23] ;
  • l'étang de la Claire Eau, d’une superficie de 61 hectares. Cette ZNIEFF est composé d’une remarquable diversité de communautés végétales[24].

et une ZNIEFF de type 2[Note 3] : le complexe bocager du Bas-Boulonnais et de la Liane. Le complexe bocager du bas-Boulonnais et de la Liane s’étend entre Saint-Martin-Boulogne et Saint-Léonard à l’ouest et Quesques et Lottinghen à l’est. Il correspond à la cuvette herbagère du bas-Boulonnais[25].

Site Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d’intérêt écologique élaboré à partir des directives « habitats » et « oiseaux ». Ce réseau est constitué de zones spéciales de conservation (ZSC) et de zones de protection spéciale (ZPS). Dans les zones de ce réseau, les États membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles[26].

Un site Natura 2000 a été défini sur la commune au titre de la « directive Habitats » : l'estuaire de la Canche, les dunes picardes plaquées sur l'ancienne falaise, la forêt d'Hardelot et la falaise d'Equihen, d’une superficie de 1 661 hectares réparties sur neuf communes et une hauteur maximale de 151 mètres[27].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Condette est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 4],[28],[29],[30]. Elle appartient à l'unité urbaine de Neufchâtel-Hardelot, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[31] et 7 205 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[32],[33].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Boulogne-sur-Mer dont elle est une commune de la couronne[Note 5]. Cette aire, qui regroupe 80 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[34],[35].

Le territoire fait partie du périmètre du schéma de cohérence territoriale (SCOT) du Boulonnais, approuvé en septembre 2013[36].

La commune est dotée d'un plan local d'urbanisme (PLU) depuis 2005. Il a été réalisé à la suite d'une étude paysagère datant de 2001 (partenariat avec le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale). La protection du paysage et de l'environnement sont des objectifs forts du projet. Un PLU intercommunal, intégrant un programme local de l'habitat (PLH), a également été présenté en 2015 par la communauté d'agglomération du Boulonnais, dont la version corrigée a été adoptée en 2016[37].

Un projet d'aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine (AMVAP), anciennement Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP), a été adopté par la communauté d'agglomération du Boulonnais le 7 octobre 2010[38].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (60,4 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (61 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (60,4 %), prairies (17,1 %), zones urbanisées (10,5 %), terres arables (10,1 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,8 %)[39].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[40].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Condette est traversée en son centre par la route départementale D119 (qui relie Neufchâtel-Hardelot à Boulogne-sur-Mer) et à l'est par la D940 (qui relie Étaples à Isques).

L'autoroute A16 passe à proximité de la commune, la desservant par le biais de la sortie no 27 (à 7 km) en venant du sud ou la sortie no 29 (à 9 km) en venant du nord.

Condette est située à proximité des gares ferroviaires de Neufchâtel, d'Hesdigneul et de Pont-de-Briques, desservies par des TER Nord-Pas-de-Calais (ligne Boulogne-Étaples). La gare de Boulogne-Ville est située à 10 km de la commune.

De nombreuses liaisons douces maillent la commune, ainsi que des pistes cyclables.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Condeta (1112), Condet (1125-1135), Condetta (1372), Condebte (1415), Condette (1579), Condehever (XVIIIe siècle)[41].

L’origine du nom de Condette est probablement celtique à l’image des divers Condé ou Condate (mots qui en gaulois signifient embouchure ou confluent) que l’on semble trouver en grand nombre le long des voies romaines[42].

Selon des érudits locaux, Condette signifiant embouchure, le nom signalerait la présence ou la grande proximité de la mer sur ce territoire dans le passé. Une voie romaine secondaire reliant Boulogne-sur-Mer à Étaples passait par Condette[43].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une voie romaine secondaire reliant Boulogne-sur-Mer à Étaples passait par Condette, venant d'Audisque (sur Saint-Étienne-au-Mont) et allant à Neufchâtel-Hardelot, au hameau du chemin[43].

Le monument aux morts.

Au Moyen Âge, Condette abritait la résidence d’été des comtes de Boulogne qu'ils utilisaient quand ils voulaient chasser dans les bois et les marais. Ces comtes décident d'ériger au XIIe siècle[44] un château fort à Condette sur les vestiges de défenses. Il s'agirait du château-fort d'Hardelot[45].

Condette était également le siège d'un des huit bailliages du Boulonnais, bailliage dénommé le Choquel[45].

Pendant la Révolution française, la bourgade fut élevée au rang de chef-lieu de canton, un titre qu'elle perdra seulement quelques années plus tard[46].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération du Boulonnais.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée au canton d'Outreau.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la cinquième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1944   Victor Caboche   Facteur-receveur
    Louis Guilbert   Cultivateur
    Marcel Marette   Directeur
Les données manquantes sont à compléter.
1992 mars 2001 Michel Delbreuve   Comptable
mars 2001 mai 2020 Kaddour-Jean Derrar DVG Principal de collège retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[47],[48]
28 mai 2020 En cours
(au 6 février 2022)
Hervé Leclercq   Professeur de collège[49],[50],[51]

Le maire, Kaddour-Jean Derrar, né le à Dunkerque[52], a été principal dans différents collèges de la région. Il a terminé sa carrière au collège Daunou à Boulogne-sur-Mer en 2009[53]. Il est entré au conseil municipal de Condette en 1989. À l'élection présidentielle de 2007.

Élections[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal compte 23 sièges. Aux élections municipales de mars 2008, où pour la première fois il y avait trois listes (toutes « sans étiquette ») en compétition, « Demain Condette ensemble » (menée par Patrick Raguenet), « Pour Condette village » (menée par Bernard Feutry) et « Condette d'abord » (menée par Kaddour-Jean Derrar), soit 69 candidats[54], 14 hommes et 9 femmes y ont été élus, tous de la liste du maire sortant[55].

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec :

Jumelages et partenariats de Condette.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Condette.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
Wappen Nauort.svgNauort[56]Flag of Germany.svgAllemagnedepuis

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est équipée de deux écoles maternelles et primaires : l'une est publique, l'école Louis-Pasteur, l'autre est privée, l'école Notre-Dame-du-Rosaire.

Loisirs[modifier | modifier le code]

La ville abrite une école de musique, une salle de sport, un stade de football et des courts de tennis.

Chaque mois de juillet, l'école Louis-Pasteur devient un centre de loisirs (ou "centre aéré") et accueille les enfants de 3 à 15 ans pour diverses activités.

Santé[modifier | modifier le code]

Différents médecins généralistes et spécialistes[57] (infirmiers, kinésithérapeutes, podologues, psychologues, opticiens, etc.) sont présents sur la commune, qui a également fait construire un béguinage (14 petites maisons individuelles groupées et de plain-pied) pour personnes âgées, nommé Le Vert Bocage [58].

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

La commune dépend du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, du conseil de prud'hommes de Boulogne-sur-Mer, de la cour d'appel de Douai, du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer, du tribunal administratif de Lille, de la cour administrative d'appel de Douai, de la cour administrative d'appel de Douai et du tribunal pour enfants de Boulogne-sur-Mer[59].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Condettois[60].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[61]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[62].

En 2020, la commune comptait 2 482 habitants[Note 6], en diminution de 2,9 % par rapport à 2014 (Pas-de-Calais : −0,71 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445498251528556589579627652
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7418419641 0101 0691 0641 0771 1721 119
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1201 1141 1021 1491 1271 2161 2171 3641 356
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 4201 6111 8692 0842 3922 6752 5962 5852 574
2017 2020 - - - - - - -
2 5062 482-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[63] puis Insee à partir de 2006[64].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 27,5 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 34,6 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 1 201 hommes pour 1 285 femmes, soit un taux de 51,69 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[65]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ou +
1,3 
8,4 
75-89 ans
11,4 
24,5 
60-74 ans
23,1 
23,9 
45-59 ans
25,1 
12,7 
30-44 ans
14,2 
14,7 
15-29 ans
10,7 
15,5 
0-14 ans
14,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[66]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Pistes cyclables[modifier | modifier le code]

La piste cyclable « La Vélomaritime », partie côtière française de la « Véloroute de l’Europe - EuroVelo 4 », qui relie Roscoff en France à Kiev en Ukraine sur 5 100 km, traverse la commune, en venant de Neufchâtel-Hardelot pour desservir Équihen-Plage[67],[68].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population[modifier | modifier le code]

Les revenus moyens par ménage sont de 24 516  à Condette, soit un chiffre fortement supérieur à la moyenne nationale (15 027 )[69], ce qui place Condette au 6e rang des villes les plus riches parmi les 895 communes du Pas-de-Calais, derrière notamment Neufchâtel-Hardelot et Le Touquet[70].

Emploi[modifier | modifier le code]

Le taux de chômage est de 9,9 % à Condette, ce qui est inférieur à la moyenne nationale (12,9 %)[69].

Répartition des emplois par secteur d'activité économique

  Agriculture Industrie Construction Commerces, transports et services Administration publique, enseignement,
santé, action sociale
Condette 1,7 % 11,1 % 11,1 % 43,4 % 32,7 %
Moyenne nationale 3,0 % 14,1 % 6,9 % 45,1 % 30,9 %
Sources des données : INSEE[71],[72]

Répartition des emplois par domaine d'activité

  Agriculteurs Artisans, commerçants, chefs d'entreprise Cadres, professions intellectuelles Professions intermédiaires Employés Ouvriers
Condette 0,9 % 8,7 % 8,7 % 18,1 % 37,9 % 25,5 %
Moyenne nationale 1,9 % 6,1 % 16,2 % 25,0 % 28,6 % 22,2 %
Sources des données : INSEE[73],[74]

Tourisme[modifier | modifier le code]

À l'ouest de la commune, le marais de Condette, le lac des Miroirs et le château d'Hardelot forment un site touristique attractif du Boulonnais.

Condette est, par ailleurs, situé à côté de la très attractive station balnéaire d'Hardelot-Plage et des sites naturels du village d'Écault et de la Côte d'Opale.

Le village abrite également un hôtel et des terrains de camping.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Cadre de vie et espaces verts[modifier | modifier le code]

Des promenades accessibles aux handicapés ont été aménagées autour de l'étang, de la zone humide et du château d'Hardelot. Une signalisation et un mobilier adaptés ont été mis en place : panneaux d'informations sur le site et son histoire en braille avec plans en relief, poteaux directionnels avec bandes podotactiles, guides en bois au sol le long de certaines parties.

Manifestations[modifier | modifier le code]

  • Foire aux vins et aux fromages (Pâques).
  • Les feux de la Saint Jean (juin).
  • Le Midsummer Festival, festival de musique au château d'Hardelot (juin-juillet).
  • Retraite aux flambeaux (14 juillet).
  • Marché de Noël (décembre).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Condette Blason
D'argent à trois fers de moulin de sable[79].
Détails
Armes de la famille de Condette, dont le premier membre connu est le chevalier Gerbert de Condette, seigneur du lieu et vivant en 1135.

Adopté par la municipalité.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La DREAL distingue, dans la région Nord-Pas-de-Calais, quatre grandes familles de paysages : ceux du Haut Pays, Bas Pays, Littoraux et d’interface. Ces grandes familles de paysages comprennent 21 grands paysages régionaux.
  2. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  3. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  4. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Condette et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Condette et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Condette et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Condette et Paris », sur www.lion1906.com (consulté le ).
  5. a et b Panneaux d'information du site de l'étang et du Château d'Hardelot, commune de Condette
  6. (fr) « Intempéries de fin octobre : 30 premières communes en état de catastrophe naturelle », sur La Voix du Nord, (consulté le ).
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Liane (E53-0020 ) » (consulté le )
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau d'Ecames (E5310650) » (consulté le )
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de Longpré (E5310660) » (consulté le )
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau des plats cailloux (E5310870) » (consulté le )
  11. Normales climatiques 1981-2010 : Boulogne-sur-Mer sur www.lameteo.org, consulté le 11 novembre 2013
  12. Climat, Boulogne-sur-Mer - Pas-de-Calais (62200) sur www.linternaute.com
  13. DREAL, « atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Synthèse des grandes familles de paysages et des paysages régionaux qui la composent » [txt], sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  14. DREAL, « atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Paysages montreuillois », sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  15. [PDF]Condette : protéger la diversité sur www.saee.fr, consulté le 3 avril 2017
  16. « Les espaces protégés. », sur le site de l'INPN (consulté le )
  17. « ZNIEFF FR8000007 - Caps et Marais d'Opale », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  18. « ZNIEFF FR1100133 - Dunes d'Écault », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  19. « ZNIEFF FR2300037 - La Claireau », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  20. « ZNIEFF FR9300083 - Marais de Condette », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  21. « ZNIEFF 310030068 - Vallée de la Liane près d'Hesdin-l'Abbé », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  22. « ZNIEFF 310007239 - Dunes d’Ecault et de Condette », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  23. . La forêt domaniale d’Hardelot s’étend au pied de la cuesta qui marque le rebord sud de la boutonnière du Boulonnais et constitue un remarquable écosystème forestier« ZNIEFF 310007278 - Forêt domaniale d’Hardelot et ses lisières », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  24. « ZNIEFF 310007279 - Etang de la Claire Eau », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  25. « ZNIEFF 310007276 - Le complexe bocager du Bas-Boulonnais et de la Liane », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  26. « Réseau européen Natura 2000 », sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire (consulté le )
  27. « Natura 2000 FR3100480 - Estuaire de la Canche, dunes picardes plaquées sur l'ancienne falaise, forêt d'Hardelot et falaise d'Equihen », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  28. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  29. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  30. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  31. « Unité urbaine 2020 de Neufchâtel-Hardelot », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  32. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  33. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  34. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Boulogne-sur-Mer », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  35. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  36. Scot du Boulonnais, actualités sur www.scot-boulonnais.fr, consulté le 9 avril 2016
  37. Gauthier Byhet, Communauté d'agglomération: Après un relooking, le plan local d’urbanisme revient dans La Semaine dans le Boulonnais, le 8 avril 2016
  38. Avis de la communauté d'agglomération du Boulonnais sur le projet de ZPPAUP (AMVAP) de Condette, PV du Conseil communautaire du 7 octobre 2010, p. 25, consulté le 2 août 2011
  39. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  40. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  41. Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 106.
  42. L'histoire sur www.condette.fr, consulté le 18 septembre 2019
  43. a et b M. Cousin, « Trois voies romaines du Boulonnais », dans Mémoire de la société dunkerquoise pour l'encouragement des sciences, des lettres et des arts, Années 1858-1859, p. 419, lire en ligne.
  44. Ou au XIIIe siècle vers 1223, selon M. Cousin, op. cit., p.319-320.
  45. a et b M. Cousin, op. cit., p. 319-320.
  46. Le village de Condette sur sousleventdopale.free.fr, consulté le 25 décembre 2015
  47. Romain Douchin, « Le bilan du maire de Condette: Kaddour-Jean Derrar se représente pour finir son œuvre «par petites touches» comme un peintre : Kaddour-Jean Derrar rempile pour un troisième mandat. Ce n’était pas son idée. « Je voulais montrer l’exemple et passer le relais, deux mandats c’est bien. Mais personne dans mon équipe ne veut me remplacer. » Sa liste a été élue confortablement avec 70 % des suffrages il y a six ans. Les gros équipements étant réalisés, il souhaite désormais améliorer l’existant « par petites touches ». Comme un peintre aimant le vert… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  49. https://reader.cafeyn.co/fr/1926576/21599233
  50. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  51. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  52. Fiche d'élu de la préfecture du Pas-de-Calais
  53. Association Tous Parrains
  54. Élections municipales 2008 - Liste complète des candidats sur La Voix du Nord, consulté le 27 février 2013
  55. Résultats officiels nominatifs, Ministère de l'Intérieur
  56. « https://pastel.diplomatie.gouv.fr/cncdext/dyn/public/atlas/rechercheAtlasFrance.html?criteres.collectiviteId=27399 »
  57. Santé sur www.condette.fr, consulté le 27 février 2013
  58. Réalisation exemplaire, le béguinage « le Vert Bocage » vient d'être inauguré dans La Voix du Nord, le 15 décembre 2008
  59. « Tribunaux dont la commune dépend », sur justice.fr (consulté le ).
  60. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  61. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  62. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  63. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  64. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  65. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Condette (62235) », (consulté le ).
  66. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  67. « Le Touquet / Boulogne-sur-Mer - La Vélomaritime / EuroVélo 4 », sur francevelotourisme.com (consulté le ).
  68. « EuroVelo 4 - Véloroute de l'Europe Centrale », sur eurovelo.com (consulté le ).
  69. a et b Emploi, Condette - Pas-de-Calais (62360) sur linternaute.com
  70. Les villes les plus riches sur Le Journal du Net, consulté le 27 février 2013
  71. « Condette - EMP2 - Emplois au lieu de travail par sexe, statut et secteur d'activité économique », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  72. « France - EMP2 - Emplois au lieu de travail par sexe, statut et secteur d'activité économique », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  73. « Condette - EMP3 - Emplois au lieu de travail par sexe, catégorie socioprofessionnelle et secteur d'activité économique », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  74. « France - EMP3 - Emplois au lieu de travail par sexe, catégorie socioprofessionnelle et secteur d'activité économique », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  75. « Le manoir du Grand-Moulin », notice no PA62000027, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  76. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  77. « stèle du chemin des juifs », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  78. Victoire de la musique, ce lundi, dans la catégorie « Jeunes virtuoses »
  79. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).