Léonce Deprez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deprez.

Léonce Deprez
Fonctions
Député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais
En fonction depuis le
Élection 23 juin 1988
Réélection 2 avril 1993
12 juin 1997
19 juin 2002
Législature IXe, Xe, XIe et XIIe
Successeur Daniel Fasquelle (UMP)
Maire du Touquet-Paris-Plage

(6 ans, 11 mois et 20 jours)
Élection 18 mars 2001
Prédécesseur Philippe Cotrel (DVD)
Successeur Daniel Fasquelle (UMP)
Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais

(16 ans, 3 mois et 29 jours)
Élection 16 mars 1986
Député du Pas-de-Calais

(2 ans, 2 mois et 21 jours)
Maire du Touquet-Paris-Plage

(25 ans, 11 mois et 21 jours)
Prédécesseur Pierre Ferrier (SE)
Successeur Philippe Cotrel (DVD)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Béthune (Pas-de-Calais)
Date de décès
Lieu de décès Rang-du-Fliers (Pas-de-Calais)
Nationalité Française
Parti politique PSD
UDF-PR
UMP
Diplômé de Université de Lille
Profession Gardien de but
Directeur de sociétés
Religion Catholique

Léonce Deprez
Maires du Touquet-Paris-Plage


Léonce Deprez, né le à Béthune et mort le à Rang-du-Fliers, est un sportif et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez est né le à Béthune du mariage de Pierre Deprez, notaire, et de Marie-Élisabeth Lambert[1].

Après des études à l'institution Saint-Vaast de Béthune, Léonce Deprez intègre la faculté de droit de Lille où il obtient une licence en droit[1].

De son mariage le avec Éliane Basin, naissent quatre enfants : Marguerite-Marie qui épousera Patrick-Audebert-Lasrochas, femme politique connue sous le nom de Marguerite Deprez-Audebert, Marie-Antoinette, Léonce et Christophe[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

De 1956 à 1981, il est directeur général de la SA Imprimerie Léonce-Deprez-Flandres-Artois-Côte-d'Opale. Il en est ensuite de 1986 à 2002, le vice-président du conseil de surveillance. Il est président-fondateur de la jeune Chambre économique de la région de Béthune puis président national de la Jeune chambre économique française en 1964-1965. Il est vice-président du syndicat national de la presse hebdomadaire régionale d'information de 1970 à 1980, président des Petites et moyennes industries de la région Nord-pas-de-Calais de 1975 à 1981[1]..

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez est en 1943 champion de France d'athlétisme cadet, sur 55 mètres haies à Lyon, et champion des Flandres de tennis cadet[1].

Footballeur au poste de gardien de but, il est champion de France de football amateur en 1949 avec le Stade béthunois[1]. Il porte une vingtaine de fois le maillot de l'équipe de France de football en sélection universitaire, équipe de France militaire, amateur et même olympique, avec laquelle il participe aux Jeux olympiques d'Helsinki en 1952[2]. Refusant une proposition de Louis Dugauguez de tenter une carrière professionnelle à l'UA Sedan Torcy, il reste jouer à Béthune jusqu'au milieu des années 1960[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez commence sa carrière politique en étant élu au conseil municipal de Béthune, dont il est le benjamin entre 1957 et 1965. Élu premier adjoint au maire du Touquet-Paris-Plage en 1965, il est élu maire en 1969 et le demeure jusqu'en 1995. Élu député du Pas-de-Calais en 1986 et réélu jusqu'en 2007, il est secrétaire de l'Assemblée nationale et secrétaire de la commission des affaires économiques. Président du groupe d'études tourisme, il est chargé de mission en 1994 auprès du ministre Bernard Bosson pour le développement de l'économie touristique 4 saisons. Il est membre du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais de 1986 à 2002, vice-président entre 1992 et 1998 et président de la commission du plan et d'aménagement du territoire de 1994 à 2001. Il est enfin de nouveau maire du Touquet-Paris-Plage entre 2001 et 2008[1].

Maire du Touquet-Paris-Plage, il est avec le pilote Thierry Sabine le créateur de l'Enduro du Touquet (Enduropale) en 1975, qui fête ses 40 ans en 2015[4].

Mort[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez est mort le au centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (CHAM), situé sur le territoire de la commune de Rang-du-Fliers[5]

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

  • 14/03/1965-03/07/1969 : 1er adjoint au maire du Touquet-Paris-Plage
  • 14/03/1971-12/03/1977 : maire du Touquet-Paris-Plage
  • 13/03/1977-05/03/1983 : maire du Touquet-Paris-Plage
  • 14/03/1983-12/03/1989 : maire du Touquet-Paris-Plage
  • 24/03/1989-18/06/1995 : maire du Touquet-Paris-Plage
  • 18/06/1995-18/03/2001 : conseiller municipal d'opposition du Touquet-Paris-Plage
  • 18/03/2001-09/03/2008 : maire du Touquet-Paris-Plage

Mandats régionaux[modifier | modifier le code]

  • 17/03/1986-22/03/1992 : membre du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais
  • 23/03/1992-15/03/1998 : vice-président du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais
  • 16/03/1998-15/07/2002 : conseiller régional régional du Nord-Pas-de-Calais

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

  • 02/04/1986-14/05/1988 : député du Pas-de-Calais
  • 13/06/1988-01/04/1993 : député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais
  • 02/04/1993-21/04/1997 : député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais
  • 01/06/1997-15/06/2002 : député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais
  • 16/06/2002-17/06/2007 : député de la 4e circonscription du Pas-de-Calais

Distinctions[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez est promu officier de l'ordre national de la Légion d'honneur le . Il est chevalier de l'ordre national du Mérite[6] et officier de l'ordre des Palmes académiques et du mérite sportif[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Léonce Deprez a écrit plusieurs ouvrages, dont :

  • Le problème des loisirs dans le Nord de la France, 1963
  • Les jeunes générations face à l'aménagement du territoire, 1964
  • 10 ans de lutte pour la vie, d'une zone minière à convertir, 1979
  • Les communes touristiques, mieux que Trigano, 1979
  • Temps libre—Pour une politique nationale du temps libre, 1981
  • De A à Z...Parlons vie, 1986
  • Le partenariat, pour faire gagner la France et les Français, 1987
  • La force montante sociale-libérale, 1988
  • Une vraie politique d'économie touristique pour la France, 1995
  • Députés et citoyens face aux années 2000, 1999
  • L'économie touristique, ou une croissance accessible, 2006
  • L'envie du futur, 2009
  • À nous deux, la vie !, en collaboration avec Mgr Jacques Noyer, éditions Henry, 2012, 352 pages (ISBN 978-2-36469-019-6)
  • Nous sommes ce que nous faisons : le livre de mémoires de Léonce Deprez, éditions Ravet-Anceau, 2015 (ISBN 978-2-35973-508-6)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Who's Who in France, édition 2015, p. 722.
  2. (en) « Léonce Deprez », sports-reference.com (consulté le 27 février 2015)
  3. « 1952, Léonce Deprez et les buts d'une vie », L'écho du Pas-de-Calais, (consulté le 27 février 2015)
  4. « Le Touquet: quand le maire et «son Thierry» annonçaient la naissance de l’Enduro », sur lavoixdunord.fr, 24 janvier 2015
  5. « L’ancien député-maire est décédé à 18 h 04 au CHAM, indique son fils Léonce-Michel Deprez », sur lavoixdunord.fr, 7 juillet 2017.
  6. « Un parrain de prestige pour Léonce Deprez : Valéry Giscard d'Estaing », Les échos du Touquet, (consulté le 27 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]