Bomy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bomy
Bomy
Bâtisse typique du Pas-de-Calais à Bomy.
Blason de Bomy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Fauquembergues
Maire
Mandat
Alain Deblock
2014-2020
Code postal 62960
Code commune 62153
Démographie
Population
municipale
615 hab. (2015 en augmentation de 2,5 % par rapport à 2010)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 34′ 29″ nord, 2° 14′ 10″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 180 m
Superficie 14,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Bomy

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Bomy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bomy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bomy
Liens
Site web bomy.fr

Bomy est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bomy
Coyecques Delettes Erny-Saint-Julien
Reclinghem Bomy Fléchin
Vincly Beaumetz-lès-Aire Laires

La Laquette (affluent de la Lys) prend sa source dans le hameau de Groeuppe avant de passer par Petigny.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Bomy est lié à une trêve signée en 1537 entre les envoyés de François 1er et ceux de Charles Quint, dans l'ancien château dont il ne reste que les fondations dans le parc du château actuel. Cette trêve fut de courte durée car les hostilités continuèrent jusqu'à la destruction de Thérouanne.

En 1599, la seigneurie de Bomy appartient à Julien de Wissocq, (Famille de Wissocq), chevalier, qui racheta les fiefs constituant la seigneurie de Drincham (voir Seigneurs de Drincham). Sa fille Marie de Wissocq, est l'épouse de Gilbert Vilain de Gand, fils de Maximilien Vilain de Gand[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Bomy dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Anicet Joly    
mars 2008 en cours
(au 23 novembre 2014)
Alain Deblock   Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2015, la commune comptait 615 habitants[Note 1], en augmentation de 2,5 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
750733721756804764773795860
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
832868872833845798796773796
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
763851817757726676676678685
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
695674658603608604603603606
2015 - - - - - - - -
615--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,7 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 24,1 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 21,1 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 21,7 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 19,7 %, 45 à 59 ans = 16,1 %, plus de 60 ans = 26,6 %).
Pyramide des âges à Bomy en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
6,0 
75 à 89 ans
10,2 
15,1 
60 à 74 ans
16,1 
21,7 
45 à 59 ans
16,1 
24,1 
30 à 44 ans
19,7 
14,4 
15 à 29 ans
15,8 
18,7 
0 à 14 ans
21,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bomy

Les armes de Bomy blasonnent ainsi :

d’argent aux cinq tilleuls de sinople ordonnés en chevron, soutenus d’une tour de sable, accompagnés en chef et en pointe de deux fasces de gueules, chargées la première de deux gerbes de blé d’or, la seconde d’une seul, à la plaine ondée d’azur .

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château Bomy fut construit en 1755 par le marquis de Trazegnies, seigneur de Bomy, et son épouse Marie Ferdinande de Croÿ. Il fut confisqué et vendu à la Révolution. Il servit un moment de sucrerie. Il fut racheté par le baron de Vilmarest en 1839.

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Château :

Façades et toitures ; trois escaliers intérieurs avec rampes en bois sculpté ; grand salon, petit salon d'été (ancienne salle à manger), salle à manger actuelle et petit appartement du XVIIIe siècle dans l'aile nord, avec leur décor (cad. AB 4) : classement par arrêté du 24 décembre 1980 ; Façades et toitures des communs (cad. AB 8) : inscription par arrêté du 24 décembre 1980[12].

Autres[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Dupas, Seigneuries et seigneurs de la châtellenie de Bourbourg, Coudekerque- Branche, Galaad Graal, , p. 164-165
  2. Hervé Vaughan, « Le bilan des maires à Bomy, avec Alain Deblock : un riche mandat qui se termine par… la scission du conseil municipal : Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour Alain Deblock, maire, si au moins deux de ses trois adjoints n’avaient pas décidé de se présenter contre lui en mars. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Bomy : Alain Deblock au côté d’une équipe en partie renouvelée : Élus au premier tour de scrutin, les quinze candidats de la liste « Unie, dynamique et solidaire » conduite par Alain Deblock, maire sortant, étaient réunis samedi matin à la mairie pour l’élection du maire et de ses trois adjoints. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 23 novembre 2014)
  5. M.-F. B. (CLP), « Les projets des maires : à Bomy, Alain Deblock veut terminer la rénovation de l’église : Après deux mandats de conseiller municipal de 1983 à 1995, Alain Deblock est devenu maire de Bomy en 2008. Il a entamé son deuxième mandat en mars. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Bomy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 août 2010)
  12. Mérimée, base de données du Ministère de la culture.