Arbres remarquables de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Exemple du panneau d'information de l'association A.R.B.R.E.S..

Les arbres remarquables de France sont des arbres vivants exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou encore leur légende.

Ces ligneux représentent un patrimoine naturel et culturel qui doit être conservé et, comme tels, sont signalés par un label « Arbre remarquable de France » décerné depuis 2000, après étude de dossier, par l'association A.R.B.R.E.S..

Label « Arbre remarquable de France »[modifier | modifier le code]

« Arbre remarquable de France » est un label décerné, depuis 2000, par l'association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) qui effectue un inventaire à l'échelle du territoire national.

Ce label distingue des sujets exceptionnels, au nombre d'environ 400 arbres en 2016[1].

Les communes, collectivités territoriales, établissements publics, associations et propriétaires privés qui reçoivent ce label s'engagent, par un accord de partenariat, à « entretenir, sauvegarder et mettre en valeur l'arbre distingué, considéré comme patrimoine naturel et culturel »[2].

Liste des arbres remarquables de France[modifier | modifier le code]

Cette liste est destinée à accueillir les arbres remarquables de France, notables à plusieurs titres :

  • soit parce qu'ils battent des records de dimensions (les plus grands, les plus gros, etc.) ou d'âge (les plus vieux) ;
  • soit parce qu'ils présentent d'autres caractéristiques physiques particulières et rares ;
  • soit parce qu'ils présentent un intérêt historique.

Liste par région[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous n'est pas exhaustive. Elle cite des arbres remarquables à divers titres, qu'ils aient reçu ou non le label « Arbre remarquable de France » attribué depuis 2000. Les régions et départements font appel à des organismes et associations pour visiter les arbres, les mesurer, les observer, les photographier sous toutes les coutures et les répertorier dans une base de données. Les arbres sont parfois classés en trois catégories : « arbres remarquables », « beaux arbres », et « curiosités »[3].

Auvergne-Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Bourgogne-Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]


Centre-Val de Loire[modifier | modifier le code]

  • Cher
    • Chêne - La Chapelle-Montlinard[9],[10] ;
  • Eure-et-Loir
    • Le Gros Chêne de Meaucé-La Loupe, circonférence de 8,8 m ;
    • Un chêne de Montigny-sur-Avre a reçu le label « Arbre Remarquable de France » en juin 2009[11] ;
    • Le vieux chêne de Prudemanche, âgé de plusieurs siècles, d'une circonférence de 6,67 m à 1,3 m du sol, est mort en 2011, mais toujours debout en janvier 2014[12] ;
    • Forêt de Senonches : le « Chêne fauteuil », circonférence de 6,8 m[13], et le chêne « Les trois frères », circonférence de 5,5 m[14].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Cèdre à Tours

Corse[modifier | modifier le code]

Grand Est[modifier | modifier le code]

  • Aube
    • Le tulipier du parc de la mairie de Coursan-en-Othe (labélisé "Arbre Remarquable de France" en juillet 2015). L'âge de cet arbre a été estimé par l'ONF à 350 ans, ce qui pourrait en faire aujourd'hui le plus vieux tulipier de France.
    • Tilleul en cépée du parc Lebocey à Pont-Sainte-Marie (labélisé en 2018)
    • Chêne sessile dit "chêne du pied-cornier" à Vosnon en forêt d'Othe. Cet arbre aurait 800 ans selon l'ONF
Le Gros Chêne ou Chêne des Sorcières millénaire situé dans la forêt entre L'Hôpital et Saint-Avold (septembre 2013).
  • Moselle
    • Le hêtre des batailles à Châtel-Saint-Germain.
    • Le chêne aux moines à Villers-Bettnach, plus de 300 ans[Quand ?].
    • L'orme champêtre de Bettange (1593).
    • Le chêne Georgel et le chêne de la Liberté dans la forêt privée dite de Saint-Louis à Meisenthal.
    • Le chêne tricentenaire de Waldweistroff.
    • Le « Chêne des Sorcières ». Il se trouve dans la forêt de Zang située entre L'Hôpital (Moselle) et Saint-Avold. Multi-séculaire (environ 900 ans d'âge), il s'agit d'un chêne pédonculé (Quercus robur L) constitué de deux arbres qui ont fusionné. C'est l'un des plus vieux arbres forestiers de France. La circonférence de son tronc est de 6,40 m mesurée à une hauteur de 1,50 m . Sa hauteur est d'environ 21 m . Vandalisé en 2008 et ayant souffert de diverses tempêtes, il est actuellement étayé à la suite de travaux de protection entrepris par l'Office national des forêts. Il est classé dans les "Arbres remarquables de France".
    • L'if du cimetière de Dornot de 3,60 m de circonférence.
    • Le « Gros Chêne » de Bining.
    • Le « Gros Chêne » d'Hestroff de 4,49 m de circonférence.
    • Le « Gros Chêne » de Filstroff en Forêt Domaniale, d'environ 5 m de circonférence.
Séquoia du parc des Frères de la Charité à Ottrott (Bas-Rhin).

Hauts-de-France[modifier | modifier le code]

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Le robinier planté en 1601, réputé le plus vieil arbre de Paris.
Sophora du Trianon.

Normandie[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Aquitaine[modifier | modifier le code]

Occitanie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sur arbres.org.
  2. Présentation du label « Arbre remarquable de France » sur le site de l'association A.R.B.R.E.S. Page consultée le 1er juin 2010.
  3. « Remarquable, beau, curieux… », sur arbres-remarquables-bretagne.org (consulté en 2017).
  4. Par convention en date du 21 juin 2018, faisant suite à une démarche de labellisation initiée par les associations Les Foyers communautaires et Lugny Patrimoine.
  5. http://krapooarboricole.wordpress.com/2010/01/22/les-trois-sapins-du-grand-bois-le-russey-doubs/
  6. a et b Site du concours Ce concours est organisé par l'ONF et le magazine Terre Sauvage et patronné par l'UNESCO.
  7. Lien vers le site pays de Morlaix environnement : http://paysmorlaixenvironnement.info/spip.php?rubrique87.
  8. « Le Chêne à Guillotin - Office de Tourisme de Brocéliande, Paimpont », sur tourisme-broceliande.bzh (consulté le 11 décembre 2016)
  9. a b et c « À arbre remarquable, entretien particulier », La Nouvelle République,‎ , p. 47.
  10. a b c d et e Arbres remrquables.
  11. a b c d e f g h i et j Les arbres remarquables par départements sur le site de l'association A.R.B.R.E.S. Consulté le 19/04/2012.
  12. Chêne isolé, Prudemanche (Eure-et-Loir), sur le Krapo arboricole.
  13. Le Chêne fauteuil, forêt de Senonches (Eure-et-Loir), le Krapo arboricole.
  14. Le chêne « les trois frères », forêt de Senonches (Eure-et-Loir), Le Krapo arboricole.
  15. « Un cèdre remarquable au château », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne)
  16. [1]
  17. Tela botanica, Les arbres remarquables à Paris brève du 7 septembre 2011
  18. « Radepont : le tilleul du château de Bonnemare, âgé de 450 ans, n’a pas résisté aux vents violents »
  19. circonférence des vieux ifs
  20. Les deux platanes tricentenaires labellisés Arbres remarquables de France
  21. [PDF]Dossier de presse de l'ONF.
  22. En forêt domaniale de Lyons, le hêtre de la Bunodière a tiré sa révérence.
  23. If séculaire de Neuvicq-le-Château
  24. Francis Hallé, « Francis Hallé : "Tous les arbres sont remarquables !" », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  25. « Les arbres remarquables par département », sur association A.R.B.R.E.S. ( Arbres Remarquables: Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde), (consulté le 11 février 2011)
  26. « Les cyprès vénérables de la colline Saint Roch labellisés », sur montolieu.blogs.lindependant.com, (consulté le 18 juin 2018)
  27. « Le genévrier remarquable de Durban », sur autourde.over-blog.com, (consulté le 18 juin 2018)
  28. « Les oliviers bonsaïs de Port-la-Nouvelle, Aude », sur lestetardsarboricoles.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  29. « Villesèquelande. Un ormeau de Sully labellise la commune », sur ladepeche.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  30. « Des platanes déclarés arbres remarquables », sur ladepeche.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  31. « Hêtre dit millénaire, Fraisse-sur-Agout (Hérault) », sur krapooarboricole.wordpress.com, (consulté le 18 juin 2018)
  32. « Mûrier de Pierrerue - Mûrier - Arbre remarquable - Journées du Patrimoine 2017 », sur montpellier.aujourdhui.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  33. « Le platane centenaire de la place du village », sur st-guilhem-le-desert.com (consulté le 12 juillet 2015)
  34. « Le Roi Platane, Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault) », sur Krapo arboricole (consulté le 12 juillet 2015)
  35. « Le vieux genévrier d’Opoul-Périllos (Pyrénées-Orientales) », sur Krapo arboricole, (consulté le 26 décembre 2016)
  36. « Le Fajas d’en Baillette, forêt communale du Vivier (Pyrénées-Orientales) », sur krapooarboricole.wordpress.com, (consulté le 18 juin 2018)
  37. « PRODUITS DU TERROIR : Le Chêne liège », sur reynes.fr (consulté le 18 juin 2018)
  38. « Prades : c’est un arbre remarquable qui chatouille les aisselles des nuages », sur lindependant.fr, (consulté le 18 juin 2018)
  39. https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/5345/reader/reader.html#!preferred/1/package/5345/pub/7364/page/9
  40. « Le platane de Savennières, un arbre imposant Savennières », sur Ouest-France,
  41. « Olivier de Roquebrune », sur Homoradix (Idee & Azioni per Cercatori di Alberi), (consulté le 8 octobre 2011)
  42. « Sentier Les Thurifères », sur Homoradix (Idee & Azioni per Cercatori di Alberi), (consulté le 8 octobre 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Association A.R.B.R.E.S., Guide des arbres remarquables de France, Édisud, 2009
  • Georges Feterman, Arbres extraordinaires de France, Dakota éditions, 2008
  • Robert Bourdu, Histoires de France racontée par les arbres, éditions Eugen Ulmer, 1999 (ISBN 2841381153)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]