Longuenesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Longuenesse
Longuenesse
La mairie.
Blason de Longuenesse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer
(siège)
Maire
Mandat
Christian Coupez
2020-2026
Code postal 62219
Code commune 62525
Démographie
Population
municipale
10 563 hab. (2019 en diminution de 5,72 % par rapport à 2013)
Densité 1 258 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 44′ 11″ nord, 2° 14′ 18″ est
Altitude Min. 3 m
Max. 79 m
Superficie 8,4 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Saint-Omer
(ville-centre)
Aire d'attraction Saint-Omer
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Longuenesse
(bureau centralisateur)
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longuenesse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longuenesse
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Longuenesse
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Longuenesse
Liens
Site web http://www.ville-longuenesse.fr/

Longuenesse est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune est le siège de la communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer qui regroupe 53 communes et compte 105 169 habitants en 2018.

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude, basse, varie de 3 à 79 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat local est océanique. Les hivers sont doux, avec tout de même du gel et de la neige, et les étés frais. Les printemps sont relativement secs.

Relevé météorologique de Longuenesse
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3 3 5 7 10 13 15 16 14 10 7 4 8,9
Température maximale moyenne (°C) 7 7 10 12 15 18 20 21 19 15 10 8 13,5
Précipitations (mm) 39,6 29,3 31,4 34,4 29,8 35,6 46,4 40,9 47,8 48 47,8 48,8 479,8
Source : Fiche climatologique de Longuenesse par Météo-France[1]


Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Espaces protégés[modifier | modifier le code]

La protection réglementaire est le mode d’intervention le plus fort pour préserver des espaces naturels remarquables et leur biodiversité associée[2].

Dans ce cadre, la commune fait partie de deux espaces protégés :

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend une ZNIEFF de type 2[Note 1] : La moyenne vallée de l’Aa et ses versants entre Remilly-Wirquin et Wizernes. La moyenne vallée de l’Aa et ses versants représentent un remarquable ensemble écologique associant des habitats très différents constituant des complexes de végétations souvent complémentaires[5].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Longuenesse est située dans l'agglomération de Saint-Omer, à quelques kilomètres au sud du marais audomarois et en limite du parc naturel régional des caps et marais d'Opale. Elle est limitrophe des villes d'Arques à l'est et de Saint-Omer au nord-ouest. De typologie urbaine, le bâti existant se situe le long de la route en continuité de ces deux villes (au nord de la rocade), ainsi qu'autour du centre (au sud de la rocade).

La rocade de Saint-Omer permet l'accès à l'autoroute A26, en direction de Béthune, Lille ou Reims à l'est, et de Calais au nord-ouest. On peut également rejoindre, depuis Longuenesse, la RN 42 vers Boulogne-sur-Mer.

La gare ferroviaire la plus proche est celle de Saint-Omer. Longuenesse est également desservie par les bus du réseau Mouvéo de la CAPSO (communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer). De nombreuses venelles maillent les quartiers ; une piste cyclable longe également la route entre Saint-Omer et Arques.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Longuenesse est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[6],[7],[8]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Omer, une agglomération inter-départementale regroupant 23 communes[9] et 74 682 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Omer, dont elle est une commune du pôle principal[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 79 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (55,7 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (48,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (43,1 %), terres arables (26,3 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (9,3 %), forêts (8,3 %), zones agricoles hétérogènes (5,7 %), prairies (3,9 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,3 %)[14].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[15].

Quartiers et écarts[modifier | modifier le code]

L'un des quartiers se nomme La Malassise.

Politique de la ville[modifier | modifier le code]

La ville bénéficie d'un dispositif de politique de la ville, avec, en 2013, une dotation de solidarité urbaine de 1,334 million d’euros[16].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Longuenesse, située sur le territoire de la Communauté d'Agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO), tient son nom de "Loconesse", sa dénomination première qui apparaît en 877. L'origine de ce nom n'est pas parfaitement établie mais il est probable qu'il s'apparente à "Long-nez", désignant ainsi la forme de promontoire de son territoire. La commune de Longuenesse, qui s'étend sur un territoire de 8,4km carrés, héberge 11 779 habitants (selon le recensement de 2016). Elle arbore un magnifique hôtel de ville du XIXe siècle qui fait sa fierté. Dans un cadre verdoyant, on y trouve quelques vieux domaines comme le Château de la Tour, le Manoir des Berceaux ou encore le mur d'enceinte garni de jolies tourelles, vestiges de l'ancien couvent des Chartreux.

Longuenesse dispose d'un aérodrome qui a joué un rôle important lors de la première Guerre mondiale[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Saint-Omer du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune a fondé en 1962, avec Saint-Omer, le District urbain, dont les compétences portaient essentiellement sur le logement et l’assainissement. De nouvelles communes progressivement et la structure prend en 1972 la dénomination de District de la région de Saint-Omer, avant de se transformer, le , en communauté d'agglomération sous le nom de communauté d'agglomération de Saint-Omer (CASO).

La CASO fusionne avec ses voisines pour former, le , la communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO), dont la commune accueille le siège.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie depuis 1801 du canton de Saint-Omer-Sud[18]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton de Saint-Omer.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie depuis 2012 de la huitième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 1989 François Wulles    
mars 1989 2020 Jean-Marie Barbier PS Enseignant retraité
Conseiller général du canton de Saint-Omer-Sud (2001 → 2015)
Président de la CA de Saint-Omer (1995 → 2008)
Vice-président de la CAPSO (2017 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[19],[20],[21]
23 mai 2020 En cours
(au 25 mars 2022)
Christian Coupez PS Ancien cadre[22],[23]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[24],[Note 4]

En 2019, la commune comptait 10 563 habitants[Note 5], en diminution de 5,72 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
333383376466570621672701722
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7308129009279781 0111 1041 1191 205
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2271 1111 1511 3421 3661 3111 5131 7062 245
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
3 6234 7949 39711 97012 60412 51811 37211 08111 029
2019 - - - - - - - -
10 563--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 36,5 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 26,6 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 5 495 hommes pour 5 241 femmes, soit un taux de 51,18 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,7 
4,8 
75-89 ans
7,8 
16,7 
60-74 ans
21,8 
18,5 
45-59 ans
20,2 
19,6 
30-44 ans
15,4 
22,4 
15-29 ans
16,8 
17,5 
0-14 ans
16,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Longuenesse est du ressort de l'académie de Lille.

La commune comporte de nombreux établissements d'enseignement, dont des établissements d'enseignement supérieur :

  • Centre Universitaire de Saint-Omer (IUT) de l'Université du Littoral-Côte-d'Opale (ULCO), depuis 1994.
  • École d'ingénieurs du Littoral Côte d'Opale (EILCO), ancienne école privée reconnue par l'État en 5 ans, intégrée à l'ULCO depuis 2011.
  • École supérieure de commerce international du Pas-de-Calais (ESCIP), également une ancienne école privée reconnue par l'État en 5 ans, intégrée à l'ULCO depuis 2013.
  • Collège et lycée d'enseignement scientifique et technologique Blaise-Pascal, préparant aux baccalauréats S, STI et STL ainsi que plusieurs BTS.
  • Écoles primaires George-Sand, Léon-Blum, Centre, Jean-Jaurès, Louis-Pasteur et Paul-Verlaine[28].
  • École maternelle Louis-Blériot.
  • Collège-lycée La Malassise.

Santé[modifier | modifier le code]

Deux centres de soins sont à disposition des habitants : le centre hospitalier de la région de Saint-Omer, sis à Helfaut, et la clinique privée de Saint-Omer, sise à Blendecques[réf. nécessaire].

Sports[modifier | modifier le code]

La ville accueille[Quand ?] l'un des seuls clubs de VTT de descente (DH) au nord de Paris : Six2Ride. Le club est affilié au BMX club de Longuenesse.

Plusieurs sports sont praticables à Longuenesse, comme le football, le handball ainsi que le basket ball (club du Longuenesse Basket Club ou LBC).

Il existe différents équipements sportifs (terrains sportifs, salles...). Depuis 2015, le complexe multi-activités SCENEO accueille des spectacles, conventions ou séminaires, mais contient également un complexe aquatique.[29]

Cultes[modifier | modifier le code]

Trois lieux de culte catholique sont en fonctionnement. Ils font partie du diocèse d'Arras et de la paroisse Saint-Benoît en Morinie[30].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2008, le revenu fiscal médian par ménage était de 14 333 , ce qui plaçait Longuenesse au 28 435e rang parmi les 31 604 communes de plus de 50 ménages en métropole[31].

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Quatre secteurs d'activités se distinguent sur le territoire de Longuenesse[réf. nécessaire] :

  • la ZAC des Frais-Fonds / Centre Commercial Auchan ;
  • le domaine de La Mélodie (inauguré en ) ;
  • la place de l'Hôtel-de-Ville ;
  • le site Eurocap (principalement des sociétés pour les professionnels).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les lieux suivants sont inscrits à l'inventaire général :

  • la râperie Frédéric Platiau (râperie de betteraves comprenant logements, cour, atelier de fabrication...) fut construite fin XIXe - début XXe siècle ;
  • la centrale électrique est actuellement magasin de commerce ;
  • la chapelle Sainte-Catherine, dite relais Sainte-Catharine, fut construite de 1983 à 1987 ;
  • la chapelle Sainte-Croix, dite chapelle de la Valeur, fut construite dans le 3e quart du XXe siècle.
  • le parc de l'ancienne abbaye est actuellement jardin public[32].
  • dans le centre pénitentiaire de Longuenesse, quelques tableaux à titre d'objet[Quoi ?].

On note également

  • Les trois lieux de culte de Longuenesse, qui sont : l'église Saint-Quentin, le relais Sainte-Catherine et la chapelle du quartier de La Valeur.
  • La chapelle Maris-Stella.
  • Le cimetière communal, où reposent des travailleurs chinois employés par l'armée britannique durant la Première Guerre mondiale.
  • Le monument aux morts communal, commémorant les guerres de 1914-1918, 1939-1944, avec des plaques pour les morts de 1870 et la guerre d'Algérie.
  • le monument aux morts de la paroisse (plaquette) dans l'église, commémorant les morts de la guerre 1914-1918.
  • Le monument aux morts de la Garnison, au cimetière communal.
  • Longuenesse Souvenir Cemetery, cimetière militaire de la Commonwealth War Graves Commission.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Longuenesse.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
d’azur à la colombe d’argent accompagnée de huit monts isolés de six coupeaux du même ordonnées en orle.


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Météo France, « Fiche climatologique de Longuenesse », sur www.meteo.education.fr (consulté le ).
  2. « Les espaces protégés. », sur le site de l'INPN (consulté le )
  3. « espace protégé FR6500012 - Marais Audomarois », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  4. « espace protégé FR8000007 - Caps et Marais d'Opale », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  5. « ZNIEFF 310013266 - La basse Vallée de la Canche et ses versants en aval d’Hesdin », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  6. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  8. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Unité urbaine 2020 de Saint-Omer », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  10. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  11. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Omer », sur insee.fr (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  16. M.J., « La politique de la ville, c’est quoi ? Exemples concrets à Longuenesse », La Voix de Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Histoires 14-18 : Le "Royal Flying Corp" », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le ).
  18. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. D. M., « Le bilan du maire de Longuenesse : « Je m’appuie sur mon bilan pour poursuivre mon mandat de maire » : Jean-Marie Barbier aime à dire qu’il a « bouleversé le visage de Longuenesse en vingt ans ». Les zones de la Mélodie, des Frais-Fonds, des Bruyères se sont développées au gré de ses quatre mandats. Mais à l’heure où il en brigue un cinquième, son action n’a jamais été aussi contestée, au sein même de sa majorité qui a volé en éclats ces derniers mois. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Marion Clauzel, « Municipales à Longuenesse: Jean-Marie Barbier réélu maire par le groupe majoritaire : Il rempile pour un cinquième mandat. Jean-Marie Barbier, maire de Longuenesse depuis 1989, a été réélu ce dimanche matin, dans le calme, par le conseil municipal qui compte trente-trois élus. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. Jean-Marc Szuba, « Projets des maires à Longuenesse : Jean-Marie Barbier veut débloquer le domaine du château de la Tour : Jean-Marie Barbier, le maire de Longuenesse, entend voir le nombre des habitants repartir à la hausse. L’année 2015 sera marquée par des travaux d’amélioration et d’économies d’énergie en espérant voir se débloquer le dossier du domaine du château de la Tour. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  23. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  26. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Longuenesse (62525) », (consulté le ).
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  28. Liste et adresses des Écoles sur le site de la ville.
  29. « SCENEO », sur Sceneo (consulté le )
  30. Paroisse Saint Benoît en Morinie sur le site du diocèse d'Arras
  31. « CC-Résumé statistique/com,dep,zone empl », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  32. Base Mérimée