Montigny-en-Gohelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montigny-en-Gohelle
Montigny-en-Gohelle
L'hôtel de ville.
Blason de Montigny-en-Gohelle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Lens
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin
Maire
Mandat
Marcello Della Franca
2020-2026
Code postal 62640
Code commune 62587
Démographie
Population
municipale
10 180 hab. (2019 en diminution de 0,46 % par rapport à 2013)
Densité 2 909 hab./km2
Population
agglomération
552 694 hab.
Géographie
Coordonnées 50° 25′ 43″ nord, 2° 55′ 51″ est
Altitude Min. 23 m
Max. 42 m
Superficie 3,5 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Douai-Lens
(banlieue)
Aire d'attraction Lens - Liévin
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton d'Hénin-Beaumont-1
Législatives Onzième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Montigny-en-Gohelle
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Montigny-en-Gohelle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montigny-en-Gohelle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montigny-en-Gohelle
Liens
Site web mairie-montigny.fr

Montigny-en-Gohelle est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Elle fait partie de la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montigny-en-Gohelle
Courrières
Fouquières-lès-Lens Montigny-en-Gohelle Hénin-Beaumont
Billy-Montigny

Harnes est la cinquième ville la plus proche de Montigny-en-Gohelle. Cependant, pour y accéder il faut passer par Courrières-Chauffour.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Montigny-en-Gohelle est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Douai-Lens, une agglomération inter-départementale regroupant 67 communes[4] et 503 966 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Douai-Lens est la dixième plus importante de la France en termes de population, derrière celles de Paris, Lyon, Marseille-Aix-en-Provence, Lille (partie française), Toulouse, Bordeaux, Nice, Nantes et Toulon[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lens - Liévin, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 50 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires artificialisés (77,8 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (70,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones urbanisées (77,8 %), terres arables (14,9 %), zones agricoles hétérogènes (5,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,4 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gohelle: du mot, bas-latin, Gauharia signifiant région couverte de taillis[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La commune a été décorée de la croix de guerre 1914-1918 le [11].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

C'est à Montigny-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais que la grève patriotique des cent mille mineurs du Nord-Pas-de-Calais de mai-juin 1941 prive les Allemands de 93 000 tonnes de charbon pendant près de 2 semaines[12]. , déclenchant une répression terrible. C'est l'un des premiers actes de résistance collective à l'occupation nazie en France, qui se solda par plus d'une centaine d'arrestations, des exécutions et la déportation de 270 personnes[13]. De par sa localisation, Montigny-en-Gohelle est les années suivantes aussi au cœur de trois grands événements nationaux, la "bataille du charbon" (1945-1947), suivie des grève des mineurs de 1947 et celles de 1948.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1962 dans l'arrondissement de Lens du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération Hénin-Carvin, créée en 2001 et qui succédait au district d'Hénin-Carvin créé en 1968.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie de 1801 à 1962 du canton de Carvin, année où elle intègre le canton d'Hénin-Beaumont. Elle devient en 1991 le chef-lieu du canton de Montigny-en-Gohelle[14]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton d'Hénin-Beaumont-1.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie depuis 2012 de la onzième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[15]
Période Identité Étiquette Qualité
  mai 1953 Pierre Bourbon    
mai 1953 mars 1962 René Six PCF Mécanicien, ancien déporté
mars 1962 mars 1989 Paul Doutréaux[16] PCF  
mars 1989 mars 2006 Jean-Marie Picque PS Conseiller général de Montigny-en-Gohelle (1992 → 2015)
mars 2006 10 janvier 2010[17]
(décès)
Jean-Claude Lecamus PS Vice-président de la CA Hénin-Carvin
22 janvier 2010 4 janvier 2019
(démission)
Bruno Yard PS [18]
Vice-président de la CA Hénin-Carvin ( ? → 2014 )
Réélu pour le mandat 2014-2020[19],[20]
10 janvier 2019 En cours
(au 30 mars 2022)
Marcello Della Franca PS Agent territorial[21]
Vice-président de la CA Hénin-Carvin
Réélu pour le mandat 2020-2026[22],[23]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[24],[Note 3]

En 2019, la commune comptait 10 180 habitants[Note 4], en diminution de 0,46 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
356400437527596605647679604
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6257508128888859061 2601 9602 585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 5605 2925 9044 0097 7127 7076 8927 6838 486
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
8 8849 0039 23211 14010 62910 55810 24610 33510 185
2019 - - - - - - - -
10 180--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 40,2 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,8 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 4 955 hommes pour 5 360 femmes, soit un taux de 51,96 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
1,3 
5,8 
75-89 ans
7,7 
14,1 
60-74 ans
18,2 
17,5 
45-59 ans
16,6 
18,2 
30-44 ans
19,6 
20,8 
15-29 ans
17,0 
23,2 
0-14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Prosper Bobin, architecte, y est né le .
  • Paul Doutréaux[Note 5], né le à Calais et décédé le à l'âge de 95 ans à Hénin-Beaumont, personnalité politique engagée qui a compté dans l'Histoire de la commune de Montigny-en-Gohelle. Il a été le maire communiste de la commune pendant vingt-sept années, de à .
  • Georges Lech, footballeur français international 35 sélections , y est né en 1945.
  • Bernard Lech, footballeur français, y est né en 1946

Divers[modifier | modifier le code]

Son harmonie municipale a atteintModèle:En juin 2004 la division d'honneur, privilège rare, et réservé à 5 ou 6 harmonies dans la région Nord-Pas-de-Calais[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Montigny-en-Gohelle.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
de gueules aux trois cottes de mailles d’argent, à la champagne d’azur chargé d’une chaîne brisée d’argent posée en fasce.


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  5. État-civil complet de Paul Doutréaux sur son acte de naissance : Paul Albert René Doutréaux

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Douai-Lens », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lens - Liévin », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Journal officiel du 28 septembre 1920, p. 14314.
  12. "Chronique de la grève des mineurs du Nord/Pas-de-Calais (27 mai - 6 juin 1941)" par Etienne Dejonghe, Maître de conférences à l'Université de Lille III et président du Conseil scientifique de l'Association "Mémoire de l'Occupation et de la Résistance en Zone interdite", dans la Revue du Nord en 1987 [1]
  13. « Grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais », Chemins de Mémoire (consulté le )
  14. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. « Un hommage aux anciens élus de la commune : Mardi, une délégation d'élus, menés par le maire, s'est rendu au cimetière pour rendre hommage à leurs prédécesseurs », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Montigny-en-Gohelle : l'ancien maire Paul Doutréaux est décédé : Notre camarade Paul Doutréaux, maire communiste de Montigny-en-Gohelle de 1962 à 1989, est mort vendredi soir à l'âge de 95 ans », Blog des militants communistes de l'Arrageois, (consulté le ).
  17. « Jean-Claude Lecamus, maire de Montigny-en-Gohelle, s'est éteint », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Chr. D, « D'Ablain-Saint-Nazaire à Zutkerque : les maires du Pas-de-Calais jusqu'en mars 2014 », sur http://www.echo62.com, (consulté le ).
  19. « Montigny-en-Gohelle : Bruno Yard élu, la stratégie d’union de la gauche a payé : Aux commandes de la municipalité depuis 2010, Bruno Yard (PS) a passé avec succès l’examen du suffrage universel. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Pascal Wallart, « Bruno Yard, maire de Montigny-en-Gohelle: « Quand je fais quelque chose, je le fais à fond! » : La campagne municipale fut âpre. Aujourd’hui, même si certains antagonismes restent profonds, le maire de Montigny a remis le nez sur le guidon et ses priorités municipales : restaurer le dialogue au 7, ouvrir son multi-accueil, contenir la pression fiscale et préserver la ville au-delà des 10 000 âmes. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Montigny-en-Gohelle. Aucune voix n’a manqué au nouveau maire Marcello Della Franca », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  22. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  23. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  26. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Montigny-en-Gohelle (62587) », (consulté le ).
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).