Saint-Floris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Floris
Saint-Floris
La mairie.
Blason de Saint-Floris
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité CA de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Guy Bouvart
2020-2026
Code postal 62350
Code commune 62747
Démographie
Gentilé Saint-Florissois
Population
municipale
592 hab. (2017 en augmentation de 9,63 % par rapport à 2012)
Densité 146 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 40″ nord, 2° 34′ 14″ est
Altitude Min. 14 m
Max. 18 m
Superficie 4,05 km2
Élections
Départementales Canton de Lillers
Législatives 9e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Saint-Floris
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saint-Floris
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Floris
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Floris

Saint-Floris est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Entrée de la commune.

Saint-Floris est située à la frontière entre le Nord et le Pas-de-Calais, du côté du Pas-de-Calais, séparée du Nord par la Lys. Ce village est situé entre Saint-Venant et Calonne-sur-la-Lys, villes auxquelles Saint-Floris doit le nom de ses deux rues principales.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Saint-Floris est desservie par la route départementale D 186, entre Calonne-sur-la-Lys et Saint-Venant, elle est traversée par une voie ferrée et possède une gare, dispositifs désaffectés depuis 19XX, la gare sert désormais d'habitation.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Floris
Haverskerque Merville
Saint-Venant Saint-Floris
Robecq Calonne-sur-la-Lys

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Age[modifier | modifier le code]

La famille de Ghistelles est une des plus anciennes et des plus illustres familles de l'Artois, connue depuis 1060 en la personne de Bertoult, seigneur de Ghistelles (sans doute le Gistel actuel), chevalier, cousin du comte de Flandre Baudouin V de Flandre. elle est alliée à différentes maisons souveraines et à la plupart des maisons considérables de France et de l'ancienne Flandre (comté de Flandre)[1]

Epoque moderne[modifier | modifier le code]

En , Louis XIV fait du seigneur de Saint-Floris, Adrien François de Ghistelles un marquis en érigeant la terre en marquisat. La seigneurie de Saint-Floris relevait du roi à cause de la gouvernance d'Arras.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Roger Faivre[2]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 2 juin 2020)
Guy Bouvart   Réélu pour le mandat 2020-2026[3],[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2017, la commune comptait 592 habitants[Note 1], en augmentation de 9,63 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
511499568593613612603604600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
519508512143558574570556466
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
443395366355325328335302316
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
301313326353416413440501547
2017 - - - - - - - -
592--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,7 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 28,2 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 14,9 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 27,2 %, 15 à 29 ans = 11,4 %, 30 à 44 ans = 26 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 16,2 %).
Pyramide des âges à Saint-Floris en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
1,2 
3,1 
75 à 89 ans
2,4 
11,0 
60 à 74 ans
12,6 
20,0 
45 à 59 ans
19,1 
28,2 
30 à 44 ans
26,0 
12,2 
15 à 29 ans
11,4 
24,7 
0 à 14 ans
27,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Florent.
Le monument aux morts communal.

Saint-Floris doit beaucoup à son église, tout d'abord son nom, puisque "Saint Floris" vient du saint patron de cette église, Saint Florent. Elle sert en outre de « point 0 » pour la numérotation métrique des habitations, et abrite une cloche de 1605, classée monument historique.

L'église a beaucoup souffert de la bataille de la Lys de 1918.

Elle a été reconstruite en 1926, puis rénovée en 2003.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Célestin Hermary (1879-1918) [pourquoi ?]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Floris.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

de gueules au chevron d’hermine accompagné de trois molettes d’or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Caron, De Saint-Floris au Manitoba, chronique d’un centenaire et d’une cousinade, Généalogie 62, no 96, Hénin-Beaumont, 4e trimestre 2007, p. 268-270.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de la Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 46, lire en ligne
  2. « Saint-Floris: un nouvel honneur pour le maire honoraire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2015).
  3. Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Saint-Floris : huit nouveaux au conseil municipal autour de Guy Bouvart », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2015).
  4. Ruben Muller, « Les projets de Guy Bouvart, maire de Saint-Floris : accessibilité, sécurité, scolarité, la devise du début de mandat : Seul en lice en mars, Guy Bouvart a été réélu maire de Saint-Floris dès le premier tour. Les premiers mois de son troisième mandat sont consacrés à l’accessibilité, à la sécurité et à l’application de la réforme des rythmes scolaires », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 25 février 2015).
  5. Camille Janik, « Saint-Floris : un nouveau conseil municipal rajeuni : Guy Bouvart a été reconduit dans ses fonctions de maire, pour un quatrième mandat », L'Écho de la Lys,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2020).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. « Évolution et structure de la population à Saint-Floris en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)