Hervelinghen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hervelinghen
L'église Saint-Quentin.
L'église Saint-Quentin.
Blason de Hervelinghen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Desvres
Intercommunalité Communauté de communes de la Terre des Deux Caps
Maire
Mandat
Hervé Crépin
2014-2020
Code postal 62179
Code commune 62444
Démographie
Population
municipale
231 hab. (2014)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 52′ 57″ nord, 1° 42′ 46″ est
Altitude Min. 39 m – Max. 157 m
Superficie 5,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hervelinghen

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hervelinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hervelinghen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hervelinghen

Hervelinghen est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le périmètre du parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale (dans sa partie nord-ouest), à mi-distance entre Boulogne-sur-Mer (22 km) et Calais (17 km), au sein du grand paysage nommé paysages littoraux et arrière-littoraux dans le SCOT paysager de la Terre des 2 Caps. La côte est à environ 3 km.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par la D 244. La gare TER la plus proche est celle de Pihen (environ 5,7 km par la route). L'accès est rapide vers la gare de Calais-Fréthun (à environ 10 km par la route) et l'autoroute A 16.

Le sentier du Cap Blanc-Nez (petite randonnée) passe dans la partie nord de la commune.

Géologie, reliefs et hydrographie[modifier | modifier le code]

Le socle géologique est de la craie blanche à silex et marnes du Secondaire. Il en résulte un paysage ouvert de vallée sèche et de grandes cultures annuelles, caractéristique de l' ambiance maritime arrière-littorale.

Le village est encadré par les Monts de la Cuesta : Mont de Sombre au nord (altitude maximum sur le territoire communal à 157 mètres sur la crête du Mont), Mont de Couple au sud. Le relief est pentu et se décompose en vallons secs (Vallée à cailloux, vallée Tournante, Riez du Mont de Couple) ou « fond » (fond d'Hervelinghen au nord-ouest, fond Bertaux à l'ouest, avec un minimum d'altitude à 39 mètres, Fond de Couple au sud-ouest, les Fonds à l'est). Au sud, le Mont de Couple présente un versant nord en partie boisé. Le village est niché dans la vallée et bien exposé (soleil). On voit la mer depuis le village, et inversement le village est bien visible depuis les grandes ouvertures des Monts de la Cuesta[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hervelinghen
Escalles Bonningues-lès-Calais
Wissant Hervelinghen
Audembert Saint-Inglevert

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponyme germanique composé de trois termes : Hervel-ing-hen, traduisible par demeure du peuple de Hervel .

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Hervelinghen dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 24 janvier 2015)
Hervé Crépin   Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4],[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 231 habitants, en diminution de -2,53 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150 151 155 219 228 246 242 242 213
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
222 221 196 195 187 175 161 164 173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
205 202 178 147 143 151 159 173 162
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
173 149 134 166 172 182 236 237 231
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

>

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,2 %, 15 à 29 ans = 12,6 %, 30 à 44 ans = 21,8 %, 45 à 59 ans = 26,1 %, plus de 60 ans = 14,3 %) ;
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 23,7 %, 15 à 29 ans = 11,9 %, 30 à 44 ans = 24,6 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 18,6 %).
Pyramide des âges à Hervelinghen en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,8 
5,9 
75 à 89 ans
4,2 
8,4 
60 à 74 ans
13,6 
26,1 
45 à 59 ans
21,2 
21,8 
30 à 44 ans
24,6 
12,6 
15 à 29 ans
11,9 
25,2 
0 à 14 ans
23,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a en 2010 aucune activité de santé sur la commune[12]. Les médecins les plus proches et pharmacie sont à Wissant à environ 4 km par la route ; Marquise regroupe toute la gamme intermédiaire de services de santé, l’hôpital le plus proche étant celui de Calais.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte une classe de 25 élèves (école élémentaire) en RPI avec Saint-Inglevert (1 classe maternelle et 1 élémentaire)[13].

Économie[modifier | modifier le code]

En dehors des emplois liés aux services locaux (mairie, école), un gîte à la ferme et un camping sont installés sur la commune[14]. Les résidents sont très dépendants de la voiture en raison du relief (pentes pour le vélo) et d'une position excentrée (aucune ville à moins de 10 km) et multipolaire. Ainsi, le cœur de la communauté de communes, Marquise, est à la même distance que celui de la communauté de communes voisine (Guînes). Sangatte et Coquelles (zone commerciale Cité Europe) sont à la même distance, à 11 ou 12 km. Tous ces pôles constituent des zones d'emploi et de services, les deux grands bassin d'emploi étant ceux de Calais et Boulogne.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Hervelinghen.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : écartelé : au 1) et au 4) d’argent aux trois fasces de gueules, au 2) d’argent aux trois doloires de gueules, au 3) d’argent aux trois doloires de gueules mal ordonnées ; à la cloche d’azur brochant en cœur sur l’écartelé.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'église Saint-Quentin.
  • L'église Saint-Quentin, faisant partie de la paroisse Notre-Dame-des-Flots.
  • On trouve sur une place de la D 244, une colonne en pierre blanche, ornée d'un crucifix, qui date au moins de l'occupation anglaise et remonterait au XIVe siècle. On en doit la conservation à l'énergie du maire, M. Poivre, qui a empêché les vandales de 1793 de la détruire[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN
  2. Christophe Le-Bas, « Hervelinghen : Ira ? Ira pas ? Troisième mandat municipal incertain mais le programme a été respecté : Hervé Crépin, maire de la commune d’Hervelinghen, 233 habitants en 2010, achève son troisième mandat. Le deuxième en tant que maire. À l’approche des élections municipales, son bilan se veut simple et pratique. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Hervelinghen: Hervé Crépin réélu maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 24 janvier 2015).
  5. E. C. (CLP), « Hervelinghen : « La réforme des rythmes scolaires n’est vraiment pas un cadeau » : Hervé Crépin vient d’entamer son troisième mandat de maire. Sa commune a peu de ressources. Mais les projets ne manquent pas. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Évolution et structure de la population à Hervelinghen en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 août 2010)
  12. INSEE BPE 2010
  13. Effectifs à la rentrée 2011-2012, Inspection Académique du Pas-de-Calais, Insee RP 2008
  14. Étude paysagère de Philippe Thomas, maître d'ouvrage Parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, 2009
  15. Dictionnaire historique et archéologique du Pas-de-Calais. tome 3 / publié par la commission départementale des monuments historiques, Haigneré, Daniel (1824-1893)