Fillièvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fillièvres
Fillièvres
Une partie de la place du Commandant-Louis-Helle.
Blason de Fillièvres
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Intercommunalité Communauté de communes des 7 Vallées
Maire
Mandat
Jim Dourlens
2020-2026
Code postal 62770
Code commune 62335
Démographie
Gentilé Filliévrois
Population
municipale
516 hab. (2019 en augmentation de 2,38 % par rapport à 2013)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 10″ nord, 2° 09′ 42″ est
Altitude Min. 40 m
Max. 139 m
Superficie 20,43 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Pol-sur-Ternoise
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Auxi-le-Château
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fillièvres
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fillièvres
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Fillièvres
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Fillièvres

Fillièvres est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune fait partie de la communauté de communes des 7 Vallées qui regroupe 69 communes et compte 29 653 habitants en 2018.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La commune est traversée par la Canche, un cours d'eau naturel de 100,22 km, qui prend sa source dans la commune de Gouy-en-Ternois et se jette dans la Manche entre Étaples et Le Touquet-Paris-Plage[1].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé, pour partie, sur un site classé en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) : le site de la haute vallée de la Canche et ses versants en amont de Sainte-Austreberthe qui se situe dans le pays du Ternois. Il offre un relief de coteau abrupt au Nord et des pentes douces au Sud. Le fond de vallée est constitué de pâturages et de zones de cultures. Les versants les plus pentus et inaccessibles accueillent des boisements[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Fillièvres est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Pol-sur-Ternoise, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 72 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (96 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (96,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (73,8 %), prairies (20 %), zones urbanisées (4 %), zones agricoles hétérogènes (2,2 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ferieræ, Fereveræ, Fereves, Feriveres, Ferivers (XIIe siècle) ; Ferives, Ferieves (1113) ; Fereviæ (1139) ; Fiereves (1238) ; Fierieves (1239) ; Feriewes (1295) ; Ferieves, Filieres (1296) ; Fierives (1314) ; Firieves (1381) ; Foeuilleves (1469) ; Feriefves (1507) ; Ferrennes (1518)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes de Canche Ternoise créée fin 1992.

Celle-ci fusionne le avec la communauté de communes du val de Canche et d'Authie et celle de l'Hesdinois pour former la communauté de communes des 7 Vallées, dont est désormais membre la commune.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Claude Merchez    
mars 2008 2018 Marc Bué   Mort en fonction
septembre 2018 2020 Jim Dourlens   Ancien artisan[Note 3]
Réélu pour le mandat 2020-2026[11],[12]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Filliévrois[13].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2019, la commune comptait 516 habitants[Note 4], en augmentation de 2,38 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9001 0049409741 0571 001951963992
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
941964973913848838807730718
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
711672667600550513524550568
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
573548535539536499518523504
2018 2019 - - - - - - -
517516-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 31,7 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 38,0 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 253 hommes pour 264 femmes, soit un taux de 51,06 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,2 
90 ou +
1,1 
8,3 
75-89 ans
15,5 
25,7 
60-74 ans
23,9 
19,0 
45-59 ans
18,9 
11,5 
30-44 ans
11,4 
17,4 
15-29 ans
15,2 
17,0 
0-14 ans
14,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
  • Le monument aux morts[20].
  • Patrimoine de la Seconde Guerre mondiale étudié par le service de l'Inventaire général du patrimoine culturel des Hauts-de-France dans le cadre de son opération sur le patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq, 2011.
    Le patrimoine militaire du canton du Parcq se compose, en majeure partie, d’infrastructures construites par l’Organisation Todt pour le compte de l’armée allemande dans le cadre du déploiement de l’arme V1 dans la région (sites de lancement de V1, postes de commandement de batterie et sites de stockage). Chaque batterie de tir était placée sous l'autorité d'un poste de commandement. Celui-ci était localisé dans un bunker abri-casernement semi-enterré de forme standardisée. On compte deux postes de commandement de batterie sur le canton : celui de la batterie 5 à Vieil-Hesdin, dans le bois de Saint-Georges, et celui de la batterie 6 dans les environs de Fillièvres (localisation encore incertaine)[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Fillièvres Blason
D'azur au chevron d'argent accompagné de trois amphores du même[22].
Détails
Blason des Van der Laen.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Élu par le nouveau conseil municipal, à la mort de l'ancien maire du village (Marc Bué).
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canche (E54-003-) » (consulté le )
  2. « ZNIEFF 310007267 - La haute vallée de la Canche et ses versants en amont de Sainte-Austreberthe », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Pol-sur-Ternoise », sur insee.fr (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  11. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  12. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  13. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  18. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Fillièvres (62335) », (consulté le ).
  19. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  20. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  21. Inventaire général du patrimoine culturel Hauts-de-France. Opération d’inventaire sur le patrimoine de la Seconde Guerre mondiale dans le canton du Parcq, conduite par M. Thomas Darras et M. Christophe Delille, 2011
  22. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).