Nouvelle-Église

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Neuve-Église.
Nouvelle-Église
La mairie.
La mairie.
Blason de Nouvelle-Église
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Calais
Canton Marck
Intercommunalité Communauté de communes de la Région d'Audruicq
Maire
Mandat
Patrick Way
2014-2020
Code postal 62370
Code commune 62623
Démographie
Gentilé Nouvellois
Population
municipale
593 hab. (2014)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 55′ 33″ nord, 2° 03′ 18″ est
Altitude Min. 1 m
Max. 5 m
Superficie 9,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Nouvelle-Église

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Nouvelle-Église

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nouvelle-Église

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nouvelle-Église

Nouvelle-Église est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Église est située à 35 km de Saint-Omer, 29 km de Dunkerque et 18 km de Calais. Elle est entourée par les communes de Vieille-Église, Guemps et Offekerque et Oye-Plage. Située à 3 mètres d'altitude, aucun cours d'eau ne traverse la commune. La commune est proche du parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, à environ 9 km.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Nouvelle-Église
Oye-Plage
Offekerque Nouvelle-Église Vieille-Église
Nortkerque Audruicq

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom de La Barrière[1].

Nieuw(e)kerke en flamand[2].

Ses habitants sont appelés les Nouvellois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une chapelle a été fondée au IXe siècle. Elle était rattachée à la paroisse de Vieille-Ville. Nouvelle-Église fut d'abord appelé Hereweg, c'est-à-dire « La grande route », au début du XIIe siècle, de par sa position sur cet ancien chemin. Puis ce fut l'arrivée des Anglais dans la contrée. Ceux-ci rebaptiseront cette commune tout d'abord Harrawaye puis en 1556 Newkirke, à l'origine du toponyme actuel. Dans l'espoir sans doute de se maintenir plus sûrement en ce pays, ils y firent construire plusieurs forteresses, dont une fut nommée le fort Bâtard, sur le territoire de Newkirke, sur la rive droite du canal de Saint-Omer à Calais.

En 1634, les Espagnols, maîtres alors de Gravelines et de Bourbourg, s'emparèrent du fort Bâtard et en confièrent la garde à quarante hommes qui en furent évincés le 24 octobre par deux cents hommes de la garnison française de Marck et quatre cents de celle de Calais. L'abandon dans lequel était restée cette forteresse depuis la retraite des Anglais en 1558 en motiva le rétablissement en 1642, afin de garantir le pays contre les fréquentes invasions des Espagnols. À peine les travaux étaient-ils terminés que ces derniers, sous les ordres du général Francisco de Mello, la reprirent en 1643. Mais ils en furent presque aussitôt chassés par un détachement de l'armée du comte d'Harcourt, alors commandée par le marquis de la Ferté. Après la reddition de Saint-Omer en 1677, le fort fut rasé.

Nouvelle-Église fut le chef-lieu de canton de cinq communes de 1789 à 1801, date à laquelle il fut réuni à celui d'Audruicq.

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement de Saint-Omer pour intégrer l'arrondissement de Calais[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Église dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 8 février 2015)
Patrick Way   Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6],[7]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 593 habitants, en augmentation de 19,32 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
328 332 348 346 332 336 351 353 364
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
354 392 373 382 392 350 357 328 369
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
341 350 347 349 326 349 340 356 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
283 291 268 276 322 343 486 522 593
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (7,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 27,2 %, 15 à 29 ans = 18,3 %, 30 à 44 ans = 28 %, 45 à 59 ans = 17,9 %, plus de 60 ans = 8,5 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 27,9 %, 15 à 29 ans = 20 %, 30 à 44 ans = 28,3 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 6,3 %).
Pyramide des âges à Nouvelle-Église en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
0,4 
1,6 
75 à 89 ans
1,3 
6,5 
60 à 74 ans
4,6 
17,9 
45 à 59 ans
17,5 
28,0 
30 à 44 ans
28,3 
18,3 
15 à 29 ans
20,0 
27,2 
0 à 14 ans
27,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame-du-Mont-Carmel date de 1875. La statue de la Vierge qui trônait en haut de la flèche, se trouve maintenant dans l'église.
  • Le monument aux morts commémore les guerres de 1914-1918 et de 1939-1945.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Nouvelle-église.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

Taillé, au premier d’or à la tour de sable ouverte et maçonnée du champ, au second de sable à l’église d’or ouverte et ajourée du champ.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. roepstem.net - vlaanderen
  3. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  4. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements du Pas-de-Calais - Recueil des actes administratifs », sur http://www.pas-de-calais.gouv.fr/, (consulté le 6 janvier 2017).
  5. J.-M.D. (CLP), « Le maire de Nouvelle-Église, Patrick Way, entame son troisième mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 4 février 2015).
  7. B. B. (CLP), « Nouvelle-Église : un terrain multi-sport et une piste d’athlétisme ont vu le jour : Comme elle l’a fait avec les bilans des maires avant les élections, « La Voix du Nord » propose une nouvelle série consacrée aux projets des maires. Quels engagements ? Quels grands chantiers ? Quelles priorités ? Réponses ici avec Patrick Way, maire de Nouvelle-Église », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Nouvelle-Église en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)