Annequin (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Annequin.
Annequin
Église d’Annequin.
Église d’Annequin.
Blason de Annequin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Douvrin
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Yves Dupont
2014-2020
Code postal 62149
Code commune 62034
Démographie
Population
municipale
2 354 hab. (2014)
Densité 590 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 30′ 28″ nord, 2° 43′ 33″ est
Altitude Min. 19 m – Max. 38 m
Superficie 3,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Annequin

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Annequin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Annequin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Annequin
Liens
Site web annequin.fr

Annequin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Annequin
Beuvry Festubert Cuinchy

Cambrin

Sailly-Labourse Annequin
Mazingarbe Noyelles-lès-Vermelles

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • 1161: Anekin, 1793: Annequin.
  • Aneken en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Annequin, provient du nom « Homme germanique » et du suffixe flamand « kins ». Soit, en 1184, Annekins Vaste domaine d’Annequin à Mazingarbe qui appartenait aux châtelains de Lens puis au seigneur de Fruges. Il y avait un superbe château du XIVe siècle, qui fut détruit en 1820.

La population d’Annequin a évolué comme suit :
1469 : 25 familles, 1698 : 245 habitants, 1790 : 460 habitants, 1921 : 1804 habitants.
La commune connut un fort accroissement de population avec l’ouverture de la mine à la fin du XIXe siècle.
La fosse 9 qui a fait vivre les habitants de la commune pendant un siècle a fermé en 1963. Sa production totale a été de 14,28 millions de tonnes de charbon demi-gras de 1896 à la fin de son exploitation. Le 02 mars 1943, un coup de grisou y avait fait 16 morts et 6 blessés.

Il existe peu de références écrites sur l’histoire de la commune. Toutefois, vers 1770, le curé d’Annequin écrivait : « Annequin est la plus pauvre paroisse du diocèse ». À cette période, il existait deux dictons évocateurs : « In ne grande marmite avec rien d’ins » et « Annequin, les bousates » qui traduisait le mauvais état des routes. Les Beuvrygeois voisins traitaient les habitants d'Annequin de « pieds décaux », c'est-à-dire que ceux-ci étaient déchaussés, qu'ils marchaient pieds nus...

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Annequin dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1801 1807 Danson    
1807 1828 Adrien, comte de Lannoy    
1828 1845 Colombier-Batheux    
1845 1866 Hennebelle    
1866 1877 Caron    
1877 1885 Mazingarbe    
1885 1889 Hennebelle    
1889 1914 Pinchon    
1914 1919 François Macquart    
1919 1945 Désiré Sénéchal    
1945 1965 Georges Boulet    
1965 1977 André Deuve    
mars 1977 mars 2001 Angèle Chavatte PCF Conseillère générale (1978 → 1992)
mars 2001 en cours
(au 11 novembre 2014)
Yves Dupont PS Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 354 habitants, en augmentation de 0,47 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464 494 487 503 594 600 607 589 566
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
572 613 614 594 600 594 620 666 804
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 445 1 731 1 886 1 804 1 932 1 913 1 889 2 012 2 122
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
2 225 2 101 1 897 1 912 2 086 2 157 2 332 2 389 2 354
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 21,6 %, 30 à 44 ans = 23,7 %, 45 à 59 ans = 18,1 %, plus de 60 ans = 12 %) ;
  • 52,1 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 21,3 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 17,6 %, plus de 60 ans = 17,5 %).
Pyramide des âges à Annequin en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
1,2 
3,7 
75 à 89 ans
7,1 
8,1 
60 à 74 ans
9,2 
18,1 
45 à 59 ans
17,6 
23,7 
30 à 44 ans
22,8 
21,6 
15 à 29 ans
21,3 
24,6 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Annequin

Les armes d'Annequin se blasonnent ainsi : Ecartelé d’or et de sable, à la bande engrêlée de gueules[10].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La cité pavillonnaire no 9 (également sur Sailly-Labourse), l'école et le dispensaire de la Société de Secours Minière ont été classés le 30 juin 2012 au patrimoine mondial de l'Unesco[11]. Ces éléments sont liés à la fosse no 9 des mines de Béthune.

Vue panoramique d'Annequin

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]