Lagnicourt-Marcel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lagnicourt-Marcel
Lagnicourt-Marcel
La rue de la place, avec notamment l'église.
Blason de Lagnicourt-Marcel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes Osartis Marquion
Maire
Mandat
Francis Degand
2014-2020
Code postal 62159
Code commune 62484
Démographie
Gentilé Les Lagnicourtois
Population
municipale
340 hab. (2015 en diminution de 2,02 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 30″ nord, 2° 57′ 24″ est
Altitude Min. 74 m
Max. 109 m
Superficie 8,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lagnicourt-Marcel

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lagnicourt-Marcel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lagnicourt-Marcel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lagnicourt-Marcel

Lagnicourt-Marcel est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lagnicourt-Marcel
Noreuil Quéant
Lagnicourt-Marcel
Vaulx-Vraucourt Morchies Beaumetz-lès-Cambrai

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Lagnicourt-Marcel dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2014[1],[2] Jean-Marie Peugnet    
2014[2],[3],[4] en cours
(au 27 janvier 2015)
Francis Degand    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2015, la commune comptait 340 habitants[Note 1], en diminution de 2,02 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
603618625691757815822783795
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
815827818820795730716597572
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
568564548352377376366344355
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
347355335355327295301347340
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,5 % d'hommes (0 à 14 ans = 18,5 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 25,3 %, 45 à 59 ans = 23,3 %, plus de 60 ans = 17,2 %) ;
  • 51,5 % de femmes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 11 %, 30 à 44 ans = 23,9 %, 45 à 59 ans = 18,1 %, plus de 60 ans = 23,2 %).
Pyramide des âges à Lagnicourt-Marcel en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
6,2 
75 à 89 ans
12,3 
11,0 
60 à 74 ans
10,3 
23,3 
45 à 59 ans
18,1 
25,3 
30 à 44 ans
23,9 
15,8 
15 à 29 ans
11,0 
18,5 
0 à 14 ans
23,9 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Lagnicourt-Marcel.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : d'azur aux deux léopards d'argent passant l'un sur l'autre.

Marcel « le coiffeur »[modifier | modifier le code]

Le village de Lagnicourt-Marcel doit cette appellation à un grand personnage de la coiffure du XIXe siècle, Marcel Grateau, né à Chauvigny dans la Vienne. « Il se prit à suivre à l’aide d’un fer à friser les belles ondulations que seule la nature pouvait donner à la chevelure » dépeignent ses biographes. L’ondulation Marcel est née et va révolutionner les méthodes professionnelles de la coiffure. Sa renommée est telle que les coiffeurs d'Angleterre lui organisent au Holborn de Londres une « grande fête à Marcel ».[réf. nécessaire]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au cours de la Première Guerre mondiale, le village de Lagnicourt est occupé par les Allemands jusqu'en mars 1917 où ils abandonnent le village lors de leur repli sur la ligne Hindenburg. Le , Lagnicourt est choisie comme point stratégique dans la grande offensive de l’armée du Kaiser. Sévèrement bombardé par les Allemands, Lagnicourt est en ruines à la fin du conflit.

Générosité, Reconstruction, Reconnaissance[modifier | modifier le code]

1922 : c'est à cette date que les chemins de Lagnicourt croisent ceux de Marcel Grateau. En effet, la Fête à Marcel existe toujours en Angleterre et celle de cette année 1922 a rapporté 550 livres sterling. C'est cette somme qu'un coiffeur français, installé à Londres, souhaite offrir, comme aide à la reconstruction, à un village français. Il contacte donc la Ligue britannique de l'Aide aux pays dévastés dont le président, Reginald Wingate, général de son état, n'est autre que le père de Malcolm, notre infortuné soldat. C'est par ce concours de circonstances que Lagnicourt devient la bénéficiaire de cette somme. Reconnaissante, la commune demande, le , la permission d’ajouter le nom de Marcel à celui de Lagnicourt ; ce que lui accorde le décret présidentiel du 24 janvier 1924.

L'histoire n'est pas finie. Le dimanche , en grande pompe, au cours d'une cérémonie accueillant 350 personnes, le coiffeur Marcel vient assister à l'inauguration de la mairie et de l'école communale Marcel. À cette occasion, un nouvel acte de générosité permettra de constituer une bibliothèque et de récompenser chaque année un élève méritant en... anglais[11].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lagnicourt-Marcel : Jean-Marie Peugnet, mis à l’honneur pour sa dernière cérémonie de vœux », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Lagnicourt-Marcel : un premier mandat de maire pour Francis Degand : Élu conseiller municipal durant trente-sept années dont vingt-cinq à la tête de la commune, Jean-Marie Peugnet, a présidé sa dernière réunion en installant le nouveau conseil municipal. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 27 janvier 2015).
  4. « Les projets des maires - Lagnicourt-Marcel: Rénovation de trottoirs et défense incendie programmées pour 2015 : Après deux mandats de conseiller municipal et un d’adjoint, Francis Degand a été élu maire en mars. Des travaux sont en cours à la chapelle et au calvaire, et les principaux projets devraient voir le jour courant 2015 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Lagnicourt-Marcel en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  11. (fr) Ch. Defrance, « Lagnicourt-Marcel : Son histoire n’est pas tirée par les cheveux », sur http://www.echo62.com, L'Echo du Pas-de-Calais n°56, (consulté le 28 juillet 2009)