Hébuterne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hébuterne
Hébuterne
Le monument aux morts, l'église et une croix.
Blason de Hébuterne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Jean-Luc Tabary
2014-2020
Code postal 62111
Code commune 62422
Démographie
Population
municipale
521 hab. (2015 en diminution de 2,43 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 34″ nord, 2° 38′ 11″ est
Altitude Min. 114 m
Max. 156 m
Superficie 11,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hébuterne

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hébuterne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hébuterne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hébuterne

Hébuterne est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hébuterne
Foncquevillers Gommecourt Bucquoy
Sailly-au-Bois Hébuterne Puisieux
Colincamps et
(Somme)
Mailly-Maillet
(Somme)
Auchonvillers et
(Somme)
Beaumont-Hamel
(Somme)

Histoire[modifier | modifier le code]

La bataille d'Hébuterne du 7 juin au 13 juin 1915.

La commune fut le lieu d'une bataille qui fit de nombreux morts et plus de 10 000 blessés pendant la Première Guerre mondiale, la bataille d'Hébuterne, qui se déroula entre les villages de Serre, de Puisieux et d'Hébuterne[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Hébuterne dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 1999 Raymond Riché[2]   Démissionnaire pour raisons de santé
mars 2001 en cours
(au 18 janvier 2015)
Jean-Luc Tabary   Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4],[5]

Le , la commune quitte la Communauté de communes des Deux Sources pour intégrer la Communauté de communes du Sud-Artois.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2015, la commune comptait 521 habitants[Note 1], en diminution de 2,43 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1651 1831 3331 3411 2821 3011 2701 2741 256
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2051 1871 1831 1331 0651 024979951894
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
856812806515635630587607583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
604575516486456465528521521
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) tout en étant voisin du taux départemental (19,8 %).

À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 24,3 %, 15 à 29 ans = 12,7 %, 30 à 44 ans = 29,7 %, 45 à 59 ans = 16,6 %, plus de 60 ans = 16,6 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 25,7 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans = 13,8 %, plus de 60 ans = 23 %).
Pyramide des âges à Hébuterne en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
3,5 
75 à 89 ans
9,3 
12,7 
60 à 74 ans
12,6 
16,6 
45 à 59 ans
13,8 
29,7 
30 à 44 ans
23,4 
12,7 
15 à 29 ans
14,1 
24,3 
0 à 14 ans
25,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Hébuterne.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d'azur aux sept besants d’or ordonnés 3.3.1, au chef du même chargé d'une croisette ancrée de gueules.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Vaast.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La bataille de Serre-Hébuterne de 1915 a été commémorée : La bataille qui se déroula aux confins de l’Artois du 10 au 13 juin 1915 fut le théâtre d’effroyables combats pour des milliers d’hommes français, alliés et allemands. Au soir de cette bataille, on compta plus de dix mille blessés et plusieurs milliers de morts. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « À la mémoire de Monsieur Raymond RICHÉ », sur http://memoire.lavoixdunord.fr/ (consulté le 18 janvier 2015)
  3. « Jean-Luc Tabary a été réélu maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. Nicolas André, « Bilan du maire à Hébuterne - Jean-Luc Tabary : « Nous avons aménagé notre école… et voilà que se profilent les RPC ! » : Jean-Luc Tabary gère une commune de 530 habitants. Un village animé à deux pas de Foncquevillers qui dispose d’un café, d’une boulangerie, d’une auto-école, héberge un architecte et un maçon. Il y a une tradition de services et de commerce dans cette commune dont la foire du deuxième dimanche de mai est devenue un rendez-vous prisé dans le sud Artois », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 18 janvier 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Hébuterne en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 18 août 2010)