Radinghem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Radinghem
Radinghem
L'église Saint-Martin.
Blason de Radinghem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Pays du Montreuillois
Maire
Mandat
Michaël Baheux
2014-2020
Code postal 62310
Code commune 62685
Démographie
Gentilé Radinghemois
Population
municipale
277 hab. (2016 en diminution de 4,15 % par rapport à 2011)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 52″ nord, 2° 07′ 09″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 171 m
Superficie 4,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Radinghem

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Radinghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Radinghem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Radinghem

Radinghem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Audincthun Mencas Rose des vents
N Matringhem
O    Radinghem    E
S
Coupelle-Vieille Fruges Senlis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Rhadinghem (1139), Radiguehem (1188), Radingehem et Radinchehem (XIIe siècle), Radinguehan (1204), Radinghehen-en-Ternois (1287), Radingien (1306), Radinghem (1329), Radiguehan (1352), Radinghehem (1366), Ramdinghehem (1515), Radinguehem (1528)[1].

D'un nom de personne germanique Raddo suivi du suffixe -ingen + heim, signifiant « demeure du peuple de Raddo »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie de Radinghem appartenait depuis le début du XVIe siècle à la famille de La Haye d'Hézecques quand le château fut construit, vers 1620, probablement par Pierre de La Haye, alors seigneur de Radinghem. Le château entourait trois des quatre côtés d'un terre-plein maçonné et entouré d'eaux.

La seigneurie et le château passent ensuite par alliance à la famille de France d'Hézecques, en dernier lieu à Charles de France d'Hézecques (1746-1832).

En 1784, le château de Radinghem est adjugé par le Conseil d'Artois à Emmanuel François Le Sergeant d'Acq, originaire de Saint Omer, décédé en 1788. Lorsque la Révolution éclate, le domaine est en indivision entre sa veuve et ses enfants, dont l'un, Louis Joseph Thomas Le Sergeant d'Isbergues (1747-1807), est élu député de la Noblesse aux États généraux de 1789 et siège à l'Assemblée constituante jusqu'en 1791, avant d'émigrer.

Son frère, Antoine Alexis Joseph Le Sergeant de Monnecove (1749-1833) hérite du château de Radinghem, qui se transmet à son fils, Benjamin de Monnecove (1792-1883), puis au fils de celui-ci, Gaston de Monnecove (1836-1899).

Vers 1888, ce dernier entreprend de faire restaurer le château de Radinghem par l'architecte d'Hesdin, Clovis Normand.

Celui-ci donne au château un aspect néo-médiéval, en conservant, dans leurs grandes lignes les dispositions de l'ancien édifice, tout en rhabillant ses différentes façades, en modifiant la forme des ouvertures, en ajoutant une sorte de donjon rectangulaire, en surélevant les tourelles existantes et en en créant d'autres.

Passé par succession au début du XXe siècle à la famille Carr-Forster, le château est occupé par les allemands pendant la seconde guerre mondiale, à la fin de laquelle il est utilisé comme base de V1.

Le 2 septembre 1944, juste avant leur retraite, les allemands font exploser des fusées V1 stockées à proximité, ce qui le détruit complètement.

Il n'en reste aujourd'hui que le terre-plein cerné de douves en eaux, sur trois côtés duquel il était édifié, dans un parc à l'anglaise [3].

Son aspect est connu par des cartes postales anciennes [4].

Son site est aujourd'hui occupé par un Lycée professionnel agricole.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 1986 Octave Bajeux CD-UDF Agriculteur
Sénateur (1959-1983)
mars 2001 2008 Jonas Blocquel    
mars 2008 En cours
(au 17 février 2015)
Michaël Baheux DVD Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6],[7],[8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Radinghem dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2016, la commune comptait 277 habitants[Note 1], en diminution de 4,15 % par rapport à 2011 (Pas-de-Calais : +0,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
251142280272289302297288299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
297310306298273298326305283
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
258244223219225226214199183
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
193166151149197221283285290
2016 - - - - - - - -
277--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (54,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 54,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,9 %, 15 à 29 ans = 34,2 %, 30 à 44 ans = 17,4 %, 45 à 59 ans = 15,5 %, plus de 60 ans = 11 %) ;
  • 45,6 % de femmes (0 à 14 ans = 21,5 %, 15 à 29 ans = 26,2 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 11,5 %, plus de 60 ans = 19,2 %).
Pyramide des âges à Radinghem en 2007 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
6,5 
75 à 89 ans
7,7 
4,5 
60 à 74 ans
11,5 
15,5 
45 à 59 ans
11,5 
17,4 
30 à 44 ans
21,5 
34,2 
15 à 29 ans
26,2 
21,9 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Le lycée agricole de Radinghem, construit sur les ruines d'un château féodal est l'un des quatre sites de formation de l'EPLEFPA du Pas-de-Calais. Il a été baptisé du nom du photographe Yann Arthus-Bertrand.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gaston de Monnecove (1836-1899), propriétaire du château de Radinghem, maire de Radinghem, auteur de La chasse. Souvenirs et impressions (Boulogne-sur-Mer, 1892).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Radinghem Blason Écartelé : aux 1er et 4e d'argent au chevron de sable accompagné de trois merlettes du même, aux 2e et 3e de sinople à trois maillets d'or.
Détails
Écartèlement des armes de la famille De la Haye, seigneur de Radinghem, d'Hézecques, Relingues, Ames et autres lieux, qui portait « d'azur au chevron de sable accompagné de trois merlettes du même », et celles de la famille de Mailly, dont elle a inversé les couleurs.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Comte Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 315
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 1006
  3. Philippe Seydoux, Gentilhommières d'Artois et du Boulonnais, tome 2, Paris, Editions de La Morande, , 347 p. (ISBN 2 902 091 36 2), p. 114-115 & 276-277
  4. « Cartes postales Radinghem », sur Cartes postales anciennes. com (consulté le 7 décembre 2019)
  5. « Le bilan du maire de Radinghem : Mickaël Baheux aimerait bien rouvrir une école dans son village : Élu premier adjoint en 1997, élu maire en 2008, Michaël Baheux, termine son premier mandat de maire. Et il est partant pour poursuivre l’aventure », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2015).
  6. « Radinghem: Michaël Baheux reconduit pour un nouveau mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2015).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 10 février 2015).
  8. Philippe Lambert (CLP), « Les projets du maire de Radinghem : ne pas augmenter les impôts, une priorité : Michaël Baheux, 43 ans, entame son deuxième mandat de maire (tendance droite) à Radinghem. Vice-président de la communauté de communes du canton de Fruges et passionné de politique, il se livre sans détours », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2015).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. « Évolution et structure de la population à Radinghem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  14. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)