Auchy-au-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auchy-au-Bois
Auchy-au-Bois
L'église Saint-Gilles.
Blason de Auchy-au-Bois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité CC de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Jean-François Delplace
2020-2026
Code postal 62190
Code commune 62049
Démographie
Gentilé Alciaquois
Population
municipale
540 hab. (2021 en augmentation de 12,03 % par rapport à 2015)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 33′ 19″ nord, 2° 22′ 19″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 110 m
Superficie 4,27 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Auchel - Lillers
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Lillers
Législatives 8e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Auchy-au-Bois
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Auchy-au-Bois
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
Auchy-au-Bois
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
Auchy-au-Bois

Auchy-au-Bois est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Alciaquois.

La commune fait partie de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane qui regroupe 100 communes et compte 276 238 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de neuf communes :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Ravin de la Méroise, un cours d'eau naturel non navigable de 9,32 km, qui prend sa source dans la commune de Febvin-Palfart et se jette dans la Nave au niveau de la commune de Lespesses. Les communes traversées par cette rivière sont : Auchy-au-Bois, Febvin-Palfart, Fontaine-lès-Hermans, Lespesses, Nédonchel, Saint-Hilaire-Cottes et Westrehem[1].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique franc, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Côtes de la Manche orientale, caractérisée par un faible ensoleillement (1 550 h/an) ; forte humidité de l’air (plus de 20 h/jour avec humidité relative > 80 % en hiver), vents forts fréquents[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,3 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 13,4 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 871 mm, avec 12,8 jours de précipitations en janvier et 9 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Fiefs à 6 km à vol d'oiseau[4], est de 10,4 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 070,6 mm[5],[6]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Auchy-au-Bois est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[8],[9],[10].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Auchel - Lillers, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 29 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[11],[12].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,9 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (91,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (63,4 %), prairies (22,5 %), zones urbanisées (14,1 %)[13]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes « In comitatu Tardanensi villa Auciacus sita super fluvium Willula » (877) ; Auchiacum super Vellulam (1058) ; Auci (1199) ; Auchi in Bosco (1254) ; Auchi ou Bos (1266) ; Auchy-delès-Auchel (XIVe siècle) ; Auschi in Bosco (xve siècle) ; Auchy in Busco (vers 1512) ; Haussy au Bois (1528) ; Auxi au Bois (1559)[14].

Les agriculteurs du néolithique avaient donné un nom à chacun de leurs bois, à chacune de leur rivière.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie releva des Mailly, (maison de Mailly), des comtes de Hornes, des Lens d'Annequin.

En novembre-décembre 1471, sont données à Saint-Omer des lettres d'anoblissement, moyennant finances de 36 livres, pour Jehannet Le Merchier, fils de Jean dit le Gambe, habitant Auchy-au-Bois. Ces lettres lui sont accordées pour ses vertus et bonnes mœurs et pour les services que son père a rendus au duc (duc de Bourgogne) Philippe (Philippe II de Bourgogne ou Philippe le Bon) en l'état d'archer et ledit Jehannet en l'état d'homme d'armes[15].

En juin 1873, à la Fosse 2 à Auchy-au-Bois, sept mineurs sont tués après un coup de grisou[16].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Béthune du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée au canton de Lillers.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la huitième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1988 ? Paul Miennée    
mars 2001[17] janvier 2019[18] Claudine Vincent[19]    
début 2019 En cours
(au 30 mai 2020)
Jean-François Delplace   Technicien
Réélu le pour le mandat 2020-2026[20]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

La commune dépend du tribunal judiciaire de Béthune, du conseil de prud'hommes de Béthune, de la cour d'appel de Douai, du tribunal de commerce d'Arras, du tribunal administratif de Lille, de la cour administrative d'appel de Douai et du tribunal pour enfants de Béthune[21].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Alciaquois[22].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[24].

En 2021, la commune comptait 540 habitants[Note 3], en augmentation de 12,03 % par rapport à 2015 (Pas-de-Calais : −0,76 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
131189207253245263295305276
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
295318498541619526511401387
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
388380364400430443431455457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
480470481424387414399420460
2014 2019 2021 - - - - - -
470530540------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[25] puis Insee à partir de 2006[26].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 38,3 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 24,4 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 242 hommes pour 275 femmes, soit un taux de 53,19 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,4 
8,5 
75-89 ans
11,7 
12,9 
60-74 ans
14,9 
18,5 
45-59 ans
14,2 
21,8 
30-44 ans
20,6 
14,1 
15-29 ans
14,5 
24,2 
0-14 ans
23,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2020 en pourcentage[28]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,6 
5,5 
75-89 ans
8,9 
16,4 
60-74 ans
17,8 
20,3 
45-59 ans
19,3 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,1 
15-29 ans
16,2 
20,2 
0-14 ans
18,1 

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2019, dans la commune, il y a 313 ménages fiscaux qui comprennent 558 personnes pour un revenu médian disponible par unité de consommation[Note 4] de 21 010 euros, soit légèrement inférieur au revenu médian de la France métropolitaine qui est de 21 930 euros[29],[30].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Fromentel : tours médiévales.
  • L'église Saint-Gilles de style gothique (1669), remaniée XIXe, voûtes refaites en 1931 ; cloche 1563.
  • Le monument aux morts[31].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Auchy-au-Bois

Les armes d'Auchy-au-Bois se blasonnent ainsi :

Ecartelé :au 1) et 4) d’or aux trois huchets de gueules enguichés et virolés d’argent, au 2) et 3) de gueules à l’arbre d’or[33].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  4. Définition de l'unité de consommation selon l'INSEE : pour comparer les niveaux de vie de ménages de taille ou de composition différente, on divise le revenu par le nombre d’unités de consommation (UC). Celles-ci sont généralement calculées de la façon suivante : 1 UC pour le premier adulte du ménage, 0,5 UC pour les autres personnes de 14 ans ou plus, 0,3 UC pour les enfants de moins de 14 ans. Cette échelle d’équivalence (dite de l’OCE) tient compte des économies d’échelle au sein du ménage. En effet, les besoins d'un ménage ne s'accroissent pas en stricte proportion de sa taille. Lorsque plusieurs personnes vivent ensemble, il n'est pas nécessaire de multiplier tous les biens de consommation (en particulier, les biens de consommation durables) par le nombre de personnes pour garder le même niveau de vie.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ravin de la Méroise (E3640700 ) » (consulté le )
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le )
  4. « Orthodromie entre Auchy-au-Bois et Fiefs », sur fr.distance.to (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Fiefs » (commune de Fiefs) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « Fiefs » (commune de Fiefs) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le )
  8. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  9. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  10. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Auchel - Lillers », sur insee.fr (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  15. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 1, lire en ligne.
  16. Emile Vuillemin, Le bassin houiller du Pas-de-Calais : histoire de la recherche, de la découverte et de l'exploitation de la houille dans ce nouveau bassin., vol. 3, impr. de L. Danel (Lille), , Auchy-au-Bois exploite à sa fosse no 1 une seule veine par un puits intérieur desservi par une machine établie au jour. Un grave accident de grisou survenu à la fosse no 2, en juin 1873, retarde la mise en exploitation de cette fosse. Aussi l'extraction d'Auchy ne dépasse-t-elle pas annuellement 20 à 27,000 tonnes.Des émissions d'actions, des emprunts successifs, sont nécessaires pour couvrir les pertes de la Société..
  17. « Auchy-au-Bois : Claudine Vincent repart pour un troisième mandat : La liste complète de la maire sortante Claudine Vincent est passée au premier tour des élections. Sans surprise, Claudine Vincent a enfilé ce samedi l’écharpe tricolore de maire, fonction qu’elle occupe depuis 2001. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Audrey Halford, « Auchy-au-Bois Claudine Vincent souhaite quitter la fonction de maire : Lundi soir, en conseil municipal, la première magistrate Claudine Vincent a annoncé qu’elle souhaitait quitter la fonction de maire mais qu’elle continuerait à siéger au conseil jusqu’à la fin du mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Claudine Vincent, maire d’Auchy-au-Bois depuis trois mandats, a annoncé lundi soir en conseil municipal qu’elle souhaitait quitter la fonction de première magistrate ».
  19. Reno Vatain, « Auchy-au-Bois, projet des maires: «J’ai écouté les remarques faites pendant la campagne» : Quels projets pour le troisième et dernier mandat de Claudine Vincent, à Auchy-au-Bois ? Des trottoirs, de la sécurisation routière, une révision du PLU… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Auchy-au-Bois : le maire attaque un mandat complet : L’installation du nouveau conseil municipal a eu lieu samedi 23 mai », L'Écho de la Lys,‎ (lire en ligne, consulté le ) « Samedi 23 mai, Jean-François Delplace a été élu maire. Ou plutôt réélu puisqu’il entame un deuxième mandat même si le dernier n’a duré qu’un an. En effet, celui-ci avait pris la place de premier magistrat à la suite de la démission de Claudine Vincent. ».
  21. « Tribunaux dont la commune dépend », sur justice.fr (consulté le ).
  22. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  23. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Auchy-au-Bois (62049) », (consulté le ).
  28. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  29. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2019 de la commune », sur Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) (consulté le ).
  30. « REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2019 de la France métropolitaine », sur Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) (consulté le ).
  31. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  32. Ludovic Breton, Étude stratigraphique du terrain houiller d'Auchy-au-Bois : théorie sur le prolongement au sud de la zone houillère du Pas-de-Calais, et comparaison des terrains houillers d'Auchy-au-Bois et du Boulonnais, Lille, impr. de Danel, , 1 vol.(65 p.-XVII p. de pl.);in-8 (BNF 30159489, lire en ligne).
  33. Banque du Blason