Centre d'histoire du Mémorial 14-18

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Centre d’histoire du mémorial 14-18
Lens' 14 - 18 Centre International de la Première Guerre mondiale.jpg
Présentation
Type
Destination actuelle
Centre d'accueil des visiteurs des champs de bataille de 1914 - 1918
Architecte
Construction
2015
Hauteur
8 mètres
Propriétaire
Site web
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Subdivision administrative
Communaupole de Lens-Liévin
Commune
Adresse
102, rue Pasteur - Chemin de Lens
Accès et transport
Stationnement
Gratuit voiture, vélo et autocar
Autobus
ligne Tadao 57
Coordonnées

Le Centre d'histoire du Mémorial 14-18[1] (anciennement appelé « Lens 14-18 ») est un centre d'interprétation gratuit situé à Souchez. Il est dédié aux événements de la Première Guerre mondiale[2] en Artois et en Flandres françaises.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le centre d'interprétation présente la Première Guerre Mondiale sur le sol du Nord et du Pas-de-Calais.

À l’aide de techniques muséographiques contemporaines, il met en scène une collection exceptionnelle de documents iconographiques : cartes animées, photographies d’archives, films d’époque et d’objets emblématiques en provenance du monde entier

Conçu par l’architecte Pierre-Louis Faloci, le bâtiment se structure autour de cubes de béton noir appelés « chapelles ». L’exposition permet d’appréhender de manière chronologique et thématique les sept grandes étapes du conflit : la guerre de mouvement et le système des tranchées, les offensives meurtrières et l’occupation du Nord, les offensives de 1918 et la mort au front et les destructions et reconstructions d'une centaine de communes dévastées de la frontière Belge à la Somme.

En résonance avec l'anneau de la mémoire (situé à 1,5 km), le centre d'interprétation comprend aussi un espace mémoriel qui permet de consulter sur des tablettes tactiles les fiches militaires des 579 606 noms de soldats morts sur le sol du Nord Pas de Calais entre 1914 et 1918. Il a été inauguré le par Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, Daniel Percheron, président de région, Sylvain Robert, Michel Dagbert . Le centre est ouvert au public le .

Aujourd’hui, le secteur situé dans un périmètre de 10 km autour du nouveau Centre d’interprétation de Souchez concentre un nombre exceptionnel de sites de mémoire majeurs de la Grande Guerre : français (la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette, le cimetière de la Targette), britanniques (cimetière du Cabaret Rouge, mémorial du Dud Corner à Loos-en-Gohelle, Carrière Wellington à Arras), canadiens (Parc et Mémorial commémoratifs de Vimy), allemands (Cimetière de la Maison Blanche à Neuville-Saint-Vaast), internationaux (Anneau de la mémoire à Ablain-Saint-Nazaire, monument de la fraternisation à Neuville-Saint-Vaast).

Le programme historique du centre d’interprétation de Souchez a été conçu par un comité scientifique international réunissant des spécialistes français, britanniques, belges et allemands, présidé par Yves Le Maner, agrégé d’Histoire, directeur de la mission « Histoire, Mémoire, Commémorations » au Conseil régional Nord–Pas-de-Calais.

Collections[modifier | modifier le code]

  • Plus de 5 000 photos
  • 60 heures de films d'archives

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Au pied de la colline de Lorette », sur memorial1418.com (consulté le )
  2. « Visitez le Centre d'histoire Guerre et Paix de Souchez, près d'Arras », sur francebleu.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]