Longvilliers (Pas-de-Calais)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Longvilliers.
Longvilliers
L'église Saint-Nicolas, monument historique.
L'église Saint-Nicolas, monument historique.
Blason de Longvilliers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Étaples
Intercommunalité Communauté de communes Mer et Terres d'Opale
Maire
Mandat
Sacha Maignan
2014-2020
Code postal 62630
Code commune 62527
Démographie
Gentilé Longvillois
Population
municipale
256 hab. (2014)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 40″ nord, 1° 43′ 42″ est
Altitude Min. 19 m
Max. 120 m
Superficie 10,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Longvilliers

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Longvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Longvilliers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Longvilliers

Longvilliers est une commune rurale française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Longvillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à environ 6 km du parc naturel des Caps et Marais d'Opale et à 7,5 km de la forêt d'Engoudsent. Son climat est océanique avec des étés tempérés. Les plages les plus proches sont celles de Camiers, à 8,4 km[1].

Longvilliers est distant de 192 km de Paris.

Activité[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune ont pour principale activité la culture et la production animale[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Longvilliers
Frencq Cormont Bernieulles
Tubersent Longvilliers Inxent
Maresville Bréxent-Énocq Recques-sur-Course

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Longovillare, Loncviller. Compris dans la donation d'Adroald à Saint-Omer en 654. Le village devient en 987 une des quatre châtellenies du comté de Boulogne[3],[4].
  • En 1049 le château est construit par le comte Eustache
  • En 1137 la reine Mathilde, à la sollicitation de Saint-Bernard, fonde un monastère de femmes de l'ordre de Citeaux
  • En 1385 le sire Jean de Longvillers, gouverneur de Boulogne, fut un des tenans à la passe-d'armes de Saint-Inglevert. Il jouta contre le sire de Courtenay[5].
  • Longvillers devient Longvilliers le 25 décembre 1997.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Longvilliers dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 1995 Pierre Desrumaux[6]    
1995 2014[7] Yves Martel   Agriculteur retraité
Avril 2014[8],[9] en cours
(au 31 janvier 2015)
Sascha Maignan   Dirigeant de sociétés

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 256 habitants, en augmentation de 5,35 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 480 514 575 531 519 512 521 516
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
473 453 416 431 416 412 405 357 391
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
352 371 349 363 322 310 306 337 315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
294 297 263 243 244 250 229 250 256
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 18,9 %, 30 à 44 ans = 24,3 %, 45 à 59 ans = 24,3 %, plus de 60 ans = 13,5 %) ;
  • 51,5 % de femmes (0 à 14 ans = 18,6 %, 15 à 29 ans = 16,9 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 23,7 %, plus de 60 ans = 22 %).
Pyramide des âges à Longvilliers en 2007 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,8 
1,8 
75 à 89 ans
7,6 
11,7 
60 à 74 ans
13,6 
24,3 
45 à 59 ans
23,7 
24,3 
30 à 44 ans
18,6 
18,9 
15 à 29 ans
16,9 
18,9 
0 à 14 ans
18,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Longvillers.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : d’argent à un doloire de gueules surmontée d’un lambel du même.

Lieux et monuments dans la commune ou à proximité[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • Le monument aux morts.
  • Abbaye de Longvillers.
  • Le Musée de Quentovic[16](archéologie, Histoire) d'Étaples, labellisé Musée de France, est à 6,8 km de la commune.
  • Le château de Longvilliers, qui date du XIe siècle.
  • La ferme des Chartroux, du XIVe siècle.
  • La ferme de la Longue Roye, du XIIe siècle.

Monument historique[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas.
  • Église : classement par arrêté du 5 août 1932. Elle a été construite aux XVe et XVIe siècles. Elle appartient à la commune. Elle contient une statue en bois de saint Nicolas[17] ainsi qu'une statue de saint Honoré ou de saint Fiacre puisque le saint tient une bêche, du premier quart du XVIe siècle[18].
  • Ferme de la Longueroye Grange (cad. B 57), propriété privée : inscription par arrêté du 7 octobre 1991

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture. Elle date du XIIe et XIIIe siècles.

Appellation d'origine contrôlée[modifier | modifier le code]

La commune est située sur le territoire de l'AOC des Prés-Salés de la baie de Somme.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Longvilliers était une des quatre châtellenies du Boulonnais. Une tradition veut que sainte Ide de Boulogne y ait nourri son fils Godefroy de Bouillon, premier souverain du royaume de Jérusalem. Plus tard, la terre de Longvilliers a été possédée par la famille des Cayeu, puis des Blondel[19].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.annuaire-mairie.fr/plage-plage-de-camiers.html
  2. http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-longvilliers-62.html
  3. Paul Roger, Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois, Amiens, Duval et Herment, (lire en ligne), p. 327
  4. Louis-Joseph Harbaville - Mémorial historique et archéologique du Département du Pas-de-Calais, Volume 2, page 114 - 1842 -Édité chez Topino Rue Saint-Aubert à Arras - archive de la New York public library -numérisé par Google Books
  5. Malbrancq - Cartulaire Moreau- Henry - Mémoires de la Société de la Morinie
  6. « Ils ont acheté ce presbytère il y a plus de 40ans, l’ont retapé… mais doivent désormais s’en séparer », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. Élise Chiari, « Le bilan du maire de Longvilliers, Yves Martel : « Ce troisième mandat a été compliqué à cause de la météo » : Pour son troisième mandat, Yves Martel a dû faire face à des imprévus. À 64 ans, l’agriculteur à la retraite ne se représentera pas. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. « Longvilliers : Sascha Maignan reprend l’écharpe tricolore d’Yves Martel : Vendredi dernier, le conseil municipal nouvellement élu s’est réuni en mairie de Longvilliers. Yves Martel, maire sortant après 19 ans de mandat, a remis l’écharpe à Sascha Maignan, qui a été élu maire à l’unanimité du conseil. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  9. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 31 janvier 2015).
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. « Évolution et structure de la population à Longvilliers en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  15. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 août 2010)
  16. http://www.annuaire-mairie.fr/musee-quentovic.html
  17. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palsri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PM62001002
  18. http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palsri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PM62001004
  19. La Picardie historique et monumentale, vol. 7, Société des antiquaires de Picardie. Fondation Edmond Soyez. Impr. Yvert et Tellier, , p. 296