Witternesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Witternesse
Witternesse
La mairie.
Blason de Witternesse
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Alain Ducrocq
2020-2026
Code postal 62120
Code commune 62900
Démographie
Gentilé Witternessois
Population
municipale
587 hab. (2019 en augmentation de 0,86 % par rapport à 2013)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 36′ 45″ nord, 2° 21′ 40″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 62 m
Superficie 5,47 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Aire-sur-la-Lys
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Aire-sur-la-Lys
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Witternesse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Witternesse
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Witternesse
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Witternesse

Witternesse est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune fait partie de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane qui regroupe 100 communes et compte 276 238 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Witternesse est une petite commune de 587 habitants, au dernier recensement de 2019, située dans la région Nord-Pas-de-Calais près d'Aire-sur-la-Lys dans un pays campagnard vallonné, traversé par la Laquette. C'est depuis 2005 une des communes du Pays de la Lys Romane. Witternesse est une commune à haut risque d'inondation.

Représentations cartographiques de la commune
Maki2-town-hall-12.svg Mairie
Carte OpenStreetMap
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte topographique
Avec les communes environnantes
Avec les communes environnantes
1 : carte dynamique ; 2 : carte OpenStreetMap ; 3 : carte topographique ; 4 : avec les communes environnantes

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de cinq communes :

Communes limitrophes de Witternesse
Blessy Aire-sur-la-Lys
Witternesse Lambres
Liettres Quernes

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La commune est drainée par la Laquette, cours d'eau naturel non navigable de 23,39 km, qui prend sa source dans la commune de Beaumetz-lès-Aire et se jette dans la Lys au niveau de la commune d'Aire-sur-la-Lys[1].

C'est dans la commune que le ruisseau le madi de blessel (2 km) prend sa source dans et se jette dans le Mardyck Ruisseau - Leauwette au niveau de la commune d'Aire-sur-la-Lys[2].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Site géologique[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune se situe sur le site géologique artésianisme dans la région de Lillers. Le site se compose d'une ancienne cressonnière reconvertie pour l’élevage d'écrevisses, d'une ancienne cressonnière dont l'activité s'est complétement arrêtée et d'une ancienne cressonnière réhabilitée pour la culture « bio » du cresson[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Witternesse est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Aire-sur-la-Lys, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 15 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (94,3 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (95 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (65 %), prairies (21,6 %), zones agricoles hétérogènes (7,7 %), zones urbanisées (5,6 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Witernesse (1793), Wittrenesse (1801).
Witernes en flamand[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIIe siècle, un prieuré Saint-André était un monastère de chanoines réguliers fondé dans un local appelé Mangré[12].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Béthune du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée au canton d'Aire-sur-la-Lys.

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la huitième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[13] Josette Vermersch    
avril 2014 En cours
(au 16 avril 2022)
Alain Ducrocq   Militaire[14],[15]
Réélu pour le mandat 2020-2026[16],[17]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[19].

En 2019, la commune comptait 587 habitants[Note 3], en augmentation de 0,86 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
440530496582633662690666658
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
694712732721733772793828820
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
831769726737726647637665620
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
588587573523552534556562576
2014 2019 - - - - - - -
583587-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 31,4 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 25,1 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 290 hommes pour 297 femmes, soit un taux de 50,60 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
1,0 
5,2 
75-89 ans
9,1 
18,6 
60-74 ans
16,2 
21,0 
45-59 ans
21,2 
23,1 
30-44 ans
21,9 
13,1 
15-29 ans
11,1 
19,0 
0-14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Manoir - ferme de la Besvre. Le manoir-ferme en totalité, avec les machines agricoles qui y sont conservées est Monument Historique (cad. À 16 à 18, 213) : inscription aux monuments historiques par arrêté du [24].
  • Le moulin sur la Laquette. L'édifice, à l'architecture en rouges barres (alternance de lits de brique et de marne) a connu plusieurs modifications au fil des siècles. La partie la plus ancienne daterait au moins du XVIIe siècle, le bâtiment principal, quant à lui, aurait été achevé en 1828. L'ensemble du système hydraulique date du début du XIXe siècle. Le moulin était à huile, puis à blé, il possédait à l'origine quatre paires de meules, actionnées par une roue à aubes.
  • L'église Saint-Martin du XVIe siècle et du XIXe siècle. La cloche est protégée comme monument historique à titre d'objet. Dans l'église, une plaque commémore les morts de la guerre 1914-1918.
  • Le monument aux morts communal, du marbrier Ernest Rabischon d'Aire-sur-la-Lys, inauguré en 1921, commémore les victimes des guerres de 1914-1918, de 1940-1945 et d'Algérie. Deux stèles autour du monument commémorent les soldats bretons et les victimes civiles de la guerre 1940-1945.
  • Une statue de la Vierge, mémorial de 1948, et deux calvaires.
  • Les restes du prieuré Saint-André fondé en 1200.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Olivier (1765-1813), général des armées de la République et de l'Empire, né à Strasbourg, décédé en service à Witternesse.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Witternesse

Les armes de Witternesse se blasonnent ainsi :

d'azur à deux œillets d'argent, à la bordure du même chargé de huit œillets du champ.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Laquette (E3510850 ) » (consulté le )
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau le madi de blessel (E3510800) » (consulté le )
  3. « Site géologique NPC0055 - artésianisme dans la région de Lillers », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Aire-sur-la-Lys », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. « proussel.voila.net/pages/noms_… »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  12. Annuaire de Pas-de-Calais, E. Boutry, 1814
  13. Matthieu Botte, « Witternesse : une salle polyvalente qui marque un mandat et une vie d’élue : Josette Vermersch est maire de la commune depuis 2001. À l’époque, elle a de suite enfilé l’écharpe à la demande de ses colistiers. En 2008, elle ne l’a pas rendue et en 2014, elle compte bien rempiler, finaliser les dossiers, voir se terminer les chantiers de lutte contre les inondations », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Witernesse : Alain Ducrocq endosse l’écharpe de maire pour apaiser les tensions », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  16. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  17. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  22. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Witternesse (62900) », (consulté le ).
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  24. Bases de données Ministère de la culture