Raye-sur-Authie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Raye-sur-Authie
Raye-sur-Authie
La place.
Blason de Raye-sur-Authie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Auxi-le-Château
Intercommunalité Communauté de communes des Sept Vallées
Maire
Mandat
Claude Boyez
2014-2020
Code postal 62140
Code commune 62690
Démographie
Population
municipale
243 hab. (2015 en augmentation de 10,96 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 17′ 55″ nord, 1° 56′ 57″ est
Altitude Min. 12 m
Max. 101 m
Superficie 5,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Raye-sur-Authie

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Raye-sur-Authie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Raye-sur-Authie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Raye-sur-Authie

Raye-sur-Authie est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.
Communes limitrophes de Raye-sur-Authie
Mouriez Guigny

Regnauville

Dompierre-sur-Authie Raye-sur-Authie
Le Boisle Labroye

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Raye-sur-Authie dans son canton et dans l'arrondissement de
Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2006 Manuel Ferreira   Démissionnaire
février 2006 en cours
(au 21 février 2015)
M. Claude Boyez   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2],[3],[4],[5]
La mairie.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 243 habitants[Note 1], en augmentation de 10,96 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
496529520508581703669660632
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
630629590538548486462467432
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
436474428366385399373389346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
323336317271259255239219243
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (29,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,3 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,3 % d'hommes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 19,2 %, plus de 60 ans = 26,4 %) ;
  • 47,7 % de femmes (0 à 14 ans = 13,2 %, 15 à 29 ans = 13,2 %, 30 à 44 ans = 17,5 %, 45 à 59 ans = 22,8 %, plus de 60 ans = 33,4 %).
Pyramide des âges à Raye-sur-Authie en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,9 
8,0 
75 à 89 ans
12,3 
18,4 
60 à 74 ans
20,2 
19,2 
45 à 59 ans
22,8 
20,8 
30 à 44 ans
17,5 
17,6 
15 à 29 ans
13,2 
16,0 
0 à 14 ans
13,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Raye-sur-Authie.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux molettes du même et en pointe d'un poisson d'argent posé en pal le dos vers la dextre.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Liéphard.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Raye-sur-Authie : une carte communale digne de ce nom, la voirie et l'entretien de la Warnette : Claude Boyez entame son premier véritable mandant, après avoir hérité du fauteuil de maire en 2006, à la suite d'élections anticipées causées par la démission de Manuel Ferreira », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Le bilan du maire de Raye-en-Authie : « C’est de plus en plus décourageant avec les réformes et les refus de certificat d’urbanisme » : Claude Boyez est agriculteur au Fondeval, hameau de Raye-sur-Authie. Il est entré au conseil municipal en 1989 jusqu’en 1995 où il a été élu second adjoint. De 2001 à 2006, il a fait une pause jusqu’au 6 février 2006 date à laquelle il a été élu maire de la commune et réélu en 2008 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Raye-sur-Authie : Claude Boyez réélu maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  5. « Les projets du maire de Raye-sur-Authie : « Nous n’avons plus aucun moyen d’entretenir le cours d’eau ! » : L'installation d’un columbarium, les travaux de rafraîchissement de l’église, mais aussi les problèmes de Raye-sur-Authie comme l’entretien de son cours d’eau… Claude Boyez, 55 ans et agriculteur-éleveur, nous dit tout sur son deuxième mandat de maire dans cette commune de 220 habitants », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Raye-sur-Authie en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)