Brimeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brimeux
Brimeux
La mairie.
Blason de Brimeux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Intercommunalité CC des 7 Vallées
Maire
Mandat
Yves Gille
2020-2026
Code postal 62170
Code commune 62177
Démographie
Gentilé Brimeusois
Population
municipale
855 hab. (2019 en augmentation de 0,12 % par rapport à 2013)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 43″ nord, 1° 50′ 06″ est
Altitude Min. 6 m
Max. 84 m
Superficie 10,68 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Auxi-le-Château
Législatives 4e circonscription du Pas-de-Calais
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brimeux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brimeux
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Brimeux
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Brimeux

Brimeux est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Brimeusois.

Elle fait partie de la communauté de communes des 7 Vallées qui regroupe 69 communes et compte 29 653 habitants en 2018.

La commune de Brimeux appartient aux paysages montreuillois et à l’entité paysagère de la vallée de la Canche. Elle est connue comme lieu de pêche avec l'étang de Brimeux, issu de l'extraction de la tourbe, en bordure de Canche, et où on trouve de nombreuses espèces cyprinicoles.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Brimeux est située au sud-ouest du département du Pas-de-Calais, entre les communes de Montreuil (6 km)[1] et d'Hesdin (23 km)[2], à environ 39 km de Auxi-le-Château[3], ainsi qu'à 46 km au sud de Boulogne-sur-Mer[4], 75 km d'Arras[5], 131 km de Lille[6] et 228 km de Paris[7] par la route.

Le nord de la commune est traversé par la Canche, qui se prolonge au sud en différents plans d’eau : les marais des aulnaies, les prés des aulnaies, les grands prés et les prés de l’église.

Le tissu urbain de Brimeux est situé dans ce fond de vallée sur des points bas, à proximité de la Canche, et s’est développé le long des principaux axes routiers, la D 349 et la D 129.

Le sud de la commune est constitué d’un paysage vallonné, avec des lignes de crête échelonnées de 18 à 84 mètres d’altitude[8].

Carte interactive (cliquer sur la carte).

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de six communes :

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Superficie[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 10,68 km2 ; son altitude varie de 6 à 84 mètres[9].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune, située dans le bassin Artois-Picardie, est traversée par la Canche[10] et par le Bras de Bronne, un cours d'eau naturel non navigable de 10,83 km qui prend sa source dans la commune de Saint-Michel-sous-Bois et se jette dans La Canche au niveau de la commune. Les communes traversées sont : Aix-en-Issart, Brimeux, Humbert, Marant, Marles-sur-Canche, Saint-Michel-sous-Bois et Sempy[11].

Un petit cours d'eau de 4 km le Clairvignon, prend sa source à Lespinoy et, après avoir traversé l'étang de Brimeux, se jette dans la Canche à Brimeux[12].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique franc de type 5 »[Note 1], selon la typologie des climats en France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[13]. La station d'observation météorologique la plus utilisée est celle d'Abbeville.

Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après[13].

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000

  • Moyenne annuelle de température : 10,6 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 2,5 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 1 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 2] : 13,1 °C
  • Cumuls annuels de précipitation : 895 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 12,9 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 8,3 j

Paysages[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le « paysage montreuillois » tel que défini dans l’atlas des paysages de la région Nord-Pas-de-Calais, conçu par la direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL)[Note 3],[14]. Ce paysage, qui concerne 98 communes, se délimite : à l’Ouest par des falaises qui, avec le recul de la mer, ont donné naissance aux bas-champs ourlées de dunes ; au Nord par la boutonnière du Boulonnais ; au sud par le vaste plateau formé par la vallée de l’Authie, et à l’Est par les paysages du Ternois et de Haut-Artois. Ce paysage régional, avec, dans son axe central, la vallée de la Canche et ses nombreux affluents comme la Course, la Créquoise, la Planquette…, offre une alternance de vallées et de plateaux, appelée « ondulations montreuilloises ». Dans ce paysage, et plus particulièrement sur les plateaux, on cultive la betterave sucrière, le blé et le maïs, et les plateaux entre la Ternoise et la Créquoise sont couverts de vastes massifs forestiers comme la forêt d'Hesdin, les bois de Fressin, Sains-lès-Fressin, Créquy[15].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend deux ZNIEFF de type 1[Note 4] :

et une ZNIEFF de type 2[Note 5] : la basse vallée de la Canche et ses versants en aval d'Hesdin, zone de type 2, d'une superficie de 12 059 ha, altitude de 4 à 133 mètres 50° 25′ 59″ N, 1° 51′ 58″ E [18].

Biodiversité[modifier | modifier le code]

L'inventaire national du patrimoine naturel permet de découvrir les espèces présentes[19], les espèces protégées[20] ainsi que le statut biologique (indigène, introduite dont envahissante…) des espèces recensées sur la commune[21].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Brimeux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 6],[22],[23],[24]. La commune est en outre hors attraction des villes[25],[26].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols est marquée par l'importance des terres arables et des prairies (80,3 %). La répartition détaillée ressortant de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover millésimée 2018 est la suivante : terres arables (56,3 %), prairies (24 %), forêts (9,6 %), eaux continentales (5,2 %), zones urbanisées (4,9 %)[27].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[28].

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

À la sortie est de la commune, sur la D 349, se situe le lieu-dit le Petit Brimeux.

On trouve également les lieux-dits, du nord au sud : le Franc-Marais, les Alleux, les Petits Prés, le Bar Bonval, le Marqué, les Prés des Aulnaies, les Grands Prés, la Hayette Fasquel, le Bois des Haies, les Prés de l'Église, le Chêne, le Blanc Pays, les Prés de la Place, la Haie Déduite, la Noire Fosse, le Bois du Quesnoy, le Buisson des Loups, la Haute Avesne, le Ménage, la Hayette, l'Entre-Deux, le Bois des Monchaux, la Fosse des Monchaux et la Plaine[29].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2017, on dénombre à Brimeux 589 logements se répartissant en 60,6 % de résidences principales, 33,4 % de résidences secondaires et logements occasionnels et 6 % de logements vacants, répartis en 461 maisons (78,3 %) et 8 appartements (1,4 %). En l'espace de cinq ans, entre 2012 et 2017, le nombre d'appartements est resté stable et le nombre de maisons a augmenté de 1,7 % soit + 6.

Les constructions des résidences principales, jusqu'en 2015, s'échelonnent comme suit : 18 % ont été construites avant 1919, 10,6 % entre 1919 et 1945, 18,8 % entre 1946 et 1970, 22 % entre 1971 et 1990, 21,4 % entre 1991 et 2005 et 9,4 % de 2006 à 2014.

En 2017, parmi ces résidences principales, 73,4 % sont occupées par leurs propriétaires, 24,3 % par des locataires (dont 3,4 % pour des logements HLM loués vides) et 2,3 % par des occupants à titre gratuit[Insee 1].

Au , la commune disposait de 92 emplacements dans le camping-caravaning une étoile[Insee 2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La commune se situe sur la route départementale D 349, reliant Hesdin à Montreuil et elle est traversé par la D 129 venant de Fauquembergues, au nord, et se prolongeant au sud, vers Saint-Rémy-au-Bois. La D 142 part du centre de la commune pour rejoindre, vers le sud, Boisjean.

L'autoroute A16 passe à l'ouest de la commune, la desservant par le biais des sorties no 25 (Rang-du-Fliers) et no 26 (Étaples-Le Touquet), situées toutes les deux à 15 km (trajet de h 40 en venant de Paris[30] et h 30 depuis Dunkerque[31]).

Le pont du Clair-Vignon, après quinze mois de fermeture pour travaux, a été inauguré le et porte le nom de son ancien maire, « pont Robert Sergent »[32],[33].

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La commune dispose de la gare de Brimeux, située sur la ligne de Saint-Pol-sur-Ternoise à Étaples, et qui est desservie par le réseau TER.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

La commune est située à 20 km à l'est de l'aéroport du Touquet-Côte d'Opale.

Voies de la commune[modifier | modifier le code]

Les voies de la commune.

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Le risque sismique est « très faible » sur l'ensemble du territoire communal (zone 1 sur 5 du zonage mis en place en )[34], la majorité des communes du Pas-de-Calais étant en risque « faible » (zone 2 sur 5).

La commune n'est pas exposé à un risque important d'inondation mais elle est soumise à un plan de prévention des risques inondation, aucun mouvement de terrain ou de présence de cavité souterraine n'est recensé, le potentiel radon est faible, en revanche, elle est exposée au retrait-gonflement des sols argileux[35].

À la suite d'inondations et coulées de boue, la commune a été reconnue, à plusieurs reprises, en état de catastrophe naturelle comme, le dernier en date, celui du au par arrêté du [36].

Risques technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est à plus de 20 km d'une centrale nucléaire. Les centrales nucléaires françaises les plus proches, productrices de la grande majorité de l'électricité fournie à la commune, sont celles de Gravelines et Penly (chacune à environ 65 km au nord et au sud, à vol d'oiseau), à noter que la centrale de Dungeness, en Angleterre, est située à 80 km, à vol d'oiseau.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lintomagi ou Brivomagi (IVe siècle)[37], Brivermacum (1042), Brimeaus (1153), Brimodium (1154), Brimou (XIIe siècle), Brimeu (1207), Brimaus (1226), Brimieu (1256), Bruymeur (1318), Briemeu (1385), Brimeul (XIVe siècle), Brimmeu (XVe siècle), Brismeu (1511), Brymeu (1538), Brimeut (1672) et Brimeux (1759)[38], Brimeux depuis 1793 et 1801[39].

Ernest Nègre donne comme origine toponymique le gaulois briva « pont » suivi de -ó-magos « marché », traité comme -o-mavos qui devint -meu en picard ; ce qui donne donc le « marché du pont » explicable par le fait que la via Agrippa de l'Océan traversait la Canche au niveau de Brimeux, qui était alors Lintomagi[37].

Histoire[modifier | modifier le code]

Louis Tyrel, seigneur de Brimeux, meurt à la bataille d'Azincourt en 1415[40].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Montreuil du département du Pas-de-Calais.

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

La commune a fait partie, de 1996 à 2013, de la communauté de communes du val de Canche et d'Authie et, depuis le , elle fait partie de la communauté de communes des 7 Vallées (7 Vallées comm) dont le siège est basé à Hesdin.

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

La commune faisait partie du canton de Campagne-lès-Hesdin, depuis la loi du reprise par la constitution de 1791, qui divise le royaume (la République en ), en communes, cantons, districts et départements[39].

Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle est maintenant rattachée, ainsi que toutes les communes de l'ancien canton de Campagne-lès-Hesdin, au canton d'Auxi-le-Château qui passe de 26 à 84 communes[41].

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Pour l'élection des députés, la commune fait partie, depuis 1986, de la quatrième circonscription du Pas-de-Calais.

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal de Brimeux, commune de moins de 1 000 habitants, est élu au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours (sans aucune modification possible de la liste)[42], pour un mandat de six ans renouvelable[43]. Compte tenu de la population communale, le nombre de sièges à pourvoir lors des élections municipales de 2020 est de 15[44]. 15 conseillers municipaux sont élus au premier tour avec un taux de participation de 67,63 %[45].

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les conseillers communautaires sont désignés parmi les conseillers municipaux élus en suivant l’ordre du tableau (maire, adjoints puis conseillers municipaux) et dans la limite du nombre de sièges attribués à la commune au sein du conseil communautaire[46],[45].

  • Maire sortant : Régis Picque (SE)
  • 15 sièges à pourvoir au conseil municipal (population légale 2019 en augmentation de 0,12 % par rapport à 2013 : 855 habitants)

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1951 Julien Cornuel   Commerçant
1951 1965 Édouard Poupart   Agriculteur
1965 1983 Louis Wastable   Exploitant forestier
1983 2001 Robert Sergent UDF Agriculteur
Fondateur du club de football
l'US Brimeux dans les années 1960[33]
mars 2001 mai 2020 Régis Picque   Retraité du CHAM
Réélu pour le mandat 2014-2020[47],[48],[49],[50]
28 mai 2020 En cours
(au 3 février 2022)
Yves Gille   Chef d'entreprise[51],[52],[53]

Finances communales[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La commune de Brimeux n'est jumelée avec aucune ville.

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Eau et déchets[modifier | modifier le code]

Prélèvements en eau et usages[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune n'a prélevé aucun m3 d'eau[54].

Services en production et distribution d'eau potable, assainissement collectif, assainissement non collectif[modifier | modifier le code]

Le syndicat intercommunal de la région de Brimeux assure la gestion de l'eau potable de la commune en délégation et la communauté de communes des 7 Vallées gère en régie l'assainissement collectif et non collectif[55].

Tarifs de l'eau[modifier | modifier le code]

au les tarifs sont les suivants :

  • Eau potable, pour une facture de 120 m3, le m3 est facturé 2,76 euros.
  • Assainissement collectif, pour une facture de 120 m3, le m3 est facturé 2,31 euros.
  • Assainissement non-collectif, pour un diagnostic de bon fonctionnement et d'entretien, le montant facturé est de 77 euros[55].

Gestion des déchets[modifier | modifier le code]

La gestion des déchets est organisée par la communauté de communes des 7 Vallées[56].

La commune est à proximité des déchèteries de Beaumerie-Saint-Martin (3 km) et de Beaurainville (5 km)[57].

Espaces publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Brimeux est située dans l'académie de Lille.

La commune administre une école primaire, située route nationale, comprenant une école maternelle et une école élémentaire[58].

Postes et télécommunications[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un bureau de poste relais situé au no 49 route Nationale[59].

Santé[modifier | modifier le code]

Les brimeusois bénéficient des services du centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (CHAM), situé à Rang-du-Fliers, à 16 km de Brimeux. Cet établissement, né en 1980, s'est agrandi depuis, particulièrement en septembre 2009. Il s'est étendu sans cesse et offre aujourd'hui plus de 900 lits et places[60].

Un hôpital de jour pour enfants présentant des troubles envahissants du développement, des psychoses… est situé à Auchy-lès-Hesdin (à 30 km), au no 25 rue du Dix-neuf-Mars-1962[61].

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

Justice[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal de proximité de Montreuil, du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, de la cour d'appel d'Amiens et de Douai, du tribunal pour enfants de Boulogne-sur-Mer, du conseil de prud'hommes de Boulogne-sur-Mer, du tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer et du tribunal paritaire des baux ruraux de Boulogne-sur-Mer, Calais et Montreuil[62].

Sécurité[modifier | modifier le code]

La commune est dans la compétence territoriale de la brigade de gendarmerie de Campagne-lès-Hesdin, rue Saint-André[63],[64].

Secours[modifier | modifier le code]

La commune bénéficie du centre d'incendie et de secours (CIS) de Montreuil (7 km)[65].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Brimeusois[66].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[67]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[68].

En 2019, la commune comptait 855 habitants[Note 7], en augmentation de 0,12 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
642642660731660701713779822
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
768784800828848784771748795
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
731718668651644615615592576
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
630642618616660688735813839
2019 - - - - - - - -
855--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[39] puis Insee à partir de 2006[69].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,4 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 20,8 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 430 hommes pour 417 femmes, soit un taux de 50,77 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[70]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
0,7 
3,5 
75-89 ans
6,9 
15,6 
60-74 ans
15,1 
23,6 
45-59 ans
20,9 
21,8 
30-44 ans
23,2 
15,7 
15-29 ans
13,0 
19,8 
0-14 ans
20,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[71]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

L'union sportive Brimeux, existant depuis 1967 et évoluant au niveau district, est le club de la commune[72].

Pêche[modifier | modifier le code]

La commune est connue comme lieu de pêche avec l'étang de Brimeux, issu de l'extraction de la tourbe, en bordure de Canche, où on trouve de nombreuses espèces cyprinicoles. On peut y pratiquer la pêche aux leurres et la pêche en float-tube[73],[74].

Sentiers pédestres[modifier | modifier le code]

Un chemin de randonnée PR (Promenades & Randonnées) longe le nord-est de la commune, sur la commune de Marenla[74].

Vie associative[modifier | modifier le code]

Sur la commune existe les associations suivantes : le club-photo de Brimeux (photo et cinéma) ; Faisez des flims (photo et cinéma), la fanfare de Brimeux[75] et le cyclo-club de Brimeux.

Cultes[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est rattaché à la paroisse de « Notre-Dame des vallées » au sein du doyenné des Sept Vallées - Ternois, dépendant du diocèse d'Arras. Ce doyenné couvre 68 communes.

La commune dispose d'un lieu de culte, l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Brimeux, sise rue de l'Église[76]. Le cimetière historique se trouve autour de l'église et un nouveau cimetière est situé sur la D 129, au sud du village.

Médias[modifier | modifier le code]

Le quotidien régional La Voix du Nord publie une édition locale pour le Montreuillois[77].

La commune est couverte par les programmes de France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2018, le revenu fiscal médian par ménage, de la commune de Brimeux, est de 20 440 , pour un revenu fiscal médian en métropole de 21 730 [Insee 3].

Emploi[modifier | modifier le code]

La commune de Brimeux appartient, selon l'INSEE, à la zone d’emploi de Berck et au bassin de vie de Montreuil[78].

La commune est composée de 27,3 % de personnes n'ayant pas d'activité professionnelle (25,9 % en métropole), qui se décompose en retraités (9,5 %) et personnes n’exerçant pas une activité professionnelle, étudiants et autres inactifs (17,9 %)[Insee 4].

En 2017, le taux de chômage, inférieur à la métropole et relativement stable, est de 11,5 % (métropole 13,4 %) alors qu'il était de 11,2 % en 2012. La population féminine représente 43,4 % des chômeurs. Sur 100 actifs, 81 travaillent dans une autre commune que leur commune de résidence[Insee 5].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au , la commune de Brimeux comptait 42 établissements (hors agriculture) : 3 dans l'industrie, 4 dans la construction, 12 dans le commerce de gros et de détail, transport, hébergement et restauration, 1 dans l'activité financières et l'assurance, 1 dans l'activité immobilière, 9 dans l'activité spécialisée, scientifique et technique et activité de service administratif et de soutien, 10 dans le secteur administratif et 2 dans les autres activités de services[Insee 6].

En 2019, 9 entreprises ont été créées[Insee 7].

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune de Brimeux fait partie de la petite région agricole du « pays de Montreuil »[79].

En 2010, on comptait 10 exploitations agricoles, pour une superficie agricole utilisée de 899 hectares, dont 3 exploitations avec un cheptel de vaches laitières et de vaches nourrices[80].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Autres constructions[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de la famille de Brimeu.
Blason de Brimeux Blason
D'argent à trois aiglettes de gueules[83].
Détails
Armes de la famille de Brimeu, où la commune les a choisies toutes de gueules, on les trouve ailleurs, mais pour la famille, membrées et becquées d'azur ; sur les anciennes plaques de rues (années 1970) de la commune, elles sont membrées de sable.

Adopté par la municipalité.

Ces armes sont sculptées en bas-relief sur un pilier de la nef de l'église de Querrieu. En effet, la famille de Brimeu posséda la seigneurie de Querrieu au XVe siècle ; on les retrouve aussi au fronton de l'église d'Humbercourt.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le climat océanique franc de type 5 occupe un mince liseré en bordure de la mer du Nord et l'ensemble de la Normandie, la Bretagne, la Vendée et les Charentes. Un espace océanique réduit occupe l'ouest des landes et des Pyrénées-atlantiques. Les températures sont moyennes et très homothermes : l'amplitude annuelle (moins de 13°C d'écart entre juillet et janvier), le nombre de jours froids (moins de 4) et chauds (moins de 4) et la variabilité interannuelle sont minimaux. Les précipitations sont annuellement abondantes (un peu plus de 1000 mm) et fréquentes en hiver (plus de 13 jours en janvier). L'été est également pluvieux (8-9 jours en juillet) mais les cumuls sont réduits. Le climat océanique se caractérise enfin par une forte variation interannuelle des précipitations d'hiver. (Source : Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography).
  2. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  3. La DREAL distingue, dans la région Nord-Pas-de-Calais, quatre grandes familles de paysages : ceux du Haut Pays, Bas Pays, Littoraux et d’interface. Ces grandes familles de paysages comprennent 21 grands paysages régionaux.
  4. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  5. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  6. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  7. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

  1. « Dossier complet de Brimeux en 2017, rubrique Logement en 2017 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  2. « Dossier complet - commune de Brimeux rubrique Tourisme au 1er janvier 2021 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  3. « Dossier complet - commune de Brimeux - Revenus et pauvreté des ménages en 2018 - REV T1 et T3 - Ménages fiscaux de l'année 2018 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ) et « Dossier complet - France métropolitaine - Revenus et pauvreté des ménages en 2018 - REV T1 - Ménages fiscaux de l'année 2018 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  4. Sources des données (INSEE) : « Dossier complet - commune de Brimeux - POP T5 - Population de 15 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ) et « Dossier complet - France métropolitaine - POP T5 - Population de 15 ans ou plus selon la catégorie socioprofessionnelle », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  5. « Dossier complet - commune de Brimeux - EMP T4 - Chômage (au sens du recensement) des 15-64 ans », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  6. « Dossier complet - commune de Brimeux - DEN T5 - Nombre d'établissements par secteur d'activité au 31 décembre 2018 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  7. « Dossier complet - commune de Brimeux - DEN T4 - Créations d'établissements par secteur d'activité en 2019 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Montreuil », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  2. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Hesdin », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  3. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Auxi-le-Château », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  4. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Boulogne-sur-Mer », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  5. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Arras », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  6. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Lille », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  7. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Distance par la route entre Brimeux et Paris », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  8. « Rapport de présentation de la carte communale de Brimeux », sur 7vallees-comm.fr Le site de la communauté de communes des 7 vallées, (consulté le ).
  9. Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, [lire en ligne].
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de Bronne (E54-003-) » (consulté le )
  11. Sandre, « Fiche cours d'eau - Bras de Bronne (E5410561) » (consulté le )
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - Clairvignon (E5400920) » (consulté le )
  13. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  14. DREAL, « atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Synthèse des grandes familles de paysages et des paysages régionaux qui la composent » [txt], sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  15. DREAL, « atlas des paysages de la région Nord - Pas-de-Calais : Paysages montreuillois », sur hauts-de-france.developpement-durable.gouv.fr (consulté le ).
  16. « ZNIEFF 310013689 - Étang et bois tourbeux de Brimeux », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  17. « ZNIEFF 310030073 - le franc-marais de Brimeux », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  18. « ZNIEFF 310013699 - la basse vallée de la Canche et ses versants en aval d'Hesdin », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  19. « espèces présentes », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  20. « espèces protégées », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  21. « statut biologique des espèces recensées », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  22. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  23. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  24. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  25. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  26. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  27. « CORINE Land Cover | Données et études statistiques - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole) », sur le site de l'inventaire biophysique de l’occupation des sols et de son évolution (consulté le ).
  28. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  29. « La commune de Brimeux et ses lieux-dits » sur Géoportail (consulté le 25 avril 2021)..
  30. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Durée du trajet par la route entre Brimeux et Paris », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  31. © les contributeurs d’OpenStreetMap, « Durée du trajet par la route entre Brimeux et Dunkerque », sur le site OpenStreetMap (consulté le ).
  32. Le pont du Clair-Vignon de Brimeux portera le nom de Robert Sergent, « Le pont du Clair-Vignon de Brimeux portera le nom de Robert Sergent », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  33. a et b Philippe Lambert, « Le pont du Clair Vignon à Brimeux porte désormais le nom de Robert Sergent », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. « Zonage sismique en France », sur planseisme.fr, (consulté le ).
  35. « Les risques près de chez moi », sur georisques.gouv.fr (consulté le ).
  36. « Arrêté du 19 février 2021 portant reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle », sur legifrance.gouv.fr (consulté le ).
  37. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, vol. 1, Genève, Librairie Droz, , 708 p. (présentation en ligne), p. 192.
  38. Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale de Paris, , 499 p. (lire en ligne sur Gallica), p. 71.
  39. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  40. « Azincourt 1415 : d'où venaient les chevaliers français morts à la bataille ? ».
  41. « Liste des communes composant le canton d'Auxi-le-Château (6206) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  42. Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral, article 51 et son décret d'application no 2013-938 du 18 octobre 2013.
  43. « Election des conseillers municipaux et du maire », sur le site de la DGCL (consulté le ).
  44. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales
  45. a et b « Résultats du 1er tour pour Brimeux », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  46. « Conseillers communautaires : les règles de l'élection », sur https://www.vie-publique.fr/ (consulté le ).
  47. Fabrice Leviel, « Le bilan des maires : À Brimeux, Régis Pique a mis des bassins contre les inondations et a une nouvelle salle de classe : C'est aujourd'hui au tour de Régis Picque de faire le bilan de son mandat. L'élu évoque les travaux contre les inondations, l'école, la fiscalité, les moments difficiles… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  48. « Brimeux : un troisième mandat pour Régis Picque », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  49. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  50. « Les projets du maire de Brimeux, Régis Picque: voirie, trottoirs et matériel : Depuis 2001, Régis Picque, 62 ans, exerce la fonction de maire à Brimeux. Une responsabilité qui selon lui devient de plus en plus complexe. Retraité du CHAM, sans étiquette politique, il a été élu au conseil municipal en 1995. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  51. https://reader.cafeyn.co/fr/1926576/21599938
  52. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  53. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  54. « Volume d'eau prélevé en 2018 », sur Le site de la Banque nationale des prélèvements en eau (BNPE) (consulté le ).
  55. a et b « Gestion de l'eau », sur L'observatoire national des services d'eau et d'assainissement (consulté le ).
  56. « Gestionnaire des déchets », sur Le site de Sinoe (consulté le ).
  57. « Déchèterie », sur Le site de Sinoe (consulté le ).
  58. « Liste des écoles de Brimeux », sur education.gouv.fr (consulté le ).
  59. « La poste relais de Brimeux », sur laposte.fr (consulté le ).
  60. « Les chiffres », sur le site du centre hospitalier de l'arrondissement de Montreuil (consulté le ).
  61. « hôpital de jour pour enfants d'auchy-les-Hesdin », sur epsm-camiers.com (consulté le ).
  62. « Tribunaux dont la commune dépend », sur justice.fr (consulté le ).
  63. « Brigade de gendarmerie de Campagne-lès-Hesdin », sur lannuaire.service-public.fr (consulté le ).
  64. « Compétence territoriale gendarmerie et police nationales », sur data.gouv.fr (consulté le ).
  65. « CIS de Montreuil », sur sdis62.fr (consulté le ).
  66. « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  67. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  68. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  69. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  70. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Brimeux (62177) », (consulté le ).
  71. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  72. « L'union sportive Brimeux », sur us-brimeux.footeo.com (consulté le ).
  73. « L'étang de Brimeux », sur 7valleesternoistourisme.com (consulté le ).
  74. a et b « Carte de Brimeux. » sur Géoportail (consulté le 28 avril 2021.)..
  75. « Pratiques d'activités artistiques ou culturelles de Brimeux », sur https://www.annuaire-mairie.fr/association-brimeux.html (consulté le ).
  76. « Doyenné de Berck Montreuil », sur Diocèse d'Arras (consulté le )
  77. « Actualités Montreuil », sur le site du quotidien régional La Voix du Nord (consulté le ).
  78. « Intercommunalités et zonages d'études », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  79. « Les régions agricoles (RA), petites régions agricoles (PRA) », sur agreste.agriculture.gouv.fr, (consulté le ).
  80. « Les exploitations ayant leur siège à Brimeux », sur Le site du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt (consulté le ).
  81. Notice no PA00108238, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  82. « le monument aux morts de Brimeux », sur memoiresdepierre.pagesperso-orange.fr le site Mémoires de Pierre (consulté le ).
  83. « 62177 Brimeux (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).