Recques-sur-Course

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Recques et Course.
Recques-sur-Course
L'église Saint-Léger.
L'église Saint-Léger.
Blason de Recques-sur-Course
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Berck
Intercommunalité Communauté de communes du Montreuillois
Maire
Mandat
Maryse Jumez
2014-2020
Code postal 62170
Code commune 62698
Démographie
Population
municipale
290 hab. (2014)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 18″ nord, 1° 47′ 05″ est
Altitude Min. 14 m – Max. 103 m
Superficie 4,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Recques-sur-Course

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Recques-sur-Course

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Recques-sur-Course

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Recques-sur-Course

Recques-sur-Course est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Recques-sur-Course
Longvilliers Inxent
Bréxent-Énocq Recques-sur-Course Montcavrel
Attin Estréelles

Toponymie[modifier | modifier le code]

Rekke en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Recques-sur-Course dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989   Gérard Martel /Auguste Lambert    
juin 1995   Daniel Pruvost    
mars 2001 2014[2],[3] Claudine Pruvost    
mars 2014[4],[5] en cours
(au 21 février 2015)
Maryse Jumez UMP Agent administratif

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 290 habitants, en augmentation de 9,02 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
197 210 221 225 232 221 253 229 206
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
221 164 196 210 228 202 188 209 205
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
222 217 203 180 163 169 174 175 177
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
188 186 172 191 267 292 270 283 290
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

r>

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 21,6 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 19,4 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 10,3 %, 30 à 44 ans = 23,5 %, 45 à 59 ans = 22,8 %, plus de 60 ans = 22,1 %).
Pyramide des âges à Recques-sur-Course en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,5 
5,2 
75 à 89 ans
4,4 
14,2 
60 à 74 ans
16,2 
20,1 
45 à 59 ans
22,8 
21,6 
30 à 44 ans
23,5 
16,4 
15 à 29 ans
10,3 
22,4 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Le château.
  • Château de Recq. Façades et toitures du château y compris les ailes ajoutées ; façades et toitures des communs sur la cour d'honneur ; deux portails d'entrée principaux et les deux parties d'entrée secondaire avec leur grille ; mur d'enceinte attenant aux grilles ; façades et toitures du pigeonnier ; pièces avec décor : vestibule (actuel grand salon) , salle à manger, petit salon, petite entrée, rampe d'escalier (cad. B 16) : inscription par arrêté du 9 septembre 1986. Ce château est probablement de l'architecte boulonnais Giraud Sannier

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • L'église Saint-Léger.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Recques-sur-Course.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : de sinople au pal d’argent accosté de deux poissons d’or affrontés en pal.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. Élise Chiari, « Bilan des maires : à Recques-sur-Course, Claudine Pruvost a « remis en route les cloches de l’église » : Nous poursuivons notre série « Le bilan des maires » en faisant escale dans le village de Recques-sur-Course, où le maire Claudine Pruvost achève son deuxième mandat. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Recques-sur-Course : après deux mandats de maire, Claudine Pruvost cède sa place : Claudine Pruvost a présenté dimanche matin ses ultimes vœux à la population. Elle ne se représentera pas aux suffrages des Recquois en mars prochain. Il y aura quatre postes à pourvoir sur la liste des prétendants, sachant qu’aucun des adjoints ne souhaite cesser ses fonctions », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  5. « Recques-sur-Course : un projet visant à réduire le coût des transports scolaires est à l’étude : Pour Maryse Jumez, enfant du pays, devenir maire à Recques-sur-Course était une évidence. D’abord adjointe pendant deux mandats, elle continue le travail et apporte sa pierre à l’édifice communal », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Évolution et structure de la population à Recques-sur-Course en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)