Dohem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dohem
Dohem
Maire et école communale.
Blason de Dohem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Lumbres
Maire
Mandat
Patricia Poulain
2020-2026
Code postal 62380
Code commune 62271
Démographie
Gentilé Dohémois
Population
municipale
834 hab. (2019 en augmentation de 0,36 % par rapport à 2013)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 20″ nord, 2° 11′ 12″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 151 m
Superficie 9,16 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Omer
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Lumbres
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Dohem
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Dohem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dohem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dohem
Liens
Site web dohem.fr

Dohem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Dohem est située à 15,6 km de Saint-Omer et à 16,7 km d'Aire-sur-la-Lys. Le territoire communal fait partie du périmètre du parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale, la commune est en limite de celui-ci. L'altitude varie de 60 à 151 m. La commune est formée de deux villages : Dohem (chef-lieu) et Maisnil-Dohem.

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Dohem est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Omer, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 79 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (87,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (90,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (63,3 %), prairies (24 %), zones urbanisées (9,1 %), forêts (3,6 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Dalhem (1088), Dauhem (1170-1191), Dahem (v. 1200), Dohem (1314), Doem (1340), Dohen (1368), Dolhem (1530)[9].

Viendrait du germanique tal ou dal « vallée » suivi de hem ou heim « village, domaine », le tout donnant « le village de la vallée »[10].

Dallem en flamand[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[12] Guy Hilmoine DVD Conseiller financier et en gestion du patrimoine
avril 2014 En cours
(au 12 février 2022)
Patricia Poulain   Fonctionnaire territoriale[13],[14],[15]
Réélue pour le mandat 2020-2026[16],[17],[18]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Eau et déchets[modifier | modifier le code]

Pour le traitement des eaux usées, la commune bénéficie d'une station d'épuration originale, à filtres plantés de roseaux (lagunage naturel) qui fonctionnera en première phase sans électricité (sauf piles pour le comptage des bâchées) puis en seconde phase avec électro-vannes alimentées par des panneaux photovoltaïques, c'est-à-dire avec une consommation d'énergie négligeable, grâce à l'absence de pompe.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2019, la commune comptait 834 habitants[Note 3], en augmentation de 0,36 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
512382519609642662701887882
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7818198889611 1381 0351 0399231 023
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0111 034958947881754898926745
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
593575613687705712745755831
2018 2019 - - - - - - -
825834-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 40,3 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 20,8 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 411 hommes pour 414 femmes, soit un taux de 50,18 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ou +
0,7 
4,6 
75-89 ans
6,5 
14,8 
60-74 ans
14,3 
20,4 
45-59 ans
20,0 
20,7 
30-44 ans
16,7 
14,8 
15-29 ans
15,7 
23,8 
0-14 ans
26,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • La motte castrale.
  • Le château de Dohem.
  • La maison d'enfants Le Regain.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Omer du XIXe siècle.
  • Plusieurs chapelles-oratoires : chapelle Notre-Dame-de-la-Salette, datant de 1868 ; chapelle Notre-Dame-de-Lourdes ; chapelle Notre-Dame-des-Champs ; chapelle Sainte-Thérèse ; chapelle Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus ; chapelle Saint-Pontmain.

Patrimoine commémoratif[modifier | modifier le code]

  • Monument aux morts sur la place à côté de l'église, qui commémore les guerres de 1914-1918, Indochine et Algérie[25].
  • Calvaire de guerre de Dohem, avec ses statues de Maire et Jean, érigé en 1920, qui commémore la guerre de 1914-1918.
  • Pietà dans l'église Saint-Omer, autel commémorant la guerre 1914-1918.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Dohem Blason
Parti : au 1er de gueules au lion d'argent tenant dans sa dextre un cœur d'or, au 2d de sable à saint Omer de carnation vêtu pontificalement d'argent.
Détails
Au 1er parti, armes retrouvées sur un sceau de Jehan de Dohem, issu des premiers seigneur du village et procureur en 1378 de la comtesse d'Artois, Marguerite de France, en la cour de Thérouanne, et au 2d, saint Omer, patron de l'église locale.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ZNIEFF FR8000007 - Caps et Marais d'Opale », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Omer », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 123.
  10. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 724.
  11. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois.
  12. M. J., « Municipales à Dohem: c’est une surprise, le maire Guy Hilmoine finalement se présente : C’est le revirement surprise de cette campagne électorale. Guy Hilmoine se présente finalement aux élections municipales. Contrairement à ce qu’il avait annoncé lors de la cérémonie des vœux à ses concitoyens : il avait déclaré qu’il n’« avait pas l’intention » de briguer un troisième mandat de maire. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « À Dohem, Patricia Poulain élue maire devant un parterre de cent cinquante personnes : Après un mandat de conseillère municipale, Patricia Poulain, 35 ans, employée au service urbanisme de la mairie de Saint-Omer a été élue maire avec huit voix, vendredi soir. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  15. « Dohem : maire malgré elle, Patricia Poulain ne manque pas d’idées : De par son emploi au service urbanisme de la ville de Saint-Omer, Patricia Poulain n’est pas sans ignorer les étapes, les procédures, les autorisations en aval de l’aboutissement d’un dossier municipal. Un nouveau maire qui ne manque pas de projets. Certains ont déjà vu le jour. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. https://reader.cafeyn.co/fr/1926576/21597855
  17. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  18. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Dohem (62271) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  25. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]