Labourse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Labourse
La mairie.
La mairie.
Blason de Labourse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Nœux-les-Mines
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Artois
Maire
Mandat
François Dobrowolski
2014-2020
Code postal 62113
Code commune 62480
Démographie
Gentilé Laboursois
Population
municipale
2 429 hab. (2012)
Densité 517 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 29′ 56″ N 2° 40′ 51″ E / 50.4988888889, 2.6808333333350° 29′ 56″ Nord 2° 40′ 51″ Est / 50.4988888889, 2.68083333333
Altitude Min. 18 m – Max. 44 m
Superficie 4,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Labourse

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Labourse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Labourse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Labourse
Liens
Site web ville-labourse.fr

Labourse est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Ses habitants sont appelés les Laboursois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Labourse, depuis Sailly-Labourse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Labourse
Beuvry
Verquigneul Labourse Sailly-Labourse
Nœux-les-Mines Mazingarbe

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Labourse dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Claude Buisine    
mars 2008 en cours
(au 26 janvier 2015)
François Dobrowolski   Réélu pour le mandat 2014-2020[1],[2],[3],[4]

La commune s'est dotée d'un conseil municipal des jeunes[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 429 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
190 201 237 270 327 323 321 336 354
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
338 370 431 488 536 558 764 839 965
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 134 1 349 1 533 1 791 2 243 2 214 2 126 2 376 2 245
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
2 272 2 201 1 926 1 711 2 057 2 028 2 166 2 188 2 429
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,8 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 20,6 %, 30 à 44 ans = 25,7 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 11 %) ;
  • 51,8 % de femmes (0 à 14 ans = 20,5 %, 15 à 29 ans = 19,8 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 16,8 %, plus de 60 ans = 20 %).
Pyramide des âges à Labourse en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
2,5 
75 à 89 ans
7,0 
8,5 
60 à 74 ans
12,4 
19,1 
45 à 59 ans
16,8 
25,7 
30 à 44 ans
23,0 
20,6 
15 à 29 ans
19,8 
23,6 
0 à 14 ans
20,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

coupé : au 1) d’azur semé de fleurs de lys d’or au cerf d’argent brochant sur le tout, au 2) parti au I d’argent à la fasce de gueules et au II écartelé d’or et de sable

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.

Église : inscription par arrêté du 26 mai 1926

Il semblerait que ce soit la plus ancienne église du Pas de Calais

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Larivière, « Bilan des maires : « Avant notre équipe, jamais personne n’avait autant investi à Labourse » : Une des réalisations dont il est le plus fier ne lui a pas coûté un sou : rendre hommage à son prédécesseur Claude Buisine, qu’il venait de battre, en donnant son nom au stade communal. Mais s’il met en avant ce geste qui le résume, ce n’est pas pour éviter de parler de chiffres. « Avant notre équipe, jamais personne n’avait autant investi à Labourse », affirme François Dobrowolski », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Labourse : François Dobrowolski, réélu, a confirmé l’élan porté il y a 6 ans : Samedi soir, la salle des fêtes n’était pas assez grande pour accueillir les habitants venus assister au 1er conseil municipal de la nouvelle mandature. Sans surprise, François Dobrowolski, arrivé en tête la semaine dernière avec 64,6 % des suffrages, a été élu maire avec la majorité absolue. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 26 janvier 2015).
  4. Ruben Muller, « Les projets de François Dobrowolski, maire de Labourse : « La priorité, c’était d’être prêt pour la rentrée » : Le maire de Labourse François Dobrowolski a consacré son premier mandat à la construction de la nouvelle école maternelle Les Capucines et du multiaccueil. Après ce gros investissement, son second exercice sera forcément moins spectaculaire : priorité à la voirie et à l’entretien », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Labourse : à peine élus, les jeunes du CMJ étaient de sortie pour le 11 Novembre : Vendredi, une vingtaine d’élèves, du CM1 à la 5e, se sont présentés au suffrage de leurs collègues. Comme les grands, ils avaient préalablement mené campagne. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  8. « Évolution et structure de la population à Labourse en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)