Avesnes-le-Comte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avesnes (homonymie).
Ne doit pas être confondu avec Avesnes, Avesnes-lès-Bapaume ou Avesnes-sur-Helpe.
Avesnes-le-Comte
L'église Saint-Nicolas.
L'église Saint-Nicolas.
Blason de Avesnes-le-Comte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes des campagnes de l'Artois
Maire
Mandat
Albert Decoin
2014-2020
Code postal 62810
Code commune 62063
Démographie
Gentilé Avesnois
Population
municipale
2 006 hab. (2014)
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 39″ nord, 2° 31′ 46″ est
Altitude Min. 99 m – Max. 154 m
Superficie 9,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Avesnes-le-Comte

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Avesnes-le-Comte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avesnes-le-Comte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avesnes-le-Comte

Avesnes-le-Comte est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Avesnes-le-Comte
Noyelle-Vion Lattre-Saint-Quentin
Beaufort-Blavincourt Avesnes-le-Comte Hauteville
Grand-Rullecourt Sombrin Fosseux

Barly

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Avenoe, au temps des Romains, qui signifie « pays d'avoine ».
  • Avesnis (1104), Avennis (1154).

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Avesne-l'Égalité[1].

En flamand, le nom de la commune est 's-Graefhoven ou 's-Gravenhoven [2].

Ses habitants sont appelés les Avesnois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Avesnes-le-Comte dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 avril 2014[4] Jean Picqué PS  
avril 2014[5] en cours
(au 15 mai 2014)
Albert Decoin   Ancien vérificateur des services
distribution-acheminement de La Poste

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 006 habitants, en diminution de -3,79 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 154 1 221 1 271 1 286 1 279 1 270 1 335 1 307 1 497
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 519 1 518 1 477 1 484 1 551 1 553 1 496 1 495 1 551
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 549 1 544 1 563 1 539 1 426 1 331 1 326 1 361 1 366
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
1 388 1 424 1 490 1 835 2 011 1 983 2 083 1 998 2 006
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 22,8 %, 30 à 44 ans = 21,2 %, 45 à 59 ans = 21,1 %, plus de 60 ans = 14,2 %) ;
  • 50,7 % de femmes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 21,1 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 21 %, plus de 60 ans = 19,5 %).
Pyramide des âges à Avesnes-le-Comte en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
4,0 
75 à 89 ans
8,6 
10,0 
60 à 74 ans
10,1 
21,1 
45 à 59 ans
21,0 
21,2 
30 à 44 ans
18,3 
22,8 
15 à 29 ans
21,1 
20,7 
0 à 14 ans
20,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas.
  • L’église, dédiée à saint Nicolas s’élève dans le bas de l’agglomération, au milieu du jardin d’agrément qui a remplacé le cimetière. À l’exception d’un petit chœur du XIIe siècle, elle remonte à la reconstruction opérée vers 1574 par Adrien Morel, seigneur de Tangry, chevalier du Conseil d’Artois ; elle a été classée le 18 octobre 1910[11].
    • Le clocher-porche, d’aspect massif, est cantonné d’échauguettes placées sur les contreforts d’angle. Ceux-ci ont dû être renforcés au XVIIe siècle, lors de la construction d’une flèche de pierre qui s’effondra en 1736. Le porche, qui ne possède que les amorces de sa voûte, est encadré de niches vides supportées par de curieuses colonnes spiralées ornées de fleurs.
  • L'ancien cimetière autour de l'église a été classé le 2 septembre 1937[12].
  • Un réseau de souterrains a été découvert. Ces muches avaient certainement une laison avec celles des villages voisins de Gouy-en-Artois et de Saulty.
  • Stèle des déportés commémorant la déportation de 4 avesnois le 15 mars 1944, situé à l'angle de la rue Neuve et de la rue des Déportés.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Avesnes-le-Comte (Pas-de-Calais).svg

Les armes d'Avesnes-le-Comte se blasonnent ainsi : « D'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel du même brochant sur le tout. »

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire d'Avesnes-le-comte par Philippe Ledru paru en 1878 (édition Laby). référence BNF:FRBNF34110459

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. flandreetartois.over-blog.com « Copie archivée » (version du 3 novembre 2014 sur l'Internet Archive)
  3. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  4. « Canton d’Avesnes-le-Comte: huit maires rendront leur écharpe fin mars », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne) :

    « Avesnes-le-Comte : Jean Picqué s’apprête à passer la main. Maire depuis 1989, il a aujourd’hui 86 ans. Déjà en 2008, il avait envisagé de ne pas effectuer la totalité du mandat qui s’achève. »

    .
  5. « Avesnes-le-Comte : Albert Decoin officiellement élu maire à la suite de Jean Picqué », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Évolution et structure de la population à Avesnes-le-Comte en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  11. « Classement MH de l'église Saint-Nicolas », notice no PA00108186, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Classement MH du cimetière », notice no PA00108187, base Mérimée, ministère français de la Culture