Cuinchy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cuinchy
Cuinchy
Blason de Cuinchy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Dominique Delecourt
2020-2026
Code postal 62149
Code commune 62262
Démographie
Gentilé Cuincynois
Population
municipale
1 746 hab. (2019 en augmentation de 0,87 % par rapport à 2013)
Densité 421 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 12″ nord, 2° 44′ 58″ est
Altitude Min. 19 m
Max. 35 m
Superficie 4,15 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Béthune
(banlieue)
Aire d'attraction Lille (partie française)
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Douvrin
Législatives Douzième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuinchy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuinchy
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Cuinchy
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Cuinchy
Liens
Site web cuinchy.fr

Cuinchy est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune fait partie de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane qui regroupe 100 communes et compte 276 238 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de six communes :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

C'est dans la commune, que le Surgeon, cours d'eau naturel non navigable de 14 km, qui prend sa source dans la commune de Bouvigny-Boyeffles, se jette dans le Canal d'Aire à La Bassée, qui, lui, traverse la commune[1],[2].

La commune est également traversée par le ruisseau de la Fontaine de Bray, un cours d'eau naturel de 12 km, qui prend sa source dans la commune d'Hersin-Coupigny et se jette dans le Canal d'Aire à La Bassée au niveau de la commune de Festubert[3].

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d’améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d’aide à la prise en compte de l’environnement dans l’aménagement du territoire.

Le territoire communal comprend une ZNIEFF de type 1[Note 1] : le marais de Beuvry, Cuinchy et Festubert. Cet ensemble de marais se situe dans le bassin versant de la Lys en limite nord/ouest du bassin minier du Pas-de-Calais qui est une zone très industrialisée et peuplée dans laquelle peu de milieux naturels subsistent[4].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Cuinchy est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[5],[6],[7]. Elle appartient à l'unité urbaine de Béthune, une agglomération inter-départementale regroupant 94 communes[8] et 356 052 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[9],[10].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lille (partie française) dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 201 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[11],[12].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (67,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (70,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (67,3 %), zones urbanisées (21,6 %), forêts (5,9 %), zones humides intérieures (3,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,4 %), zones agricoles hétérogènes (0,1 %)[13].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[14].

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

  • Le Bas-Cuinchy.

Logement[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communications[modifier | modifier le code]

Transports ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Cuinchy est desservie par des trains régionaux TER Hauts-de-France, qui effectuent des missions entre les gares de Lille-Flandres et de Béthune[15].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Cuinchis (1072) ; Quinciacum (1150) ; Quinci (1190) ; Quinchi (1194) ; Cuenci (1205) ; Coinchy (XIIIe siècle) ; Kynchi (1263) ; Quincy-vers-Béthune (1312) ; Quinctus (1320) ; Quinchy (1326) ; Cunchi (1429) ; Cunchy (1469) ; Cuincy-lès-la-Bassée (1529) ; Cuinci-lez-la-Bassée, dit en Béthune (1739)[16].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Cuinchy ou Cunchy est porté par des membres de la noblesse avant la Révolution française[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 mars 2001 Edouard Ratajczak    
mars 2001 En cours
(au 9 février 2022)
M. Dominique Delecourt PS Policier
Réélu pour le mandat 2014-2020[18],[19],[20],[21]
Réélu pour le mandat 2020-2026[22],[23]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[25].

En 2019, la commune comptait 1 746 habitants[Note 4], en augmentation de 0,87 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
661532532512638696702664676
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6727037487577608288601 0201 165
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1711 2281 5331 0501 3171 5121 5041 3541 386
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 5001 4201 5381 5511 6461 6661 6491 7661 758
2015 2019 - - - - - - -
1 7501 746-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 33,6 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 26,5 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 870 hommes pour 876 femmes, soit un taux de 50,17 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[28]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,3 
90 ou +
3,6 
6,0 
75-89 ans
8,7 
17,3 
60-74 ans
16,4 
18,7 
45-59 ans
21,0 
20,3 
30-44 ans
19,6 
17,0 
15-29 ans
13,4 
19,4 
0-14 ans
17,4 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[29]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Cuinchy est un village plein de vie notamment grâce à son club de volley-ball, évoluant régulièrement au niveau régional, et son club de football, toujours très dynamique notamment grâce aux jeunes qui affichent de très bons résultats terminant souvent sur le podium de leur championnat.

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre de Cuinchy, datant de 1928.
  • Une grotte Notre-Dame-de-Lourdes et cinq chapelles-oratoires sont répertoriées sur le territoire de la commune : Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, l’Enfant-Jésus-de-Prague, Sainte-Thérèse, l’Immaculée Conception, et Christ-Roi.
  • La place Lamendin où se trouve la mairie et le monument aux morts, inauguré en 1924.
  • L'écluse de Cuinchy, sur le canal d'Aire.
  • Woburn Abbey Cemetery et deux sections du cimetière communal de Cuincy (une section 1914-1918 et une section 1940-1945) hébergent un grand nombre de tombes de guerre de la Commonwealth War Graves Commission : Guard's Cemetery, Windy Corner.
  • Le monument aux morts[30].
  • l'ancienne gare.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Famille de Cunchy[modifier | modifier le code]

  • Étienne de Cunchy (Cuinchy) a été convoqué à une assemblée des grands du royaume sous Philippe Auguste[17].
  • Jean de Cunchy était au service du duc de Bourgogne et a participé à une croisade[31].
  • Un autre Jean de Cunchy est mort à la bataille d'Azincourt[31].
  • Jean de Cuinchy, écuyer, seigneur de Libersart épouse au XVIIe siècle, Gérardine de Tenremonde, dame de Mérignies. Ils ont une fille unique Marguerite de Cuinchy morte sans postérité. Mérignies retourne aux Tenremonde[32].
  • Antoine François Philippe de Cunchy (Cuinchy), seigneur de Fleury, ci-devant capitaine au régiment de la marine, bénéficie en juillet 1766 de lettres données à Versailles lui accordant la chevalerie héréditaire, avec permission de décorer ses armes d'une couronne de marquis. Il descend d'une famille d'Artois connue depuis le XIIe siècle. Le bénéficiaire a quatre fils actuellement au service sous les armes [31].
  • Gérard François Joseph de Cunchy, frère d'Antoine François Philippe, chevalier de Saint-Louis, a également été capitaine au régiment de la marine et s'est retiré après vingt-huit ans de service à cause de ses infirmités
  • Philippe François Marie Joseph de Cunchy bénéficie en septembre 1779 de lettres données à Versailles lui accordant le tire de comte sans affectation à une terre en particulier, lui laissant le choix de la possession à laquelle attribuer ce titre de comte. Il est ancien capitaine commandant au régiment de la Marine, et actuellement major au régiment provincial d'artillerie de Besançon, chevalier de Saint- Louis, membre du corps de la noblesse d'Artois. Il a servi tant dans la dernière guerre qu'en Corse. Sa famille est connue depuis le XIIe siècle. Il se déclare chevalier, seigneur de Fleury, Tremblay, Calliemont, Cavigny, Robreuve en partie, La Cauchie, Brouay, etc. Il demeure ordinairement au château de Fleury[17].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Cuinchy Blason
De gueules à la fasce vivrée d'argent[33].
Détails
Armes des anciens seigneurs, Baudouin de Cuinchy, seigneur de Cuinchy et Hénin-Liétard en 1244, et Robert de Cunchy, seigneur du lieu

Adopté par la municipalité.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’association d’espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - Surgeon (E3510600) » (consulté le )
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - canal d'Aire à la Bassée (E35-0282 ) » (consulté le )
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de la Fontaine de Bray (E3510650) » (consulté le )
  4. « ZNIEFF 310013361 - Marais de Beuvry, Cuinchy et Festubert », sur Le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  5. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  7. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Unité urbaine 2020 de Béthune », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  9. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  10. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lille (partie française) », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  12. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  13. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  14. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  15. Site SNCF TER Hauts-de-France : la halte ferroviaire de Cuinchy (consulté le ).
  16. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  17. a b et c Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 115, lire en ligne.
  18. Christian Larivière, « Le bilan de Dominique Delecourt, maire de Cuinchy: «Nous sommes allés au-delà de nos promesses électorales» : Il termine son deuxième mandat avec la satisfaction d’avoir rempli son contrat. Sur le point de briguer sa propre succession, Dominique Delecourt met aussi en avant une réalisation qui ne figurait pas sur sa profession de foi : la rénovation du clocher, imposée par la dégradation soudaine du bâtiment », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « Cuinchy : vendredi soir, Dominique Delecourt est redevenu le maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  21. Aïcha Noui, « Les projets de Dominique Delecourt, maire de Cuinchy : « L’important, c’est de respecter ses engagements et prioriser ses actions » : Dominique Delecourt veut agir dans la continuité de ses deux mandats précédents : pérenniser les activités commerciales et les services dans la commune grâce à la construction d’une soixantaine de logements et d’une salle polyvalente. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  23. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  28. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Cuinchy (62262) », (consulté le ).
  29. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  30. « monument aux morts de Cuinchy », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  31. a b et c Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 102, lire en ligne.
  32. « La famille Tenremonde », sur le Site de la ville de Bachy, lire en ligne.
  33. « 62262 », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).