Hénu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hénu
Hénu
Le château
classé monument historique.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Intercommunalité Communauté de communes des Campagnes de l'Artois
Maire
Mandat
Jean-Paul Hemery
2020-2026
Code postal 62760
Code commune 62430
Démographie
Gentilé Haisnois
Population
municipale
166 hab. (2019 en augmentation de 0,61 % par rapport à 2013)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 18″ nord, 2° 31′ 32″ est
Altitude Min. 104 m
Max. 162 m
Superficie 4,38 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton d'Avesnes-le-Comte
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hénu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hénu
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hénu
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Hénu
Liens
Site web henu.fr

Hénu est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France

La commune fait partie de la communauté de communes des Campagnes de l'Artois qui regroupe 96 communes et compte 33 193 habitants en 2018.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte interactive (cliquer sur la carte).

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de cinq communes :

Communes limitrophes de Hénu
Gaudiempré Saint-Amand
Pas-en-Artois Hénu Souastre
Couin

Climat[modifier | modifier le code]

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Hénu est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (82,4 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (82,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (74 %), forêts (11,7 %), prairies (8,4 %), zones urbanisées (5,9 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Haisnu (1202), Hennu (XIIIe siècle).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, Hénu était le siège d'une seigneurie. En août 1722, par lettres données à Versailles, la terre d'Hénu est érigée en comté[8]. La terre d'Hénu située en Artois a toute la justice seigneuriale, un château très ancien, avec quatre grandes tours, plusieurs bâtiments contenant quinze arpents de terrain, cent-vingt de bois, cinq de terres labourables et trente de prairies et chemins. 25 à 26 fiefs en relèvent. La terre de Warlincourt à laquelle elle est réunie possède également toute la justice seigneuriale, plusieurs bâtiments et quarante fiefs qui en relèvent[8].

Le château d'Hénu avec sa façade riche de 31 fenêtres date de 1745. Remplaçant une ancienne place forte, on doit sa construction à Charles-Maximilien Malet de Coupigny. Il a été profondément remanié par Monsieur Houdouart de Thièvres qui l'a racheté en 1810 après avoir fait fortune dans le sucre de betterave. Le château est accompagné d'un corps de ferme dont l'histoire est précisée dans le livre Les Belles Fermes édité en 2015 par Le Syndicat Agricole, à Lille, sous la signature de Jean-Claude Grenier, PP 261–261.

Le , la comtesse Paul Le Mesre de Pas, née Cleenewerck de Crayencrourt (Famille Cleenewerck de Crayencour) est tuée à Hénu lors d'une partie de chasse[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 2008 Michel Gamand    
mars 2008 mai 2013
Démissionnaire[10]
Sébastien Desbureaux    
12 juillet 2013 En cours
(au 23 mars 2022)
Jean-Paul Hemery   Agriculteur[11]
Réélu pour le mandat 2014-2020[12],[13],[14],[15]
Réélu pour le mandat 2020-2026[16],[17]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Haisnois[18].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[20].

En 2019, la commune comptait 166 habitants[Note 2], en augmentation de 0,61 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
365341413414380360363378388
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
386413377357332329323291265
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
263234245225226198204199193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
202178147127143152161162166
2019 - - - - - - - -
166--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 43,4 %, soit au-dessus de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 18,6 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 88 hommes pour 77 femmes, soit un taux de 53,33 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ou +
3,9 
7,9 
75-89 ans
7,8 
9,0 
60-74 ans
9,1 
18,0 
45-59 ans
22,1 
14,6 
30-44 ans
22,1 
22,5 
15-29 ans
20,8 
28,1 
0-14 ans
14,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Le château.
  • Le château. Construit par la famille de Coupigny en 1745, il fut saisi à la Révolution puis transformé en une fabrique de chicorée. Propriété de la famille Boudoux d'Hautefeuille. Ce château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [25].

Autres monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Maximilien Charles de Coupigny, seigneur d'Hénu et de Warlincourt, , etc., bénéficie en août 1722 du titre de comte par lettres données à Versailles, érigeant la terre d'Hénu en comté[8].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Hénu Blason
D'azur à l'écusson d'or chargé d'un arbre de sinople[27].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • nier, Nos belles fermes, patrimoine rural du Nord-Pas de Calais, Société d'Édition Agricole et Rurale, Lille, ISSN 1960-8489

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. a b et c Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 73-74, lire en ligne.
  9. Cent ans de vie dans la région, Tome 1 : 1900-1914, La Voix du Nord éditions, 1998, page 41
  10. Claude Sabathès, « Le maire d’Hénu, Sébastien Desbureaux, a démissionné : Le premier magistrat ne supporte plus les dissensions avec le conseil municipal dans la conduite de différents travaux. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Jean-Paul Hémery est le nouveau maire d’Hénu », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. Nicolas André, « Le bilan des maires - Hénu - Jean-Paul Hémery : «Notre salut passera par le bénévolat. Il faut mobiliser... » : Jean-Paul Hémery est maire depuis le 12 juillet. Un nouveau conseil municipal avait été élu à la suite de la démission du maire et de son premier adjoint. M. Hémery qui a déjà l’expérience avec cinq mandats de conseiller, se dit prêt à briguer le prochain mandat... si on le lui demande, Pour Hénu, 165 habitants, le maire considère que la stabilité serait la bienvenue. « Nous avons cinq logements vacants soixante-deux foyers et 64 jeunes de moins de 20 ans » », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Hénu: Jean-Paul Hemery réélu pour un mandat entier : Élu maire à la suite de la démission de Sébastien Desbureaux lors de la précédente mandature, Jean-Paul Hemery a été reconduit dans ses fonctions lors de la réunion du conseil municipal du vendredi 28 mars. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  15. Nicolas André, « Les projets des maires - Hénu- Jean-Paul Hémery : « Les dotations sont ce qu’elles sont, il faut faire avec » : Le maire d’Hénu est pragmatique et mise sur la solidarité des élus pour investir tout en continuant à privilégier les économies. Gros morceau du mandat : la mairie, la salle communale, le parking. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  17. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  18. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune d'Hénu (62430) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  25. « Château », notice no PA00108304, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  27. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).