Vendin-lès-Béthune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vendin-lès-Béthune
Vendin-lès-Béthune
La mairie.
Blason de Vendin-lès-Béthune
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Sylvie Meyfroidt
2020-2026
Code postal 62232
Code commune 62841
Démographie
Gentilé Vendinois, Vendinoises
Population
municipale
2 452 hab. (2018 en augmentation de 1,49 % par rapport à 2013)
Densité 675 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 34″ nord, 2° 36′ 26″ est
Altitude Min. 21 m
Max. 45 m
Superficie 3,63 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Béthune
(banlieue)
Aire d'attraction Béthune
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Béthune
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Vendin-lès-Béthune
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Vendin-lès-Béthune
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vendin-lès-Béthune
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vendin-lès-Béthune
Liens
Site web http://www.vendin-lez-bethune.fr/

Vendin-lès-Béthune est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vendin-lès-Béthune
Gonnehem Oblinghem Hinges
Chocques Vendin-lès-Béthune
Annezin

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vendin-lès-Béthune est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Béthune, une agglomération inter-départementale regroupant 94 communes[4] et 356 052 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Béthune dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 23 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (70,7 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (70,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (54,4 %), zones urbanisées (29,3 %), prairies (16,3 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Wendino (1080), Wendinio (1104), Wendin (1152), Wending (1244)[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Vendin-lès-Béthune dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.

Vendin-lès-Béthune appartient à l'arrondissement et au canton de Béthune depuis le redécoupage cantonal de 2014. Avant cette date, la commune faisait partie du canton de Béthune-Nord, créé en 1973.

Pour l'élection des députés, la commune fait partie de la neuvième circonscription du Pas-de-Calais, représentée depuis par Marguerite Deprez-Audebert (MoDem).

Sur le plan des institutions judiciaires, la commune relève du tribunal judiciaire (qui a remplacé le tribunal d'instance et le tribunal de grande instance le 1er janvier 2020) et du conseil de prud’hommes de Béthune, du tribunal de commerce d'Arras, de la cour d’appel et de la cour administrative d'appel de Douai et du tribunal administratif de Lille[12].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Depuis le , la commune appartient à la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane, issue de la fusion de trois intercommunalités. Auparavant, Vendin-lès-Béthune appartenait à la communauté d'agglomération de l'Artois.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 1 500 et 2 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 19[13]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1945 ? Gustave Laforge PCF Employé aux houillères nationales
Les données manquantes sont à compléter.
? ? Claudine Valembois   Enseignante
? mars 1999
(décès)
Albert Delahaye
(1942-1999)
PS Conseiller général du canton de Béthune-Nord (1994 → 1995)
1999 mars 2008 Marc Toursel[14]
(1940-2018)
  Enseignant, ancien adjoint
mars 2008 juillet 2020 Jean-Marie Courtois[15]
(1939- )
PS Dirigeant de SCOP retraité
Réélu en 2014[16],[17],[18]
juillet 2020[19] En cours
(au 6 juillet 2020)
Sylvie Meyfroidt-Lefait
(1964- )
DVC Conseillère départementale depuis 2021

À la suite de l'annulation de l'élection du maire et des adjoints par le conseil municipal du mandat 2014-2020 prononcée par le tribunal administratif le , Jean-Marie Courtois et son équipe ont été réélus en par le conseil municipal élu en [20],[21].Lors des traditionnels vœux du maire, Jean-Marie Courtois annonce le qu'il ne se représentera pas aux élections de 2020

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[23].

En 2018, la commune comptait 2 452 habitants[Note 3], en augmentation de 1,49 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : +0,1 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
435308367382426445461477489
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
517582607615664664564608626
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
7007919121 0861 2031 2711 2631 4871 575
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 0262 0402 5332 3022 4502 5262 4302 4162 402
2013 2018 - - - - - - -
2 4162 452-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,4 % d'hommes (0 à 14 ans = 19,4 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 20,5 %, 45 à 59 ans = 20,7 %, plus de 60 ans = 21,3 %) ;
  • 51,6 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 17,5 %, 30 à 44 ans = 20,2 %, 45 à 59 ans = 20,8 %, plus de 60 ans = 25,6 %).
Pyramide des âges à Vendin-lès-Béthune en 2007 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,5 
5,0 
75 à 89 ans
8,3 
16,0 
60 à 74 ans
16,8 
20,7 
45 à 59 ans
20,8 
20,5 
30 à 44 ans
20,2 
18,2 
15 à 29 ans
17,5 
19,4 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux Morts 1914-1919[28]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Vendin-lès-Béthune

Les armes de Vendin-lès-Béthune se blasonnent ainsi :

d'or au chevron renversé d'azur accompagné de trois hures de sanglier de sable mal ordonnées.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Béthune », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Béthune », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  12. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le ).
  13. Art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  14. « Vendin-lès-Béthune : l'ancien maire Marc Toursel est décédé lundi : Marc Toursel était entré au conseil municipal en 1977. Il est devenu maire de la commune en 1999 à la suite du décès d’Albert Delahaye. Jusqu’en 2008. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. « Vendin-lez-Béthune : la légion d’honneur remise à Jean-Marie Courtois : Jean-Marie Courtois a reçu des mains de Roland Huguet, ancien sénateur et président du conseil général du Pas-de-Calais, la légion d’honneur. Son parcours professionnel a été mis en avant », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. J.-P. G. (CLP), « Vendin-les-Béthune : Jean-Marie Courtois réélu maire, trois élus d’opposition démissionnaires : Jean-Marie Courtois a été réélu maire, sans surprise, vendredi soir, mais avec trois chaises vides du côté des élus : les trois conseillers d’opposition avaient donné leur démission juste avant le conseil municipal », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  18. Aïcha Noui, « Les projets des maires à Vendin-lez-Béthune : pour Jean-Marie Courtois, « mon rôle c’est d’avoir une vision sur le long terme » : Après une élection perturbée en mars dernier et une réélection dans un fauteuil le 8 août dernier, Jean-Marie Courtois se tourne désormais vers l’avenir et mise sur l’entretien des équipements pour attirer de nouveaux habitants. », La Voix du Nord,‎ octobre (lire en ligne, consulté le ).
  19. Jean-Pierre Glorian, « À Vendin-lès-Béthune, Sylvie Meyfroidt a reçu l’écharpe de maire de Jean-Marie Courtois : Sylvie Meyfroidt a été élue maire de la commune vendredi soir à la salle Bérégovoy, succédant à Jean-Marie Courtois. Le changement dans la continuité en quelque sorte. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. Isabelle Mastin, « Vendin-lez-Béthune: son élection annulée, le maire devrait se succéder à lui-même le 5 août... : Bien sûr qu’il y a quelque chose de Clochemerle dans la plus si paisible Vendin-lez-Béthune où le maire, Jean-Marie Courtois, ne se rappelle pas d’une ambiance électorale aussi passionnée. Le 1er juillet, le tribunal administratif de Lille a annulé son élection et celle de ses adjoints », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. Thomas Bourgois, « Vendin-lez-Béthune: après moult rebondissements, Jean-Marie Courtois garde la mairie : « Tout ça pour ça ! » Dans un souffle, l’adjoint aux fêtes et cérémonies Didier Brismail résume le mauvais feuilleton qui a rythmé la ville ces derniers mois, avec moult tacles et rebondissements », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  26. « Évolution et structure de la population à Vendin-lès-Béthune en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  27. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le ).
  28. « Vendin-les-Béthune : la commune a désormais une rue du 19-Mars, derrière la résidence Charles-Lefait », sur La Voix du Nord (consulté le ).