Beugin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beugin
Beugin
La mairie.
Blason de Beugin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Odile Leclercq
2020-2026
Code postal 62150
Code commune 62120
Démographie
Population
municipale
467 hab. (2019 en augmentation de 1,74 % par rapport à 2013)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 34″ nord, 2° 31′ 06″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 147 m
Superficie 5,79 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Béthune
(banlieue)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Bruay-la-Buissière
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Beugin
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Beugin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beugin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beugin

Beugin est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Une entrée de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beugin
Ourton Divion Houdain
Beugin
La Comté Rebreuve-Ranchicourt

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Beugin est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Béthune, une agglomération inter-départementale regroupant 94 communes[4] et 356 052 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6]. La commune est en outre hors attraction des villes[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (69,6 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (69,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (63,3 %), forêts (24,8 %), prairies (6,3 %), zones urbanisées (5,6 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Belgicus en 1025, puis Belgim au XIIe siècle (vers 1132).

Origine du nom : du nom gallo-romain Belga (sobriquet le « belge »).

Belgin en flamand[11].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

À Beugin, on peut découvrir un lac (Rue du lac).

La carrière du lac a été exploitée à la fin du XIXe et début du XXe siècle. À partir de la route, la partie aérienne a été traitée en premier à la recherche de grès (12 m environ), puis suivant les bancs de grès elle l'a été sur 15 m de profondeur. Le travail était très artisanal, avec pioches, fourches à cailloux, berlines sur rails étroits qui étaient ripées à la barre à mines pour se rapprocher de l'extraction. Une pompe située côté gauche de la carrière assurait l'assèchement. Les bobines étaient remontées sur un plan incliné côté est vers la rivière et vers le concasseur.

Un matin les ouvriers ont trouvé la carrière entièrement remplie d'eau. Tout le matériel, pompes, berlines, rails et cabane à outils avaient été engloutis. Le lac s'était formé en une seule nuit de l'hiver 1890-1891, l'exploitation ayant commencé en 1880.

Les anciens racontent que deux jeunes fiancés dont les parents refusèrent mutuellement leur mariage, s'y seraient volontairement noyés[12].

Aujourd'hui, ce lac est un lieu de loisirs consacré à la pêche au blanc[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, Beugin a donné son nom à une famille noble : le 21 juillet 1601, est rendue une sentence de noblesse pour Robert de Beugin, licencié-es-lois, seigneur de Ponches et de Cantherine ou Canteraine[14].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Beugin dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1884   Henri Richebez    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Georges Dufay    
mars 2008 mars 2011[15] Irène Lignier   Démissionnaire
juin 2011[16] 2014 Richard Zawadski    
2014[17],[18] En cours
(au 22 novembre 2014)
Odile Leclercq   Directrice d’école en retraite

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[20].

En 2019, la commune comptait 467 habitants[Note 2], en augmentation de 1,74 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
173149162191175180186217230
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
209207205205208218202219357
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
396407419492429408380402383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
421403376416407413434441448
2014 2019 - - - - - - -
464467-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 32,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 26,8 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 239 hommes pour 230 femmes, soit un taux de 50,96 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ou +
0,9 
5,9 
75-89 ans
6,6 
16,4 
60-74 ans
23,6 
21,8 
45-59 ans
21,4 
20,6 
30-44 ans
18,3 
14,7 
15-29 ans
12,7 
20,2 
0-14 ans
16,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Arbre Rond, érable champêtre.
L'église.
  • Église Saint-Rémi. Reconstruite en 1870.
  • Stalles en bois de style Renaissance XVIIe siècle.
  • Cloche en bronze 1752.
    • Érable champêtre 'L'Arbre Rond of L'Arbre Crépin' le long de la Rue de Mont Durand[25]. Il est détruit durant un orage dans la soirée du 14 octobre 2019.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Famille noble de Beugin : les armes des membres de la famille de Beugin comme Robert de Beugin en 1601 sont : « D'azur au chevron d'or accompagné de 3 croissants chargés chacun d'un trèfle d'or, au chef d'or chargé de trois croisettes de gueules; timbré d'un heaume avec un lion naissant et pour support deux lions »[14].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Beugin

Les armes de Beugin blasonnent ainsi :

de sable au sautoir d'argent en cœur d'une macle de sinople.


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Béthune », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  12. « Histoire du Lac de Beugin », (consulté le ).
  13. « Le Lac de Beugin » (consulté le ).
  14. a et b Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 19, lire en ligne.
  15. « Beugin : le maire, Irène Lignier, démissionne : Après un conseil municipal houleux lundi soir, le maire de Beugin, Irène Lignier a pris la décision de démissionner de ses fonctions. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Richard Zawadski élu maire à l'issue de l'installation du conseil hier matin : Une demi-heure montreen main. C'est le temps qu'il aura fallu hier matin aux onze élus du conseil municipal pour procéder à l'élection du maire et de ses deux adjoints. Dans l'ordre : Richard Zawadski, Odile Leclercq et Michel Herbet. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Beugin : Odile Leclercq maire cent trente ans après son arrière-grand-père : Dimanche matin, les onze élus de la liste Beugin Ensemble ont tenu leur premier conseil municipal. À l’ordre du jour, l’élection du maire et des adjoints ainsi que la distribution des délégations. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Beugin (62120) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  25. « Arbres monumentaux », sur www.monumentaltrees.com.