Leforest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Pas-de-Calais
Cet article est une ébauche concernant une commune du Pas-de-Calais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Leforest
Image illustrative de l'article Leforest
Blason de Leforest
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Lens
Canton Hénin-Beaumont-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin
Maire
Mandat
Christian Musial
2014-2020
Code postal 62790
Code commune 62497
Démographie
Gentilé Leforestois
Population
municipale
7 013 hab. (2014)
Densité 1 127 hab./km2
Population
aire urbaine
552 694 hab.
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 17″ nord, 3° 03′ 54″ est
Altitude Min. 20 m – Max. 66 m
Superficie 6,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Leforest

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Leforest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Leforest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Leforest

Leforest est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France. La Compagnie des mines de l'Escarpelle y a ouvert ses fosses nos 2, 6 et 10.

Ses habitants sont appelés les Leforestois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Leforest est située dans l'ex-bassin minier, à 10 minutes de Douai et Hénin-Beaumont, 15 minutes de Lens et 30 minutes de Lille et d'Arras en voiture. L'autoroute A21 se situe à proximité de la ville.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Leforest
Ostricourt Thumeries Moncheaux
Évin-Malmaison Leforest Raimbeaucourt
Courcelles-lès-Lens Auby Roost-Warendin

Leforest fait partie de la communauté d'agglomération d'Hénin-Carvin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ville décorée de la Croix de guerre 1914-1918.

Leforest était à l'origine un petit bourg où résidaient quelques défricheurs de forêts. Son existence est ainsi attestée dans les textes aux environs du XIIe siècle. Le mot « Forest » est en effet employé pour la première fois pour désigner ce hameau en 1125. L'appellation « Le Forest » apparaît, quant à elle, en 1307. Mais il faudra attendre le XIXe siècle pour voir le nom de « Leforest » désigner définitivement la commune. Il ne faut donc pas chercher loin l'origine du nom de cette commune, autrefois entourée de vastes forêts dont une partie subsiste encore.

Exploitation charbonnière[modifier | modifier le code]

La Compagnie des Mines de l'Escarpelle a exploité ses fosses 2, 6 et 10 sur le territoire de Leforest. Beaucoup de travailleurs polonais y travaillaient. Certains ont été expulsés pendant la crise économique de 1929. Il ne subsiste pratiquement aucune trace de la mine de nos jours.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Leforest dans son canton et son arrondissement.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune de Leforest a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[1].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1855   Jean-Baptiste Pollet    
Les données manquantes sont à compléter.
1965 mars 1995 Gilbert Marquette SFIO-PS  
mars 1995 2001 Claude Bouquerel PS  
mars 2001 2008 Michel Rodrigues Ind.  
mars 2008[2] en cours
(au 29 janvier 2015)
Christian Musial PS Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4],[5],[6]

La commune est dotée d'un conseil municipal des jeunes[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 7 013 habitants, en diminution de -2,56 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
827 740 965 1 075 1 117 1 081 1 113 1 136 4 058
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 121 1 283 1 382 1 393 1 370 1 449 1 625 1 790 2 060
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 099 2 235 2 457 2 509 3 316 5 013 4 096 4 738 5 621
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
7 380 7 989 8 047 7 882 7 195 6 746 7 127 7 068 7 013
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,2 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 22,8 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 15,5 %) ;
  • 52,2 % de femmes (0 à 14 ans = 21,4 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 20,5 %, 45 à 59 ans = 19,3 %, plus de 60 ans = 21,4 %).
Pyramide des âges à Leforest en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,5 
5,1 
75 à 89 ans
9,3 
10,2 
60 à 74 ans
11,6 
19,5 
45 à 59 ans
19,3 
22,8 
30 à 44 ans
20,5 
19,0 
15 à 29 ans
17,4 
23,2 
0 à 14 ans
21,4 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Façade avant du château Blanche-Maison.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Bernard Pivot, journaliste, une partie de la famille de sa femme Monique habite Leforest, la médiathèque porte son nom et a été inaugurée par lui.
  • Michel Quint, écrivain et chroniqueur à Wéo.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Leforest

De sable au chevron d’or accompagné de trois merlettes du même, à la bordure aussi d’or.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. N. G., « Villes Internet : 32 communes du Nord - Pas-de-Calais récompensées », La Voix du Nord,‎ (consulté le 14 janvier 2010)
  2. Pascal Wallart, « Municipales de Leforest : la force tranquille de Christian Musial peut-elle être perturbée ? : En 2008, il a fait ses premières armes dans l’arène municipale face à un Michel Rodriguès en proie au chaos. L’espace d’un mandat, le jeune élu socialiste a su imposer un style participatif et sortir sa ville de quelques sérieuses ornières. De quoi repartir en campagne avec un gros moral, bien utile dans une ambiance plutôt délétère où les mauvais coups volent bien bas… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. Christophe Le Couteux, « Christian Musial : « Parce qu'on était surendetté, j'ai dû me débrouiller » : Logement, commerces, EHPAD, fiscalité : Christian Musial, maire de Leforest, tire le bilan d'un mandat durant lequel il reconnaît avoir beaucoup appris », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. Isabelle Conynck, « Leforest: réélection de Christian Musial avec une majorité confortable : C’est dimanche matin, au sein de la mairie, que le conseil municipal a voté pour élire leur maire. Le deuxième mandat de premier magistrat débute donc officiellement ce dimanche pour Christian Musial », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 29 janvier 2015).
  6. Céline Debette, « Leforest: nouveaux logements, béguinage, école Voltaire... Les projets du maire Christian Musial : Ce deuxième mandat, le maire de Leforest le veut dans la continuité du précédent pour mener à bien ce qui a été entrepris ces six dernières années. Et poursuivre le développement de sa ville, malgré des dotations en baisse », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « Leforest : le conseil municipal des jeunes a son nouveau maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à Leforest en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)