Audrehem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Audrehem
Audrehem
La mairie.
Blason de Audrehem
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Lumbres
Maire
Mandat
Sébastien Lecaille
2020-2026
Code postal 62890
Code commune 62055
Démographie
Gentilé Audrehemais
Population
municipale
562 hab. (2017 en augmentation de 11,95 % par rapport à 2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 46′ 55″ nord, 1° 59′ 28″ est
Altitude Min. 42 m
Max. 171 m
Superficie 9,19 km2
Élections
Départementales Canton de Lumbres
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Audrehem
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Audrehem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Audrehem
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Audrehem

Audrehem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Audrehem est un village à proximité de la vallée de la Hem, au pied de la boutonnière du Boulonnais, dans le parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale. Il est traversé par plusieurs ruisseaux affluents de cette rivière, ce qui lui donne un relief accidenté.

La commune, relativement vaste par rapport à ses voisines, compte trois hameaux, La Quingoie et Fouquesolles au sud-ouest, et Le Poirier au sud.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Aldomhem (844-864), Oudenhem (1066), Aldenehem et Aldemhen (1084), Haldenhem (1122), Haldinehem (XIIe siècle), Aldeneis (1166), Aldenem (1223), Audenem (1306), Odenhem (1337), Odenehan (1353), Audeneham (1357), Audenehem (1373), Odrehem (1530), Audrehem (1540-1542), Haudrehen (1559), Andrehem (1762)[1].

Selon Ernest Nègre, Audrehem provient du nom de personne germanique Aldo(n) suivi du suffixe -ham ou -heim « domaine, demeure »[2].

La forme flamande est Oudehem[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie d'Esclemy, a priori située sur le territoire actuel d'Audrehem, comptait parmi les 11 ou 12 pairies du comté de Guînes[4]. Il en allait de même pour la seigneurie de Fouquesolle[4].

Le nom Audrehem existe comme nom de famille au XIIIe siècle ː vers 1223-1224, il est question dans certains actes de Gilles d'Audrehem, fils d'Anselme d'Audrehem[5].

En mars 1362, Arnoul d'Audrehem, alors capitaine ou lieutenant du roi de France en Languedoc, reprend la ville de Saugues à une bande de "routiers".

Philippe de Wissocq, seigneur d'Audrehem, trouve la mort à la bataille d'Azincourt en 1415[6].

En 1583, Jean d'Audrehem, écuyer, seigneur du Château-Joly (sur la paroisse de Wittes) se voit reconnaître sa noblesse. Ses armes sont : « d'argent à un chevron de sable accompagné de 3 losanges de même »[7].

Le 13 juin 1659, est érigée en vicomté la terre et seigneurie de Wissocq en Artois (hameau d'Audrehem; voir famille de Wissocq), tenue du château de Tournehem, au profit de Ignace de Clercque, seigneur du lieu, chevalier de l'ordre militaire de Saint-Jacques (ordre de Santiago), mestre de camp d'un tercio d'infanterie wallonne, dont trois frères sont morts au service du roi, savoir Guillaume de Clercque, capitaine d'infanterie, à la prise du fort de Schenck; François de Clercque, capitaine de cuirassiers, à la bataille de Lérida en Catalogne; Gabriel de Clercque, mestre de camp aux attaques de Flix, également en Catalogne[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Audrehem dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 mai 2020 José Bouffart   Brasseur et négociant en charbon[9],[10]
mai 2020 En cours Sébastien Lécaille [11]   Professeur

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2017, la commune comptait 562 habitants[Note 1], en augmentation de 11,95 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
472552559593611606603595517
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504521520482458472484456473
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
440420427390377332315331325
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
321319295283316357409484553
2017 - - - - - - - -
562--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (55 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 55 % d’hommes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 22,2 %, 30 à 44 ans = 20,9 %, 45 à 59 ans = 19,1 %, plus de 60 ans = 16,4 %) ;
  • 45 % de femmes (0 à 14 ans = 20,7 %, 15 à 29 ans = 20,7 %, 30 à 44 ans = 19 %, 45 à 59 ans = 19 %, plus de 60 ans = 20,6 %).
Pyramide des âges à Audrehem en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
0,5 
7,6 
75 à 89 ans
7,1 
8,4 
60 à 74 ans
13,0 
19,1 
45 à 59 ans
19,0 
20,9 
30 à 44 ans
19,0 
22,2 
15 à 29 ans
20,7 
21,3 
0 à 14 ans
20,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts et l'église Saint-Médard.
  • Le principal point d'intérêt est l'église Saint-Médard d'Audrehem[18], avec son cimetière adjacent et son monument aux morts[19].
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Audrehem Blason
De sinople aux trois bandes d’or, à la bordure du même.
Détails
Inspiré des armes d'Arnoul d'Audrehem qui portait : « bandé d'azur et d'argent, à la bordure de gueules ».
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 20-21
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  3. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  4. a et b P. Feuchère, « Pairs de principauté et pairs de château. Essai sur l'institution des pairies en Flandre. Étude géographique et institutionnelle », dans Revue belge de Philologie et d'Histoire, Année 1953, Tome 31, fascicule 4, p. 981-982, lire en ligne.
  5. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Années 1223-1224.
  6. « Azincourt 1415 : d'où venaient les chevaliers français morts à la bataille ? »
  7. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de la Flandre et d'Artois, Douai, (lire en ligne), p. 6
  8. Le Boucq de ternas, option citée, p. 312.
  9. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 16 novembre 2014)
  10. « Les projets du maire d’Audrehem: les constructions vont bon train dans les hameaux : « Celui qui ne me connaît pas, c’est qu’il vient d’arriver ce matin », plaisante José Bouffart, élu conseiller en 1989 puis maire en 1995. Réélu sans opposition en mars, il poursuit sa tâche qui consiste à accompagner l’essor démographique de la commune. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 16 novembre 2014).
  11. https://reader.cafeyn.co/fr/1926576/21598216
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  16. « Évolution et structure de la population à Audrehem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  17. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  18. Photos de l'église d'Audrehem sur le site Nouzautes
  19. Monument aux morts d'Audrehem sur le site Mémoires de pierres
  20. Histoire d'Amédée Rappe sur le site Echo62