Wierre-Effroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wierre-Effroy
Wierre-Effroy
L'église Saint-Pierre.
Blason de Wierre-Effroy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes de la terre des deux caps
Maire
Mandat
Jean-Pierre Louvet
2020-2026
Code postal 62720
Code commune 62889
Démographie
Gentilé Wierrois
Population
municipale
857 hab. (2017 en augmentation de 10,58 % par rapport à 2012)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 46′ 44″ nord, 1° 44′ 21″ est
Altitude Min. 14 m
Max. 96 m
Superficie 18,91 km2
Élections
Départementales Canton de Desvres
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Wierre-Effroy
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Wierre-Effroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Wierre-Effroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Wierre-Effroy

Wierre-Effroy est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Wierre-Effroy est attesté sous les formes : Villeria (668)[1], Wilere (857), Wileria, Vuilere et Vuilerae (867), Wilra (1084), Vilra (1142), Welra (1157), Wirra (1184), Willre (1190), Wilra et Wisofra (1208), Wilera (1224), Vuarchainfridus (1268), Wilre (1286), Wirre (1297), Wierre-le-Haimfroy (1393), Wierhoffoy (1507), Vierra Hainfridi (vers 1512), Viere-le-Hainfroy (vers 1525), Wierre-le-Héfroy (1550), Huierre-Heffroy et Wierre-Hainfroy (1553), Wierre-Effroy (1559), Wierre-Houfroy (1566), Wierre-Heffroy (1677)[2], Wyerre Effroy (1793), Wierre-Effroy (depuis 1801)[3].

Comme pour Wierre-au-Bois, Ernest Nègre avance comme origine le bas-latin villare « domaine rural », devenu villier (wilre étant une graphie germanique de viller) avec -l palatal et -er prononcé -erre donnant *viyerre écrit Wierre[4]. Effroy, qui apparaît en 1268 avec Vuarch-ainfridus, serait la désinence française du nom d'Effrid, comte d'Hesdin et seigneur de Wierre à la fin du IXe siècle, qui y fonda un monastère[1].

Autembert (hameau) : Hetenesberg (826), Etenasberg (857), Hedenesberg (961), Hautembercq (1566), Hautenbert (XVIIIe siècle)[5].

Viendrait de l'anthroponyme germanique Hetenus suivi de -berg « mont », donnant le « mont d'Hetenus »[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des vestiges d’un bâtiment des IIe et IIIe siècles ainsi que de ce qui pourrait avoir été une forge ont été découverts en 2014 au lieu-dit Plaine des Coutures, lors de fouilles archéologiques préventives[7].

Wierre-Effroy est déjà connue à la fin du IXe siècle, où Effrid, 5e comte d'Hesdin et seigneur de Wierre, y fonde un monastère qui sera détruit lors du pillage de la région par les Normands en 882[1].

Ce village est la patrie de sainte Godelieve de Gistel (ou en français Godeleine de Gistel).

Après 1237, le titulaire de la seigneurie de La Gonfalonnerie à Londefort, sur le territoire actuel de Wierre-Effroy, est un des quatre pairs héréditaires du comté de Boulogne[8], il assure la fonction de gonfalonnier.

Le village fut épargné de la guerre de Cent Ans mais pas de la peste qui fit des dizaines de morts.

Entre 1790 et 1794, Wierre-Effroy absorbe la commune voisine d'Hesdres[3].

Pendant la Première Guerre mondiale, le village fut épargné par la guerre.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de la bataille de France, le , l'aviateur britannique Paul Klipsch (1916-1940) et son Spitfire sont abattus par un Me 110 allemand et s'écrasent dans un champ au sud-est de Wierre-Effroy lors de son premier et dernier vol. Une excavation fut organisé en 2000 par l'équipe de l'émission de télévision britannique Time Team.

Dans les années 1990, les frères Joachim et Antoine Bernard y fondent la fromagerie Sainte-Godeleine. Ils y créent notamment le sablé de Wissant, le 62 et la fleur d'Audresselles[9],[10], sans oublier le camembert boulonnais au lait cru moulé à la louche.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Wierre-Effroy dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
an III an IV Charles Courtois    
an VIII 1811 Antoine Bruno Lemaître    
1812 1829 François Hubert Duflos    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2006 Michel Louvet    
2006 En cours
(au 30 mai 2020)
Jean-Pierre Louvet
Réélu pour le mandat 2020-2026[11]
  Gérant de société
Réélu pour le mandat 2014-2020[12],[13],[14],[15]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[17].

En 2017, la commune comptait 857 habitants[Note 1], en augmentation de 10,58 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
629551597634658702740763781
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
783802785752702731708674716
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
680677677678667679688655623
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
629664569619707747777782775
2017 - - - - - - - -
857--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,5 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,7 %, 15 à 29 ans = 12,9 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 25,8 %, plus de 60 ans = 20,1 %) ;
  • 49,5 % de femmes (0 à 14 ans = 23 %, 15 à 29 ans = 12,1 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 23,5 %, plus de 60 ans = 18,6 %).
Pyramide des âges à Wierre-Effroy en 2007 en pourcentage[20]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,3 
6,1 
75 à 89 ans
5,9 
13,7 
60 à 74 ans
12,4 
25,8 
45 à 59 ans
23,5 
21,5 
30 à 44 ans
22,7 
12,9 
15 à 29 ans
12,1 
19,7 
0 à 14 ans
23,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[21]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument historique[modifier | modifier le code]

Dessin de la ferme du Val par Vaillant -1877.

Ferme du Val : inscription par arrêté du .

Autres monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre.
  • L'église Saint-Laurent, située dans le hameau de Hesdres.
  • La chapelle Sainte-Godeleine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Wierre-Effroy Blason
D'argent à la bande de sable chargée de six losanges d’or posées à plomb[24].
Détails
Inspiré des armes de la famille de La Pasture (ou La Pâture), qui donna à Wierre d'anciens seigneurs.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yann Gobert-Sergent, Histoire d’un village du Boulonnais : Wierre-Effroy, ouvrage collectif, Marquise, éditions Histopale, , 185 pages.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Louis Harbaville, Mémorial historique et archéologique du département du Pas-de-Calais, t. 2, Arras, Librairie Topino, (lire en ligne), p. 73
  2. Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 401-402
  3. a et b « Wierre-Effroy - Notice Communale », sur cassini.ehess.fr (consulté le 7 août 2020)
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 1, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 372
  5. Auguste de Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 22
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 2, Librairie Droz, (lire en ligne), p. 803
  7. Emmanuelle Dupeux, « Wierre-Effroy : Des vestiges gallo-romains des IIe et IIIe siècles mis au jour route de Belle : Des fouilles archéologiques préventives réalisées fin juin route de Belle et Houllefort ont permis la découverte de fondations d’un bâtiment des IIe et IIIe siècles et de traces de ce qui a pu être une forge. Pour autant, le projet immobilier prévu va pouvoir être réalisé », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2015).
  8. P. Feuchère, « Pairs de principauté et pairs de château. Essai sur l'institution des pairies en Flandre. Étude géographique et institutionnelle », dans Revue belge de Philologie et d'Histoire, Année 1953, Tome 31, fascicule 4, p. 980, lire en ligne.
  9. Le sablé de Wissant
  10. Les fromages de la Ferme du Vert
  11. https://reader.cafeyn.co/fr/1978716/21599238
  12. Élisabeth Camus (CLP), « Wierre-Effroy : Jean-Pierre Louvet veut continuer à faire de son village un lieu où il fait bon vivre : Avec 800 habitants pour 1891 hectares, Wierre-Effroy est une commune étendue. Ce charme de la ruralité multiplie les charges de travaux et d’entretien. La complexité de la tâche et le devenir du village passionnent Jean-Pierre Louvet. Il se représentera aux suffrages au printemps. « J’aime mon village, et pense pouvoir encore le servir, avec l’appui et le concours de tous ceux qui voudront s’impliquer » », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2015).
  13. « Jean-Pierre Louvet réélu », Nord Littoral,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2015).
  14. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 20 mars 2015).
  15. « Wierre-Effroy : les projets du maire ralentis par une découverte archéologique : Quelques mois après les élections, Jean-Pierre Louvet est un maire serein, au sein d’un conseil municipal dont la moyenne d’âge est de 45 ans. Le plus gros projet de l’équipe consiste en l’urbanisation d’un lot d’un 1 hectare et demi. Pour attirer des jeunes couples… », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2015).
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  20. « Évolution et structure de la population à Wierre-Effroy en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  21. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  22. nominis.cef.fr Nomins : Sainte Godeliève de Ghistelles.
  23. stmaterne.blogspot.com Saint Materne : Sainte Godelieve, martyre, patronne des époux malheureux.
  24. « 62889 Wierre-Effroy (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 7 août 2020)