Saudemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saudemont (homonymie).
Saudemont
L'église Saint-Léger, dont le clocher est classé comme monument historique.
L'église Saint-Léger, dont le clocher est classé comme monument historique.
Blason de Saudemont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Brebières
Intercommunalité Communauté de communes Osartis Marquion
Maire
Mandat
Pascal Defonte
2014-2020
Code postal 62860
Code commune 62782
Démographie
Population
municipale
459 hab. (2015 en augmentation de 4,56 % par rapport à 2010)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 41″ nord, 3° 02′ 27″ est
Altitude Min. 39 m
Max. 75 m
Superficie 5,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saudemont

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Saudemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saudemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saudemont
Liens
Site web saudemont.fr

Saudemont est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saudemont
Récourt Écourt-Saint-Quentin
Dury Saudemont Rumaucourt
Villers-lès-Cagnicourt Baralle

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Saudemont dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1979[1] M. Turpin   Décédé en fonction
1979 2014[1] Jean-Pierre Cuvilliez    
2014[2],[3] en cours
(au 28 février 2015)
Pascal Defonte    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2015, la commune comptait 459 habitants[Note 1], en augmentation de 4,56 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
590 658 687 745 786 764 801 776 739
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
711 724 680 640 621 609 582 560 536
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
522 519 475 353 370 355 329 346 330
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
318 315 300 374 382 375 426 433 439
2013 2015 - - - - - - -
460 459 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,6 % d'hommes (0 à 14 ans = 22 %, 15 à 29 ans = 13,9 %, 30 à 44 ans = 25,8 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 15,7 %) ;
  • 52,4 % de femmes (0 à 14 ans = 21,7 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 19,6 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 20 %).
Pyramide des âges à Saudemont en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,3 
75 à 89 ans
6,5 
12,4 
60 à 74 ans
13,5 
22,5 
45 à 59 ans
23,9 
25,8 
30 à 44 ans
19,6 
13,9 
15 à 29 ans
14,8 
22,0 
0 à 14 ans
21,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saudemont.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

d'or au pal de sable chargé d'une escarboucle pommetée et fleur de lysée du champ.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les anges de Saudemont datent de 1260-1270 d'une hauteur de 1,30 m dorés à l'or mat et brillant et sont un exemple d'art médiéval du Nord de la France. Ils sont classés monuments historiques depuis le 29 novembre 1958. Les originaux se trouvent au Musée des Beaux-Arts d'Arras, tandis que des copies sont exposées dans l'une des chapelles de Saudemont.

Monument historique[modifier | modifier le code]

Église, clocher : classement par arrêté du 21 juin 1928[10].

Description et histoire sommaire du clocher de Saudemont

L'église Saint-Léger de Saudemont est remarquable par son magnifique clocher du XIIe siècle. Elle comporte trois nefs. À l'origine, celle du milieu était en planches. En 1771, les religieux de l'abbaye de Marchienne le firent peindre. Cette peinture représentait la sainte Trinité, les quatre évangélistes, le Prince des Apôtres et saint Jean Baptiste. Les nefs latérales sont également voûtéesvoutées et étaient également peintes de la même manière. On y avait représenté les scènes du martyre de saint Léger, patron de la paroisse et de sainte Catherine. Malheureusement, vers 1850, un incendie détruisit ces peintures.
Le chœur est vaste et est éclairé par quatre croisées. Un banc de communion, sculpté et ciré du XVIIe siècle, le sépare de la nef centrale. On remarmaître maitre hôtel une descente de croix fort estimée. Dans la nef latérale droite, on voit les fonts baptismaux en grès datant de 1532. Des pierres tombales sont scellées dans les murs de l'église où l'on peut encore lire différentes inscriptions. On peut aussi admirer les remarquables vitraux de Benoit de Nancy.
Le clocher datant de 1150 est classé monument historique. Il est entièrement constitué de grès et ne contient pas de pierre tendre ni de sculpture. Le portail peint rouge brun comme au Moyen Âge (couleur de sang de bœuf séché), à triple tableau est en tiers-point. Son tympan nu est porté par un linteau arqué. Le rez-de-chaussée, carré, a des murs ayant près d'un mètre d'épaisseur. Le premier étage est éclairé par des meurtrières (cloche-donjon); quatre trompes arquées en cintre permettent les passages du carré à l'octogone. L'étage supérieur est éclairé sur chacune huite ses 8 faces par une fenêtre en plein cintre géminé avec plate bande d'imposte se reliant d'une fenêtre à l'autre. Le meneau ne subsistdeux qu'à 2 des baies nord-est et sud-est : c'est une colonnette à chapiteau à peine dégrossiedeux avec 2 grosses boules aux angles, qui porte un tympan plein sans arc. À chaque angle de la tour est sculptée une tête soit humaine, soit animale, sommairement dégrossie. La chronique supérieure repose sur des modillons en quart de rond. Cette tour n'a aucun contrefort.
Ce clocher est unique dans la région.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le bilan des maires à Saudemont - Jean-Pierre Cuvilliez : « Les élus se sont impliqués pour conserver le patrimoine » : Jean-Pierre Cuvilliez est depuis 1965 au service de sa commune qui lui tient tant à cœur. Élu conseiller municipal en 1965, adjoint en 1977 et maire depuis 1979 à la suite du décès de M. Turpin, il ne briguera toutefois pas un nouveau mandat, estimant devoir passer le flambeau », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  2. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  3. « Saudemont (projets du maire) : 30.000€ de dépenses pour avoir l’eau au cimetière ! : Pascal Defonte entame son troisième mandat municipal, mais en tant que maire cette fois-ci de cette commune de 447 habitants. Les projets qu’il a élaborés avant son élection d’édile et qu’il compte mener à bien, sont variés », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Saudemont en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  10. Bases de données Ministère de la culture