Campigneulles-les-Petites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Campigneulles-les-Petites
Campigneulles-les-Petites
L'église.
Blason de Campigneulles-les-Petites
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Canton Berck
Intercommunalité Communauté de communes du Montreuillois
Maire
Mandat
Jean-Claude Allexandre
2014-2020
Code postal 62170
Code commune 62207
Démographie
Gentilé Campigneullois
Population
municipale
561 hab. (2015 en diminution de 3,94 % par rapport à 2010)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 26′ 46″ nord, 1° 44′ 03″ est
Altitude Min. 15 m
Max. 67 m
Superficie 6,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Campigneulles-les-Petites

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Campigneulles-les-Petites

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Campigneulles-les-Petites

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Campigneulles-les-Petites

Campigneulles-les-Petites est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les informations rédigées dans cette sections sont issues du PLU[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites n'a pas d'éléments naturels marquant le paysage mais la topographie du territoire communal va d'une hauteur minimale de 18 mètres au nord de la commune à Saint-Justin jusqu'à une hauteur maximale de 67 mètres au sud-ouest. Le dénivelé entre ces deux points est de 49 mètres.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune de Campigneulles-les-Petites si situe à moins de 5 km de l'autoroute A16. Cette proximité avec un axe rapide de transports désenclave la commune et lui permet d'accéder facilement au Nord de la France (direction Boulogne-sur-Mer / Calais), à la région parisienne et par voie de conséquence, au reste du réseau autoroutier français.

Cependant, la commune, tout comme le département du Pas-de-Calais souffre d’un manque d’axe rapide de transports dans le sens est/ouest. La seule route à grande circulation est la D 939 reliant Campigneulles-les-Petites à Saint-Pol-sur-Ternoise et à Arras.

Voies ferroviaires[modifier | modifier le code]

La gare de Campigneulles-les-Petites n’est plus en service. Les interconnexions ont donc désormais lieux à la gare de Montreuil-sur-Mer. La seule difficulté résulte dans la faible fréquence des trains disponibles, impliquant un choix restreint d’heures de départ et d’arrivée. Exemples de trajet : Montreuil / Paris via Arras : 2 h 15 en TER (Train Express Régional) et TGV (train à grande vitesse) ; Montreuil / Calais : 1 h en train express régional (TER).

L’accessibilité aéroportuaire[modifier | modifier le code]

Deux aéroports civils se trouvent à proximité de Campigneulles-les-Petites. Il s'agit de :

  • aéroport de Berck disposant de deux pistes ;
  • aéroport Le Touquet Côte d'Opale disposant d'une piste et accueillant l'aviation d'affaire, la générale et de loisirs.

Chemin piéton[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites est reliée à Montreuil par un chemin piéton. Ce dernier peut également être emprunté par les cyclistes mais pas par les rollers.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Les transports en commun présents sur Campigneulles les Petites sont les autocars de la société Voyage Dumont à Hesdin. Elle effectue des lignes régulières à :

  • Berck-Montreuil 6 fois par jour ;
  • Montreuil-Berck 7 fois par jour ;
  • Hesdin-Berck 3 fois par jour ;
  • Berck-Hesdin 1 fois par jour.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune bénéficie d'un climat océanique et peut-être considérée comme protégée des excès climatiques.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

D'après la carte géologique de Montreuil, Campigneulles-les-Petites compte trois terrains géologiques différents qui sont :

  • Craie blanche à silex date du Sénonien (ère secondaire, de -251 Ma à -65,5 Ma). Elle est située au nord de Campigneulles-les-Petites. On peut y trouver divers fossiles : Micraster decipiens, Micraster coranguinum, Inoceramus involutus.
  • Colluvions de fond de vallées sèches et dépôts meubles sur les pentes. Ce sont des limons qui ont été remaniés à partir de limons datant du Pléistocène et de limons datant de l’Holocène. Ils se trouvent au nord de Campigneulles-les-Petites.
  • Limons des plateaux. Campigneulles-les-Petites est majoritairement couvert de limons des plateaux. Ces limons ne contiennent pas de calcium dans leur partie supérieure. Ces limons, souvent bruns, sont généralement appelés la terre à brique car ils permettent la fabrication de briques. En effet, les anciennes exploitations se situent du côté de la rive droite de la Canche. Le limon des plateaux est aussi appelé lœss. C’est une roche sédimentaire détritique meuble formée par l’accumulation de limons issus de l'érosion éolienne.

Les terres lœssiques sont favorables à l'agriculture, en particulier grâce à leur capacité de rétention en eau.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun cours d'eau à Campigneulles-les-Petites.

Forêt[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucune forêt à Campigneulles-les-Petites.

Zones naturelles[modifier | modifier le code]

Il y a quelques zones naturelles à proximité de Campigneulles-les-Petites.

  • Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 2 « La basse vallée de la Canche et ses versants en aval d'Hesdin »
  • Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 2 « La basse vallée de l'Authie et ses versants entre Douriez et l'estuaire »
  • Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 1 « Landes et bois de Saint-Josse »
  • Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique de type 1 « Marais et bois tourbeux de la Calotterie, Attin et la Madelaine-sous-Montreuil »
  • Zone Natura 2000 « Landes, mares et bois acides du Plateau de Sorrus / Saint-Josse, prairie alluviales et bois tourbeux en aval de Montreuil »

Paysage[modifier | modifier le code]

Le paysage de Campigneulles-les-Petites est marqué par une certaine harmonie et cohérence dû au relief. Le paysage est rythmé par la présence d'une auréole bocagère qui marque une rupture nette avec le paysage des grandes cultures marqué par une diversité de couleur due aux cultures. Ce paysage de rupture qu’offre cette ceinture bocagère permet de diversifier le paysage en l’enrichissant de couleur et de structures différentes.

Le paysage de Campigneulles-les-Petites s'intègre dans un ensemble plus vaste qui est le Pays de Montreuil. En effet, de manière générale, la communauté de communes du Montreuillois est une zone intermédiaire entre le Haut Pays d'Artois et les Bas-Champs correspondant à la Plaine maritime d'Étaples. Ainsi son relief est fortement marqué par la proximité du littoral et par la basse vallée de la Canche. Campigneulles-les-Petites se situe sur le versant sud de la Canche. La Canche scinde le Pays du Montreuillois en deux parties : au nord les petites vallées affluent et entaillent l'extrémité du plateau d’Artois. Cette zone contraste avec les zones de plaines et de plateaux dont Campigneulles-les-Petites fait partie intégrante. Ce sont des paysages de plateaux ouverts coupés par des vallons secs et des ruisseaux qui offrent un encaissement de 50 mètres entre Campigneulles-les-Petites et le vallon d’Écuires. Ce paysage au sud de la Canche est favorable à une agriculture intensive de type openfield.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Campigneulles-les-Petites
Sorrus La Madelaine-sous-Montreuil Montreuil
Campigneulles-les-Petites Écuires
Campigneulles-les-Grandes Wailly-Beaucamp

Toponymie[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution française, on trouve le nom de la commune écrit sous la forme : Campignolles[2], ensuite, Campigneul les Petites en 1793, Campigneules-les-Petites en 1801.

Au début, pluriel de campanea (terra), les « Pays de plaine » et ensuite campanea avec le suffixe diminutif du féminin pluriel -eolas « petites étendues de plaine »[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il n'est pas aisé de définir avec précision la date de fondation d'un village. Bien que Campigneulles-les-Petites et Campigneulles-les-Grandes ne formaient qu’un seul et même village désigné en 1003 sous le nom de Campania, qui signifie plaine, campagne en latin campus dans un titre de l’ancienne abbaye de Saint-Vaast d’Arras. Il apparaît également en 1173 sous le nom de Campeinnoles dans la charte de la Maladrerie du Val. La division du village n’a pas de date de précise, néanmoins cette séparation est antérieure au XIIIe siècle. En effet, en 1209, Campigneulles-les-Grandes étaient soumis à l'abbaye de Saint-Vaast d’Arras alors que Campigneulles-les-Petites était soumis à l’abbaye de Saint-Saulve de Montreuil. Les habitants de Campigneulles-les-Petites étaient alors bourgeois du roi et de la commune de Montreuil, ce qui veut dire qu’ils participaient à toutes les franchises et à tous les privilèges accordés à cette ville mais aussi ils contribuaient aux taxes et aux redevances dont elle se trouvait grevée.

Le village en 1885[modifier | modifier le code]

En 1885, M. Gérard LIEBERON[3] décrit le village et son aspect où il cite « un aspect agréable n’offrant pas de point de vue pittoresques », les arbres qui bordent les jardins et ses pâtures le font ressembler à un épais bosquet ; et quand vient le printemps, quand les pommiers qui garnissent ses beaux vergers, sont en fleur et répandent dans l’air leurs douces odeurs, Campigneulles prend un air de fête et devient un lieu de promenade très agréable et très fréquenté par les habitants de Montreuil. »

L'ancien village[modifier | modifier le code]

L'ancien village était composé de maisons éparses et de fermes isolées dont le centre parait avoir été l'ancienne église de Saint-Crépin, démolie en 1705. Le défrichement de ce terrain où se situait l'église a permis de découvrir l'emplacement de rue ou de chemins convergeant à ce point et reconnaître aussi la place d'une ancienne forge et d'un corps de ferme. Lors de fouilles effectuées en 1885, des armes et des pièces de monnaie ont été découverts. Ensuite le centre du village se déplaça et se reporta vers Montreuil, de nouvelles constructions s'élevèrent mais l'église de Saint-Crépin fut isolée et à l'extrémité du village. Elle était située au lieu-dit de l'Eglisette, à 200 mètres environ du calvaire placé sur la route de Berck. De par son éloignement du centre du village, l'église était vétuste et fut démolie en 1705. Avant 1885, le village était davantage boisé, la physionomie du village y a perdu au profit de l'agriculture.

Rues et chemins en 1885[modifier | modifier le code]

Le village se composait de quatre rues partant de l'église comme centre :

  • La rue d'En bas conduisant à Montreuil ;
  • La rue du Camp cornu se dirigeant vers Sorrus, cette rue portait déjà ce nom en 1646 ;
  • La rue de la Place appelée autrefois rue de Million, communiquant avec Ecuires ;
  • La rue de la Cavée qui conduit à Campigneulles les Grandes.

L'ancienne école[modifier | modifier le code]

La maison d'école qui comprenait l'habitation de l'instituteur et la salle de classe a été bâtie en 1863 par M. BARRE, à l'époque maire du village. La salle de classe accueillait en 35 et 40 élèves. La salle de classe est élevée sur une cave surmontée d'un étage. Elle est en brique et en moellon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites dans son canton et dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 en cours
(au 30 novembre 2014)
Jean-Claude Allexandre   Contrôleur retraité des impôts à Boulogne
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 561 habitants[Note 1], en diminution de 3,94 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
200181230252229227242230226
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
221210182206208217192186192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
182176187173171146146134132
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
185200266539515517563580561
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49 % d'hommes (0 à 14 ans = 23,6 %, 15 à 29 ans = 13,4 %, 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 23,9 %, plus de 60 ans = 17 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 18,5 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 26,1 %, plus de 60 ans = 19,5 %).
Pyramide des âges à Campigneulles-les-Petites en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
4,3 
75 à 89 ans
7,0 
12,7 
60 à 74 ans
12,2 
23,9 
45 à 59 ans
26,1 
22,1 
30 à 44 ans
19,5 
13,4 
15 à 29 ans
16,4 
23,6 
0 à 14 ans
18,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 


Les ménages[modifier | modifier le code]

Le nombre de ménages a significativement augmenté entre 1999 et 2006 (+ 17,7 %). La commune de Campigneulles-les-Petites se caractérise par une taille de ménage plus élevée que la moyenne nationale (2,6 personne par ménage contre 2,3), malgré une baisse entre 1999 et 2006. Par ailleurs, le nombre de foyers d’une seule personne a augmenté entre 1999 (16,6 %) et 2006 (17,8 %), suivant ainsi la tendance nationale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Campigneulles-les-Petites

Les armes de Campigneulles-les-Petites blasonnent ainsi :

d'azur semé de lys d'or à une molette d'argent en abîme brochant sur le tout.

Équipements et services publics[13][modifier | modifier le code]

Équipements scolaires[modifier | modifier le code]

La commune de Campigneulles-les-Petites a vu son centre scolaire fermer en juin 1998. Cependant, la commune bénéficie d'une certaine proximité des équipements scolaires des communes voisines. En effet, les enfants de la commune occupent principalement les écoles maternelles et primaires de Montreuil. Campigneulles-les-Petites bénéficie également de la proximité des collèges d'Ecuires et de Montreuil, respectivement à 4 minutes et à 10 minutes du centre de Campigneulles, ainsi que du lycée d'enseignement général et du lycée d’enseignement professionnel commercial de Montreuil.

Équipements administratifs et services publics[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites possède peu d'équipements et de services publics sur son territoire mais bénéficie d'une certaine proximité avec des communes plus importantes.

Ainsi, dans un rayon de 10 minutes, sont accessibles :

  • Le siège de la communauté de communes, la sous-préfecture, les pompiers, la poste, la sécurité sociale, le tribunal d'instance, l’office du tourisme et la gendarmerie.

Dans un rayon de 20 minutes, sont accessibles :

  • L’Agence Nationale Pour l’Emploi, la Caisse d’Allocations Familiales, le Centre Communal d’Action Sociale, le Groupement Régional de Développement Agricole, le Centre Social de Proximité, le commissariat de police.

Ensuite, dans un rayon élargi, allant de 20 minutes à plus d’une heure, sont accessibles :

  • La Chambre d’agriculture, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, le Service d’Hygiène et de Santé et le Service de Protection de la Jeunesse.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites ne possède pas d'équipements particuliers relatifs à la culture. Toutefois, les habitants de la commune peuvent bénéficier d'équipements voisins tels cinéma, théâtre et bibliothèque à Montreuil. Par ailleurs, il existe différents parcs à thèmes tels Le Parc Bagatelle à Merlimont et le Parc Aqualud au Touquet.

Équipements sportifs et loisirs[modifier | modifier le code]

La commune de Campigneulles-les-Petites offre peu d'équipements sportifs et de loisirs sur son territoire (boulodrome, panier de basket) ; la proximité de Montreuil (salle de sport, salle de fitness, piscine) ne rendant pas utile des investissements coûteux pour la commune au regard de la fréquentation espérée.

Équipements de santé[modifier | modifier le code]

Campigneulles-les-Petites ne possède pas d'équipements de santé sur son territoire mais profite d'une très bonne proximité avec les services de soins :

  • Les médecins généralistes et spécialistes, les dentistes et les pharmaciens sont à 10 minutes du centre de la commune.
  • Le centre hospitalier public est divisé en plusieurs sites dont l'éloignement maximal est de 20 minutes du centre de Campigneulles-les-Petites (sites de Berck et d'Étaples). Il en est de même pour les Centre de la Fondation Hopale de Berck.

L'ensemble des services disponibles est satisfaisant et couvre les besoins nécessaires à la commune de Campigneulles-les-Petites.

Équipements routiers[modifier | modifier le code]

La commune de Campigneulles-les-Petites bénéficie d'une desserte locale qualitative et quantitative. Le réseau routier départemental traverse la commune :

  • Du nord au sud

Par la D 317 : Rue du Centre Par la D 901 qui contourne l'espace bâti de Campigneulles-les-Petites et qui se prolonge par la rue de Paris à Ecuires.

  • D’est en ouest

Par la D 144 qui relie le nord de Campigneulles-les-Petites (Saint-Justin) à Sorrus Par la D 145 : Rue du Pizet Par la D 146 : Rue de Sorrus Par les D 939 / D 918 qui traversent le village d'Écuires en direction de Sorrus.

Lieux et monuments[1][modifier | modifier le code]

  • L'église : l'église de Campigneulles-les-Petites est de construction assez récente puisqu'elle a été construite en 1705 et la première messe a été donnée le 22 novembre 1705.

Cet édifice est réputé pour être simple. Il forme un rectangle de 18 mètres de long sur 7 mètres de large. Il est construit en pierre blanche taillée sauf le portail qui est bâti en maçonnerie de brique et placé entre deux piliers massifs supportant le toit. L’église voûtée est éclairée par 10 fenêtres en ogive, le toit est recouvert d’ardoise depuis 1864. Autrefois, il existait un campanile où se situait la cloche. Il fut remplacé en 1868 par une flèche en charpente couverte en ardoise également. La tour renfermant la cloche est de forme carrée et possède deux ouvertures sur chaque face. La flèche figure une pyramide octogonale terminée en pointe par une croix en fer et une girouette en forme de coq. La hauteur totale du clocher, prise du cimetière, est de 24 mètres (27 mètres par rapport au niveau de la rue). Il y avait autrefois deux cloches. La plus petite a disparu. Elle fut livrée au gouvernement en 1793 afin de servir à fabriquer des canons. La cloche restante est ancienne, elle a été fondue en 1526 sous le règne de François Ier.

  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean-François de Fougeroux, écuyer, seigneur de Campigneulles les Petites, Tillancourt et autres lieux, chevalier de Saint-Louis 1709-1783.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plan Local d'Urbanisme élaboré par le bureau d'études M.T. Projets
  2. Ghislaine Bellart, Catherine Rollet, Pierre Bougard, Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique du Pas-De-Calais, Université de Lille III, 1975, avec le concours du CNRS.
  3. Gérard Lieberon in "Campigneulles les Petites, coup d’œil sur son passé et son état actuel"
  4. Anthony Berteloot, « Bilan du maire de Campigneulles-les-Petites: une quarantaine de parcelles libérées dans le village, avant beaucoup plus? : Campigneulles-les-Petites aura-t-elle bientôt tout d’une grande ? Mise en valeur par le schéma de cohérence territoriale (SCOT) du Montreuillois qui voit dans la voisine de Montreuil une réserve foncière exceptionnelle pour la future agglomération, la commune de 613 habitants administrée par Jean-Claude Allexandre pourrait passer à… 8 000 d’ici vingt ans si l’on se réfère au document d’urbanisme en projet. Mais l’heure est d’abord au bilan du second mandat du maire. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 30 novembre 2014)
  6. « Campigneulles-les-Petites : le maire veut développer la ville, mais pas en faire une cité-dortoir : Jean-Claude Allexandre est maire de Campigneulles-les-Petites depuis 2001. La commune devrait atteindre les 8 000 habitants d’ici vingt ans et devenir une des villes les plus attractives du Montreuillois. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population à Campigneulles-les-Petites en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 août 2010)
  13. Plan Local d'Urbanisme élaboré par M.T. Projets