Colembert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Pas-de-Calais
Cet article est une ébauche concernant une commune du Pas-de-Calais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Colembert
Le château.
Le château.
Blason de Colembert
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Desvres
Intercommunalité Communauté de communes de Desvres - Samer
Maire
Mandat
Étienne Maes
2014-2020
Code postal 62142
Code commune 62230
Démographie
Population
municipale
862 hab. (2014)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 44′ 50″ nord, 1° 50′ 33″ est
Altitude Min. 44 m – Max. 202 m
Superficie 9,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Colembert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colembert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Colembert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Colembert
Liens
Site web colembert.fr

Colembert est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Colembert est un village du Pas-de-Calais situé à 16 km au nord-est de Boulogne-sur-Mer[1] ainsi qu'à environ 20 km de Calais[2], 30 km de Saint-Omer[3], 85 km de Lille[4] et 215 km de Paris[5] à vol d'oiseau.

La commune appartient au parc naturel régional des Caps et Marais d'Opale. Elle est intégrée au fond de la boutonnière du Boulonnais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Belle-et-Houllefort Boursin Alembon Rose des vents
Le Wast

Bellebrune

N Sanghen
O    Colembert    E
S
Alincthun Henneveux Nabringhen

Accès et transports[modifier | modifier le code]

La route nationale 42 traverse Colembert et permet de rejoindre Boulogne-sur-Mer et l'autoroute A16 (Paris-Dunkerque) à l'ouest ainsi que Saint-Omer et l'autoroute A26 (Calais-Troyes) à l'est.

La commune est desservie par les bus du réseau départemental Colvert (ligne Boulogne-Licques).

La gare ferroviaire la plus proche est celle du Haut-Banc, desservie par des TER Nord-Pas-de-Calais (ligne Boulogne-Calais). Les gares de Boulogne-Ville et de Calais-Fréthun sont situées respectivement à 20 et 30 minutes en voiture.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Colesberg (1121), Colesberc (1172), Colembercq (1435), Colembercq (1793), Colembert (1801).
Kolesberg en flamand[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Colembert était autrefois l'une des douze baronnies du comté de Boulogne[7].

En 1732, César Boulonne[Qui ?] transfère à Desvres une fabrique de faïence initialement installée à Colembert depuis 1725[8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

IMAG0044.png

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : d’argent au lion à la queue fourchue de sable, allumé d’or, armé et lampassé de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Colembert dans son canton et dans l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.

Liste des maires successifs[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1947 mars 1977 Docteur Cucheval    
mars 1977 mars 1999 Claude Blondel    
mars 1999 mars 2008 Yvette Savsek-Pruvost    
mars 2008 2014[9] Michel Muselet    
2014[9],[10],[11] en cours
(au 7 décembre 2014)
Étienne Maes   Contrôleur vétérinaire

Urbanisme et Documents règlementaires[modifier | modifier le code]

La commune est dotée d'une carte communale.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 862 habitants, en augmentation de 15,86 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
408 388 392 482 442 479 501 509 475
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
486 483 490 501 502 530 595 571 528
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
552 566 557 485 496 519 519 561 512
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
503 507 447 509 588 687 717 790 862
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006 [15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,5 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,3 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 26 %, 45 à 59 ans = 16 %, plus de 60 ans = 15,4 %) ;
  • 48,5 % de femmes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 18,7 %, 30 à 44 ans = 25 %, 45 à 59 ans = 15,8 %, plus de 60 ans = 16,4 %).
Pyramide des âges à Colembert en 2007 en pourcentage[16]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,6 
5,4 
75 à 89 ans
5,5 
10,0 
60 à 74 ans
10,3 
16,0 
45 à 59 ans
15,8 
26,0 
30 à 44 ans
25,0 
16,3 
15 à 29 ans
18,7 
26,3 
0 à 14 ans
24,1 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[17]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture
  • Un bar / tabac / restaurant est présent sur la commune.

Vie locale[modifier | modifier le code]

  • Salle des fêtes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas.
  • Château : façades et toitures y compris le pont-perron ; douves ; portail d'entrée ; escalier avec sa rampe en fer forgé ; pièces avec leur décor : salon octogonal, petit salon, salle à manger et chambre au rez-de-chaussée ; les cinq chambres avec décor de boiseries et chambre octogonale dite chambre rouge au premier étage (cad. C 181) : classement par arrêté du 2 avril 1980[18], reconstruit en 1777 par Giraud Sannier. La restauration de ce château reçoit le prix Sotheby's en 2008[19].
  • Église Saint-Nicolas : façades et toitures (cad. C 175) ; inscription par arrêté du 28 décembre 1984[20].

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Distance à vol d'oiseau entre Colembert et Boulogne-sur-Mer », sur www.lion1906.com (consulté le 30 mai 2014)
  2. « Distance à vol d'oiseau entre Colembert et Calais », sur www.lion1906.com (consulté le 30 mai 2014)
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Colembert et Saint-Omer », sur www.lion1906.com (consulté le 30 mai 2014)
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Colembert et Lille », sur www.lion1906.com (consulté le 30 mai 2014)
  5. « Distance à vol d'oiseau entre Colembert et Paris », sur www.lion1906.com (consulté le 30 mai 2014)
  6. Patronymes flamands sur www.proussel.voila.net, consulté le 30 mai 2014
  7. Paul Roger, Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois, Amiens, Duval et Herment, (lire en ligne), p. 327
  8. Page 50- Encyclopédie céramique-monogrammique, Guide de l'amateur de Faïences et porcelaines Poteries, terres cuites peinture sur lave, émaux, pierres précieuses artificielles vitraux et verrerie - Auguste Demmin - Chez Vve Jules Renouard, libraire, 6 rue de Tournon à Paris - 1867 - Archive de Ashmolean Museum library à Oxford - numérisé en libre et complet par Google Livres
  9. a et b « Colembert: Étienne Maes assure la succession de Michel Muselet », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  10. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 7 décembre 2014)
  11. « Colembert: Étienne Maes mise sur les services,le développement durable, la culture… : À la tête du village depuis mars dernier, Étienne Maes souhaite mettre en place un pôle de services permettant d’accueillir des professions libérales de santé. Culture et développement durable figurent aussi parmi ses priorités. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  16. « Évolution et structure de la population à Colembert en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2010)
  17. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 août 2010)
  18. Château de Colembert. Érigé en marquisat par Louis XIV en faveur de Gabriel de Maulde, la terre de Colembert appartenait au milieu du XVIIIe siècle à Anne-Louis d'Isques, qui l'apporta en mariage en 1763 au comte Charles-Philippe de sainte Aldegonde. Une dizaine d'années plus tard, les époux décidèrent de remplacer l'ancien château par une plus vaste demeure.
  19. Salon octogonal et escalier d’honneur du château de Colembert (Pas-de-Calais) Cette cage d’escalier présentant de nombreuses fissures et des dommages liés à des problèmes d’infiltration qui ont été résolus en 2007, sera restaurée et son décor repeint. À l’issue de ces travaux, les décors XVIIIe du château de Colembert auront retrouvé toute leur splendeur.
  20. Monuments Historiques et Immeubles protégés sur Colembert