Dominique Riquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Riquet
Dominique Riquet, en 2014.
Dominique Riquet, en 2014.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
(7 ans 9 mois et 14 jours)
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e et 8e
Maire de Valenciennes

(10 ans 1 mois et 15 jours)
Réélection 16 mars 2008
Prédécesseur Jean-Louis Borloo
Successeur Valérie Létard (intérim)
Laurent Degallaix
Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais

(17 ans 3 mois et 17 jours)
Élection 22 mars 1992
Réélection 15 mars 1998
28 mars 2004
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Valenciennes (Nord)
Nationalité Française
Parti politique UMP-Parti radical (avant 2012)
Parti radical (2012-14)
Parti radical-UDI (depuis 2014)
Profession Chirurgien

Dominique Riquet, né le à Valenciennes (Nord), est un homme politique français, membre de l'Union des démocrates et indépendants (UDI). Il est maire de Valenciennes de 2002 à 2012 et député européen depuis 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dominique Riquet est marié et père de deux enfants (Axel et Maxime).

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Dominique Riquet est chirurgien spécialiste en urologie. Major à l'Externat des hôpitaux en 1967 et à l'Internat des hôpitaux de Lille en 1969, il décroche sa spécialité en urologie en 1977. Il fut notamment membre du Conseil d'administration de la faculté de médecine de Lille de 1984 à 1990.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mairie de Valenciennes et région Nord-Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

Dominique Riquet devient adjoint au maire de Valenciennes, Jean-Louis Borloo, entre 1989 et 1995, puis son premier adjoint entre 1995 et 2001. Il le remplace à la mairie de Valenciennes lorsque celui-ci entre au gouvernement en 2002. Il fut réélu au premier tour en mars 2008. Depuis cette date, il est vice-président de la Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole.

Il quitte le poste de maire le , sa 1re adjointe Valérie Létard assure alors l'intérim. Son successeur, Laurent Degallaix est élu le 28 juin 2012 et Dominique Riquet devient 2e adjoint. Depuis les élections municipales du 23 et 30 mars 2014, Dominique Riquet est conseiller municipal de la ville.

Par ailleurs, Dominique Riquet fut conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais de 1992 à 2009, il y présida le groupe UDF.

Pendant la campagne des élections régionales de 2015, il a affiché son soutien envers le candidat Xavier Bertrand qui mène une liste commune avec Les Républicains, l'UDI et le MoDem.

Parlement européen[modifier | modifier le code]

Dominique Riquet fut choisi pour conduire la liste de la majorité présidentielle dans la circonscription Nord-Ouest pour les élections européennes du 7 juin 2009. Il est élu avec trois autres colistiers : Tokia Saïfi, Jean-Paul Gauzès et Pascale Gruny. Tous ont alors fait partie du groupe du Parti populaire européen (PPE).

Dominique Riquet est vice-président de la commission des transports. Il s'intéresse particulièrement au financement des infrastructures de transports, notamment dans le cadre du programme des réseaux transeuropéens de transport (RTE-T). Il fut également membre titulaire de la commission du budget. Lors de ce mandat il fut l'un des trois rapporteurs pour le Parlement européen du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe.

Le 6 mars 2014, il est candidat sur la liste « Les Européens », représentant L'Alternative UDI-MoDem, dans la circonscription Nord-Ouest. Dans le département du Nord la liste obtient 11,54 % des voix, soit la troisième place derrière la liste bleue Marine conduite par Marine le Pen (32,80 %) et la liste UMP conduite par Jérôme Lavrilleux (17,11 %).

Dominique Riquet est réélu vice-président de la commission des transports et du tourisme. En 2015, il fonde l'intergroupe du Parlement qu'il préside depuis lors, lequel est consacré aux investissements de longs termes et à la réindustrialisation.Il est par ailleurs membre de la délégation pour les relations avec la République populaire de Chine, membre suppléant de la commission de l'industrie, de la recherche et de l'énergie ainsi que membre suppléant de la délégation pour les relations avec le Japon.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]