Le Souich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Souich
La mairie.
La mairie.
Blason de Le Souich
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement d'Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes des campagnes de l'Artois
Maire
Mandat
Laurence Legrand
2014-2020
Code postal 62810
Code commune 62802
Démographie
Population
municipale
164 hab. (2014)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 13′ 25″ nord, 2° 22′ 04″ est
Altitude Min. 112 m – Max. 161 m
Superficie 5,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Le Souich

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Le Souich

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Souich

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Souich

Le Souich est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Le Souich
Rebreuve-sur-Canche Ivergny
Bouquemaison Le Souich
Lucheux Brévillers

Histoire[modifier | modifier le code]

Alban du Souich et ses descendants sont cités sur un vitrail de l'église[1] qui représente un chevalier en armes.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas est utilisée comme hôpital de guerre, des réfugiés stationnent dans le village[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le Souich dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2001 Jean-Luc Beugnet    
mars 2001[3] 2014 Francis Maze    
avril 2014[4],[5],[6] en cours
(au 1er mars 2015)
Laurence Legrand   Préparatrice en pharmacie

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 164 habitants, en diminution de -9,39 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
588 409 640 641 660 589 534 525 508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
491 516 531 472 465 445 415 413 375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
321 328 328 276 275 249 225 214 218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
203 213 173 158 155 169 185 179 164
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,5 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 18,4 %, plus de 60 ans = 19,4 %) ;
  • 47 % de femmes (0 à 14 ans = 21,8 %, 15 à 29 ans = 12,6 %, 30 à 44 ans = 27,6 %, 45 à 59 ans = 11,5 %, plus de 60 ans = 26,3 %).
Pyramide des âges à Le Souich en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,1 
5,1 
75 à 89 ans
10,3 
14,3 
60 à 74 ans
14,9 
18,4 
45 à 59 ans
11,5 
21,4 
30 à 44 ans
27,6 
16,3 
15 à 29 ans
12,6 
24,5 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Le Souich (Pas-de-Calais).svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : écartelé au 1) et au 4) d’azur à l’agneau pascal contourné d’argent tenant une croisette haute du même en bande, au 2) et 3) d’or à Saint-Nicolas de carnation, vêtu de sable, tenant une crosse d’argent, adextré d’un saloir de sable contenant trois enfants aussi de carnation.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La réplique de la grotte de Lourdes est située rue de La-Haut. Construite par Gaston Roussel, en 1958, pour le centenaire des apparitions de la Vierge à Bernadette Soubirous. Depuis, une procession religieuse, allant de la chapelle Notre-Dame-de-Consolation à la grotte, a lieu chaque année au 15 août.
  • La chapelle Notre-Dame-de-Consolation est l'une des rares dernières chapelles en torchis du département. Bâtie en 1867, elle fut détruite pendant la Révolution française. Reconstruite en 1927, elle sera conservée jusqu'aux années 1970, puis abandonnée pour tomber finalement en ruines. Jean-Luc Beugnet, maire de 1995 à 2001, entreprend sa restauration pour la retrouver à l'identique (charpente, toiture,vitrail). Francis Maze, maire depuis 2001, entreprend la poursuite des opérations par la restauration du retable, du second vitrail, de la pose du torchis. L'inauguration de la restauration achevée eut lieu le 15 août 2001.
  • L'église Saint-Nicolas. En 2014 et 2015, elle est reconvertie en salle d'exposition pour le centenaire de la Grande Guerre[2].
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Photo du vitrail.
  2. a et b Éric Sara (édition d'Amiens), « Doullens-Le Souich-La Grande Guerre à l'église », Courrier picard,‎ , p. 10 (lire en ligne) :

    « L'église a été utilisée pendant le premier conflit mondial comme hôpital de guerre. »

  3. « Canton d’Avesnes-le-Comte: huit maires rendront leur écharpe fin mars », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne) :

    « Le Souich : Francis Maze, maire depuis 2001, compte se représenter. « Car il reste encore des projets, des choses à faire. » »

    .
  4. « Le Souich : Laurence Legrand élue maire après des élections municipales controversées : Ils étaient trois vendredi soir à briguer la fonction de premier magistrat : William Santerre, de la liste « Construire ensemble », Nicolas Blois, de la liste du maire Francis Maze, et Laurence Legrand, pour la liste « Le Souich se réveille » », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 21 février 2015).
  6. « Le Souich – « Nous nous devons de protéger notre patrimoine » : Le village a vécu des élections peu banales : près d’un quart de la population était candidate. Depuis sept mois, Laurence Legrand en a repris les rênes avec en tête l’entretien des bâtiments communaux et du patrimoine », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Le Souich en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 août 2010)