Hamelincourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hamelincourt
Le monument aux morts devant l'église.
Le monument aux morts devant l'église.
Blason de Hamelincourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Louis De Le Vallée
2017-2020
Code postal 62121
Code commune 62406
Démographie
Population
municipale
260 hab. (2014)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 11′ 05″ nord, 2° 48′ 00″ est
Altitude Min. 78 m
Max. 117 m
Superficie 6,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hamelincourt

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Hamelincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hamelincourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hamelincourt

Hamelincourt est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hamelincourt
Boisleux-au-Mont Boisleux-Saint-Marc Boyelles
Moyenneville Hamelincourt
Courcelles-le-Comte Ervillers

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Hamelincourt dans son ancien canton et dans l'arrondissement d'Arras.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1986 de la première circonscription du Pas-de-Calais.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Croisilles[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, elle intègre le canton de Bapaume.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la Communauté de communes du sud Arrageois créée en 1992.

Dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales, cette intercommunalité est dissoute et certaines de ses communes rattachées à la communauté urbaine d'Arras[2], les 14 autres ont fusionné avec la communauté de communes de la région de Bapaume et la communauté de communes du canton de Bertincourt, formant ainsi le la nouvelle communauté de communes du Sud Artois[3], dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1989 Philippe Decouvelaere    
1989 1995 Claude Cauwet    
1995 mars 2008 Lucien Hocq DVG[4]  
mars 2008 juillet 2017 Bruno Duvergé[5],[6] MD
puis LREM
Cadre[7]
Conseiller général de Croisilles (2008 → 2015)
Conseiller départemental de Bapaume (2015 → )
Vice-président de la CC du Sud-Artois (2014 → 2017)
Député du Pas-de-Calais (2017 → )
Démissionnaire à la suite de son élection de député
juillet 2017[8] en cours
(au 15/07/2017)
Louis de le Vallée   Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 260 habitants, en diminution de -0,38 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
335 369 369 432 476 488 495 510 497
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
500 500 526 510 507 469 476 432 425
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
409 398 369 263 313 299 317 316 321
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
257 251 215 210 198 249 263 261 260
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 18,8 %, 30 à 44 ans = 29,3 %, 45 à 59 ans = 14,3 %, plus de 60 ans = 13,6 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 9,2 %, 30 à 44 ans = 33,1 %, 45 à 59 ans = 15,4 %, plus de 60 ans = 17,7 %).
Pyramide des âges à Hamelincourt en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,8 
5,3 
75 à 89 ans
5,4 
8,3 
60 à 74 ans
11,5 
14,3 
45 à 59 ans
15,4 
29,3 
30 à 44 ans
33,1 
18,8 
15 à 29 ans
9,2 
24,1 
0 à 14 ans
24,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Hamelincourt.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

écartelé au 1) et au 4) de gueules à l éecusson d’or chargé d’une croix ancrée du champ, au 2) et 3) d’azur à la fasce d’or.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Le « G8 » de la vallée du Cojeul dit « au revoir » à la CCSA pour aller à la CUA
  3. La communauté de communes du Sud Artois est née.
  4. Annuaire des mairies du Pas-de-Calais, Cannes, EIP / Éditions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581628, lire en ligne), p. 157 sur Google books.
  5. Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Hamelincourt : Bruno Duvergé réélu maire avec une équipe renouvelée », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  6. Benjamin Dubrulle, « Projets des maires - Hamelincourt : des travaux à l’école pour accueillir une 2e classe en 2016 : Élu maire en 2008, Bruno Duvergé entame son deuxième mandat avec une équipe partiellement renouvelée. Durant ce nouvel exercice, l’école du village occupera une bonne partie du conseil municipal », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. Laurent Boucher, « Qui est Bruno Duvergé, le nouveau député de la plus vaste circonscription de France ? : Sur un territoire de 295 communes entre Arrageois et Ternois, il ne manquera pas de travail après son élection sous la bannière de La République en marche. On vous présente le profil de ce centriste, homme d’entreprise devenu élu en 2008 », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. Thomas Bourgois, « Louis de le Vallée prend les commandes du village à la place du nouveau député : C’était attendu : avec la loi sur le non-cumul des mandats, le nouveau député de la 1re circonscription Bruno Duvergé devait démissionner de son poste de maire d’Hamelincourt. Louis de le Vallée, 70 ans, vient de prendre sa succession », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à Hamelincourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)