Quelmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quelmes
Quelmes
La mairie.
Blason de Quelmes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Lumbres
Maire
Mandat
André Cordier
2020-2026
Code postal 62500
Code commune 62674
Démographie
Gentilé Quelmois
Population
municipale
576 hab. (2017 en augmentation de 2,49 % par rapport à 2012)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 44′ 02″ nord, 2° 08′ 17″ est
Altitude Min. 55 m
Max. 158 m
Superficie 9,86 km2
Élections
Départementales Canton de Lumbres
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Quelmes
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Quelmes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quelmes
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quelmes

Quelmes est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Quelmes se situe au nord de Lumbres et de la N42, à proximité de l'A26.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Kelmiae (723), Kelmae (844-864), Kelmes (1040), Chelmes (1095), Quelmes (1340), Quelleme (XVIIIe siècle), Quelme (1801)[1].

Kelmes en flamand[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1132, Thierry d'Alsace comte de Flandre, approuve la donation de 30 mesures de terres féodales (environ 13 hectares) situées à Tatinghem, donation faite à l'abbaye de Saint-Bertin de Saint-Omer par Baudouin, fils d'Élembert de Kelmes[3].

En 1145, Eustache, fils de Ledbert de Quelmes, donne à l'abbaye de Saint-Bertin 10 mesures de terre (environ 4,5 hectares) situées à Sentèke (Setques)[4].

En 1175, Guillaume, châtelain de Saint-Omer et seigneur de Fauquembergues atteste que Walter de Helme (sans doute Kelme) a cédé à l'abbaye de Saint-Bertin la juridiction sur les terres de Quelmes et d'Acquin (Acquin-Wesbécourt)[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Quelmes dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[6],[7] Paul Évrard    
avril 2014[8],[9],[10] En cours
(au 15 février 2015)
André Cordier   Officier de sapeurs-pompiers professionnels

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2017, la commune comptait 576 habitants[Note 1], en augmentation de 2,49 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
290310331321320331329309311
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
289307296310331311310341321
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
338336334290267252232264257
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
261246262371445447560561571
2017 - - - - - - - -
576--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (10,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,4 %, 15 à 29 ans = 17,1 %, 30 à 44 ans = 29,5 %, 45 à 59 ans = 19,6 %, plus de 60 ans = 9,5 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 26,3 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 27,7 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 11,7 %).
Pyramide des âges à Quelmes en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
4,0 
75 à 89 ans
3,9 
5,5 
60 à 74 ans
7,4 
19,6 
45 à 59 ans
17,5 
29,5 
30 à 44 ans
27,7 
17,1 
15 à 29 ans
16,8 
24,4 
0 à 14 ans
26,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Économie[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts et l'église Saint-Pierre.
  • L'église Saint-Pierre.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Quelmes Blason
De gueules au rais d'escarboucle pommeté d'or[17].
Détails
Inspiré des armes de l'abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer, qui possédait le domaine de Quelmes avant la Révolution.

Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Auguste De Loisne, Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, Paris, (lire en ligne), p. 310
  2. « proussel.voila.net/pages/noms_… »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  3. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Année 1132.
  4. A. Wauters, option citée, Année 1145.
  5. A. Wauters, option citée, Année 1175.
  6. Marie Jansana, « Bilan des maires à Quelmes : après deux mandats, « le moment est venu de passer le relais » : Élu conseiller depuis 1977 et maire depuis 2001, Paul Evrard ne se présentera pas en mars 2014. Satisfait de son expérience, il passe la main, après un dernier mandat essentiellement consacré à la voirie et à la création de l’assainissement. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2015).
  7. « Élu pendant trente-sept ans, Paul Evrard devient maire honoraire de Quelmes », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2015).
  8. « Quelmes : André Cordier succède à Paul Evrard à la tête de la commune », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2015).
  9. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 10 février 2015).
  10. Jennifer-Laure Djian, « Les nouveaux maires : à Quelmes, André Cordier, comme sapeur-pompier ou maire, a toujours aimé les responsabilités : Au conseil municipal depuis dix-neuf ans, troisième adjoint des deux derniers mandats de l’ancien maire Paul Évrard, André Cordier, 61 ans, a été élu maire, en mars, avec une grande partie de l’équipe déjà en place. Il découvre depuis le métier de maire, avec envie, et mène à bien ses projets, l’extension de la salle polyvalente notamment, dans une idée de continuité », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2015).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. « Évolution et structure de la population à Quelmes en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 27 août 2010)
  17. « Quelmes (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 19 novembre 2019)