Haute-Avesnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Haute-Avesnes
Haute-Avesnes
L'église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Haute-Avesnes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Avesnes-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes des campagnes de l'Artois
Maire
Mandat
Michel Seroux
2014-2020
Code postal 62144
Code commune 62415
Démographie
Gentilé Haute-Avesnois
Population
municipale
441 hab. (2015 en augmentation de 7,3 % par rapport à 2010)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 20′ 00″ nord, 2° 38′ 00″ est
Altitude Min. 89 m
Max. 131 m
Superficie 3,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Haute-Avesnes

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Haute-Avesnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Haute-Avesnes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Haute-Avesnes

Haute-Avesnes est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais (62), en région Hauts-de-France.

Ses habitants sont appelés les Haute-Avesnois.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 10 km d'Arras.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Haute-Avesnes
Capelle-Fermont Frévin-Capelle, Acq Mont-Saint-Éloi
Haute-Avesnes Marœuil
Habarcq Agnez-lès-Duisans Étrun

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Haute-Avesnes à ses enfants morts pour la France.

Soldats français et alliés qui reposent à Haute-Avesnes dormez en paix.

Souvenez-vous : guerre 1914-1918

BARBAUX Lucien BERLAIRE Paul COUPE Désiré (sergent) CHRETIEN Charles DELOMEL Auguste DEVILLERS François (caporal) DUJARDIN Charles Louis HERBET Constant HEUNET Jules (sergent) HEUNET Victor LESAGE Augustin LESAGE Charles LEMAIRE Louis MARLE Zéphir (sergent) RICHEBE Gaston (caporal) ROGEZ Alfred.

Guerre 1939-1945 : WARNIER Auguste (maréchal des logis chef) ; HERBET Gérard (victime civile).

Campagne d'Indochine : LESAGE Augustin (garde républicain).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1986 de la première circonscription du Pas-de-Calais.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Beaumetz-lès-Loges[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais rattachée au canton d'Avesnes-le-Comte.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune avait adhéré le à la petite communauté de communes du val du Gy, créée fin 1993.

Celle-ci a fusionné avec la communauté de communes des vertes vallées pour former, le 1er janvier 2013, la communauté de communes la porte des vallées.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe), promulguée le , qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, la communauté de communes la porte des vallées fusionne avec ses voisines, la communauté de communes des Deux Sources et la communauté de communes de l'Atrébatie, pour constituer, le , la communauté de communes des Campagnes de l'Artois dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 en cours
(au 21 janvier 2018)
Michel Seroux UMPLR Président de la CC Val de Gy (2008 → 2012)
Président de la CC Porte des Vallées (2013[2] → 2016)
Président de la CC Campagnes de l'Artois (2017[3] → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5],[6],[7]

La commune appartient au regroupement pédagogique (RPI) d'Agnières, Frévin-Capelle, Capelle-Fermont et Haute-Avesnes avec une classe sur son territoire.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2015, la commune comptait 441 habitants[Note 1], en augmentation de 7,3 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
196201216222248254259248273
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
257263255253259268266261265
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
252251255255234255245233220
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
227247309405413384381401435
2015 - - - - - - - -
441--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,4 % d'hommes (0 à 14 ans = 26,2 %, 15 à 29 ans = 9,2 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 20,4 %) ;
  • 48,6 % de femmes (0 à 14 ans = 20 %, 15 à 29 ans = 8,7 %, 30 à 44 ans = 26,7 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 25,1 %).
Pyramide des âges à Haute-Avesnes en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
1,5 
4,4 
75 à 89 ans
7,2 
16,0 
60 à 74 ans
16,4 
20,9 
45 à 59 ans
19,5 
23,3 
30 à 44 ans
26,7 
9,2 
15 à 29 ans
8,7 
26,2 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Haute-Avesnes.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d'hermine à l'écusson de gueules chargé d'une tour de sable, maçonnée aussi de gueules.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Nicolas André, « Val du Gy et Vertes vallées: Le nouvel EPCI sera présidé par Michel Seroux : Lundi soir à Rivière, les élus des Vertes vallées et de la communauté de communes du Val du Gy ont marié leurs intérêts: ceux d’une entité rurale que l’on tient surtout à préserver, comme l’a signalé en fin de séance, Michel Seroux, maire de Haute-Avesnes, le nouveau président de cette intercommunalité. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. David Derieux et Thomas Bourgois, « Michel Seroux élu de justesse président, Pierre Guillemant s'écarte : Les 115 délégués communautaires de l'Atrébatie, de la Porte des Vallées et des Deux Sources se sont réunis jusqu'à 3 heures du matin cette nuit à Avesnes-le-Comte pour officialiser leur fusion. Revivez le direct des élections du président et des vice-présidents des « Campagnes de l'Artois », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. Timothée Brisson, « Bilan du maire à Haute-Avesnes : une commune jeune et dynamique, dont la population s’accroît encore, selon Michel Seroux : Élu maire en 1995, Michel Seroux est aussi président de la nouvelle communauté de communes du Val du Gy. Il réserve pour l’heure sa décision quant à son choix de concourir ou non à sa propre succession. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Haute-Avesnes: Michel Seroux, dans un fauteuil, attaque son quatrième mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 18 janvier 2015).
  7. « Projet des maires - Haute-Avesnes: La gestion de gros travaux sur le territoire reste la priorité : Michel Seroux aborde le début d’un mandat qui pourrait être celui de la « transition » avec le sentiment du travail accompli même si l’année à venir est remplie de gros travaux sur le territoire. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. « Évolution et structure de la population à Haute-Avesnes en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 août 2010)