Vache laitière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vache Prim'Holstein, race de vaches laitières la plus productive.

Une vache laitière est une vache élevée pour produire du lait destiné à la consommation humaine. Les vaches laitières produisent accessoirement des veaux, des génisses pour le renouvellement des troupeaux et de la viande (vaches de réforme). Certaines race de vaches, dites mixtes, peuvent être élevées aussi bien pour le lait que pour la viande.

Élevage[modifier | modifier le code]

Vaches jersiaises au pâturage.
Articles détaillés : Élevage bovin et Élevage laitier.

Alimentation et nutrition[modifier | modifier le code]

Distribution de rations complètes à des vaches laitières.

La vache laitière est un animal polygastrique, c'est à dire qu'elle possède plusieurs estomac (Rumen, Réseau, Feuillet, Caillette). Par conséquent la vache est un ruminant. Son alimentation est donc basé sur ces particularités anatomiques et biologiques.

À l'état naturel une vache se nourrit principalement d'herbes. Mais aujourd'hui, les besoins mondiaux en produits laitiers ayant augmentés, l'élevage laitier a dû adapter l'alimentation des vaches pour y faire face.

Aujourd'hui, dans la majeure partie des élevages, l'alimentation change en fonction de la saison. En effet l'herbe ayant une croissance faible en hiver, cela rend l'alimentation des vaches impossible, les éleveurs ont donc recours à des aliments récoltés à la belle saison et conservés pour l'hiver, appelés plus communément fourrages, comme du foin, de l'ensilage de maïs, de l'ensilage d'herbe. Par conséquent l'alimentation de la vache (la ration) est basé sur un ou plusieurs fourrages qui apportent la cellulose dont la vache à besoin pour produire son énergie, grâce aux micros-organismes présents dans son rumen qui dégradent la cellulose et la rendent assimilable pour la vache.

Mais ces fourrages ne suffisent pas, en effet pour avoir une ration équilibrée et donc répondre le mieux possible aux besoins de la vache, il est nécessaire d'apporter de la protéine végétale dans la ration, comme des tourteaux qui sont les co-produits de la production d'huiles : tourteaux de colza, de tournesol, de soja. D'autres sources de protéines existent également comme la luzerne déshydratée. Pour finir il reste la partie la plus infime de la ration mais qui n'en est pas moins indispensable : la complémentation minérale/vitamines. Comme l'humain la vache possèdent des besoins en minéraux tel que le calcium, le magnésium, le phosphore. Mais aussi en oligo-éléments comme le zinc,l'iode, le manganèse, cuivre, souffre, sélénium. Et il est également recommandé d'apporter des vitamines comme la vitamine A, D, E,B. Cette dernière part de l'alimentation est indispensable pour garantir une bonne santé et le bien-être de la vache.

En résumé l'alimentation de base de la vache laitière est basé sur l'herbe à la belle saison et le reste de l'année elle est basé sur une ration composé de fourrage et d'aliments apportant de la protéine nécessaire au bien-être de la vache. Et tout au long de l'année la vache sera complémentée en minéraux et vitamines pour lui garantir bien-être et bonne santé.

Bâtiments d'élevage[modifier | modifier le code]

Vaches laitières en stabulation libre à la ferme expérimentale de Grignon.
Articles détaillés : Étable (ferme) et Stabulation (agriculture).

Traite[modifier | modifier le code]

Salle de traite rotative
Articles détaillés : Traite du bétail et Machine à traire.

Races laitières[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de races bovines.

La Holstein est la race laitière la plus élevée dans le monde.

Physiologie et hygiène[modifier | modifier le code]

Gestation et vélage[modifier | modifier le code]

Maladies des vaches laitières[modifier | modifier le code]

Vache de réforme[modifier | modifier le code]

Une vache de réforme est une ancienne vache laitière en fin de vie. Ces vaches sont généralement mises à l'engraissement et destinée à l'abattage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]