Tilques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tilques
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Saint-Omer
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Omer
Maire
Mandat
Patrick Bédague
2014-2020
Code postal 62500
Code commune 62819
Démographie
Population
municipale
1 109 hab. (2012)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 46′ 41″ N 2° 12′ 18″ E / 50.7780555556, 2.20550° 46′ 41″ Nord 2° 12′ 18″ Est / 50.7780555556, 2.205
Altitude Min. 1 m – Max. 72 m
Superficie 7,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Tilques

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Tilques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tilques

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tilques
Liens
Site web tilques.fr

Tilques est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tilques
Serques Saint-Omer
Tilques
Zudausques Salperwick

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Tilques est attesté en 1140 sous le nom de Tilleke forme germanisée de Tilliacum (domaine de Tillius).
  • Tilleke en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tilques dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2001 Bernard Dassonneville[2] SE Agriculteur puis salarié d'Arc International
Vice-président de la CASO [Quand ?]
2001 2008 Pierre Lurette SE  
mars 2008 en cours
(au 2 mars 2015)
Patrick Bédague SE[3] Agriculteur
Vice-président de la CASO (2004 → )
Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 109 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
612 645 792 790 877 931 906 944 957
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
983 1 038 1 070 1 069 1 158 1 148 1 158 1 162 1 226
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 220 1 057 924 860 809 780 813 742 815
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
766 751 696 776 900 947 993 1 036 1 083
2012 - - - - - - - -
1 109 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 22,7 %, plus de 60 ans = 18,7 %) ;
  • 51,2 % de femmes (0 à 14 ans = 19,6 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 18,1 %).
Pyramide des âges à Tilques en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,4 
4,5 
75 à 89 ans
7,2 
14,2 
60 à 74 ans
10,5 
22,7 
45 à 59 ans
21,6 
21,4 
30 à 44 ans
21,1 
16,5 
15 à 29 ans
19,6 
20,6 
0 à 14 ans
19,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.

L'église du Sacré-Cœur dont le clocher est considéré comme le petit frère de celui de la cathédrale de Saint-Omer et dont la nef a été remaniée au XIX° siècle par Charles Leroy, l'architecte de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille de Lille.

Le château.

Le château d'Ecou : Le château d'Écou date du XIIIe siècle et il doit son nom au Seigneur Willelmus d'Ekout. Il a été remanié au XVe siècle. En 1595, il appartenait à Adrien de Croix seigneur de Wasquehal. Au milieu du XVIIIe siècle, il appartint à André de Martigny. Sa fille, Marie Marguerite, qui avait épousé en 1739 Guislain-Antoine d'Herbais de Villecasseau, en devint ensuite propriétaire puis, sa petite-fille, Marie-Louise d'Herbais, en hérita à la mort de sa mère en 1780. Marie-Louise d'Herbais étant mariée à Guislain-François de Taffin de Tilques, fils de Nicolas-Antoine, seigneur du Hocquet, le château passa entre les mains de leurs descendants jusqu'au début du XXe siècle. La famille Taffin de Tilques le conserva deux siècles.

Le château du Hocquet : Le château du Hocquet fut construit en 1891 sur les ruines d'un ancien manoir datant du XVIIe siècle. Le Hocquet était un fief à Tilques, tenu de la seigneurie de la Motte à Moulle, qui était tenue du Bailliage de Saint-Omer. Ce fief fut acquis en 1585 par Pierre Taffin et resta dans cette famille jusqu'au début du XXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Tilques

Les armes de Tilques se blasonnent ainsi :

d’argent aux trois têtes de maure de sable tortillées du champ.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
  2. D. M., « Tilques : Bernard Dassonneville, maire pendant 24 ans, est décédé : Bernard Dassonneville, maire de la commune durant vingt-quatre ans, est décédé mercredi dans sa 82e année. Ses funérailles seront célébrées lundi à 11 heures en l’église du Sacré-Cœur », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. Marie Jansana, « Municipales : ces candidats de l’Audomarois qui se voulaient « sans étiquette » : Témoignages de candidats de petites communes, qui, en déclarant leur liste à la sous-préfecture, ont dû déterminer une étiquette politique parmi 17 choix proposés. Difficile quand on se déclare apolitique », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. David Monnery, « Le bilan du maire de Tilques : un premier mandat qui en appelle d’autres : Patrick Bédague a encore envie de s’investir pour la commune. Avant de présenter la nouvelle liste qu’il conduira aux municipales de mars 2014, le maire sortant dresse le bilan de son premier mandat », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Patrick Bédague en reprend pour six ans comme maire de Tilques : Sans surprise, Patrick Bédague, 52 ans, a retrouvé son fauteuil majoral. Après les élections municipales de dimanche dernier où seule la liste du maire sortant était candidate, le conseil était convoqué vendredi soir pour élire son maire et ses adjoints », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 21 février 2015).
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  9. « Évolution et structure de la population à Tilques en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)