Westrehem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Pas-de-Calais
Cet article est une ébauche concernant une commune du Pas-de-Calais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Westrehem
La mairie et l'église.
La mairie et l'église.
Blason de Westrehem
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Canton Lillers
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Artois
Maire
Mandat
Gilles Tailly
2014-2020
Code postal 62960
Code commune 62885
Démographie
Population
municipale
220 hab. (2014)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 45″ nord, 2° 20′ 46″ est
Altitude Min. 90 m – Max. 132 m
Superficie 2,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Westrehem

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Westrehem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Westrehem

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Westrehem

Westrehem est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entrée de Westrehem.

Le village est situé au centre du Pas-de-Calais, sur le méridien de Paris et à 50°10’ de latitude sur un plateau quelque peu accidenté de l’ouest à l’est, élevé de 115 mètres au-dessus du niveau de la mer. Organisée autour de l’axe départemental 94, la commune de Westrehem constitue la porte Ouest de la communauté Artois-Lys lorsqu’on vient du Haut-Pays d’Artois.

Westrehem occupe une superficie de 297 hectares et se trouve environ à 15 kilomètres de Lillers et d’Aire-sur-la-Lys.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Westrehem
Ligny-lès-Aire Auchy-au-Bois
Febvin-Palfart Westrehem
Fontaine-lès-Hermans Nédonchel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Westrehem vient de Wester, ce qui signifie ouest et hem (dérivé de heim c’est-à-dire village)[1]. Soit village de l’ouest ou plutôt hameau de l’ouest. Il se situe à l’ouest d’une ancienne voie romaine : la chaussée Brunehaut. Peut-être d’origine anglo-saxonne, l’agglomération est dénommée Westernehem en 1087. Au cours des siècles l’écriture du nom changea fréquemment : Westrehem (1240), Westerehem (1430), Westerhem (1518), Westochen (1553), Westrem, (1664) et Westrehem (1570). Depuis il n’a plus changé de nom[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l’ancien régime, Westrehem n’était qu’un simple hameau de Ligny-lès-Aire. Les deux villages constituaient avec Nédonchel (commune voisine) une enclave boulonnaise en Artois. Il n’y a vraisemblablement pas eu de château à Westrehem. À l’origine la seigneurie de Westrehem appartenait au seigneur Sohier de la Viefville puis elle dépendit de l’abbaye Saint-André (Witternesse) et enfin du comte de Saint Venant-Béthune. Sous la Révolution française, Adrien de Béthune est guillotiné à Arras en 1793. Érigé en commune en 1790, Westrehem comprenait 35 feux (foyers ; environ 5 personnes par feu).

Il faut signaler à plusieurs époques, le passage de troupes dans Westrehem. En 1373, l'armée du duc de Lancastre, après avoir fait une vaine démonstration contre la ville d'Aire vint à Rely (un village voisin), et de là, marcha vers Fiefs en traversant Westrehem qui fut pillé. Le 8 mai 1641, le maréchal de la Meillerage, avec une armée de 20 à 25000 hommes, vint camper à Febvin. Le lendemain, il marchait sur Aire et mettait le siège devant cette ville.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Westrehem

Les armes de Westrehem se blasonnent ainsi : fascé d'or et d'azur de huit pièces, à trois annelets de gueules brochant en chef sur la première partition.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Westrehem dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune.
Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1900 1906 L. Basin    
1906 1914 R. Carpentier    
1914 1937 Léonce Miennée    
1937 1941 Ed. Bouquillon    
1941 1943 Frédéric Labitte    
Les données manquantes sont à compléter.
1953 1971 Edmond Decroix    
1971 1983 Paule Tailly-Dupont    
1983 2009 Roger Tailly DVD Démissionnaire
novembre 2009[4] 2014[5] Fernand Ledru   Producteur de lait retraité
mars 2014[6],[7] en cours
(au 27 mars 2015)
Gilles Tailly    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 220 habitants, en diminution de -1,35 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
295 285 303 360 333 331 348 352 322
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
317 305 294 301 323 319 294 264 251
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
267 261 277 271 267 281 265 262 265
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
239 217 183 189 230 230 225 209 220
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,3 %, 15 à 29 ans = 22,6 %, 30 à 44 ans = 17,4 %, 45 à 59 ans = 26,1 %, plus de 60 ans = 15,7 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 18,2 %, 15 à 29 ans = 19,1 %, 30 à 44 ans = 18,2 %, 45 à 59 ans = 24,5 %, plus de 60 ans = 20 %).
Pyramide des âges à Westrehem en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
6,1 
75 à 89 ans
10,9 
9,6 
60 à 74 ans
9,1 
26,1 
45 à 59 ans
24,5 
17,4 
30 à 44 ans
18,2 
22,6 
15 à 29 ans
19,1 
18,3 
0 à 14 ans
18,2 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L’église Saint-Joseph, édifice du XIXe siècle presque entièrement constitué de brique, rénové au début du XXIe siècle. Dans l'église un vitrail commémore les victimes de la guerre 1914-1918.
  • À côté de l'église, le monument aux morts en marbre commémore les victimes des guerres de 1914-1918 et de 193199-45.
  • La chapelle Cœur-Immaculé-de-Marie, rénovée en 200-2003 ; quelques autres chapelles-oratoires et un calvaire.
  • Le sentier de randonnée pédestre et de VTT de la Méroise, sentier de randonnée pédestre et de VTT de 12,5 km. Parcours paysager partant de la place de Westrehem et qui traverse quelques petits villages aux alentours (Ligny-les-Aire, Auchy-au-Bois, Lière).
  • Parc de jeux pour les enfants.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  2. Toutes ces informations sont tirées de la "Monographie de Westrehem" écrit par Monsieur Bailliez, instituteur en 1899 à Westrehem
  3. « Les maires de Westrehem », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 27 mars 2015)
  4. Charlotte Roux, « Fernand Ledru enfile l'écharpe du premier magistrat : Cela fait trente-huit ans que Fernand Ledru arpente les couloirs de la mairie de Westrehem. D'abord conseiller, puis adjoint, le voilà aujourd'hui maire de sa commune natale », L'Echo de la Lys,‎ (lire en ligne).
  5. Sheerazad Chekaik-Chaila, « Bilan du maire de Westrehem : à l’écoute de tous pour ce premier mandat pris en cours : « Westrehem c’est connu pour sa route rouge et sa boucherie ! » On sent la fierté dans le ton du maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. « Westrehem : Gilles Tailly endosse l’écharpe de maire : Ce samedi, le nouveau maire a pris ses fonctions », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  7. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais,‎ (consulté le 20 mars 2015).
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à Westrehem en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 août 2010)