Gauchin-Légal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gauchin-Légal
Gauchin-Légal
La mairie et l'école.
Blason de Gauchin-Légal
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Béthune
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane
Maire
Mandat
Dominique Voiseux
2020-2026
Code postal 62150
Code commune 62366
Démographie
Gentilé Gauchinois
Population
municipale
312 hab. (2019 en diminution de 6,31 % par rapport à 2013)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 24′ 56″ nord, 2° 34′ 58″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 167 m
Superficie 6,03 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Bruay-la-Buissière
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gauchin-Légal
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gauchin-Légal
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Gauchin-Légal
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Gauchin-Légal

Gauchin-Légal (nommée également Gauchin-le-Gal non officiellement) est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune fait partie de la communauté d'agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane qui regroupe 100 communes et compte 276 238 habitants en 2019.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Gauchin Légal est située au centre du triangle Arras-Bethune-St Pol sur Ternoise .

Cartographies de la commune
Maki2-town-12.svg La commune dans le département
Carte OpenStreetMap
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte topographique
Avec les communes environnantes
Avec les communes environnantes
  • 1Carte dynamique
  • 2Carte Openstreetmap
  • 3Carte topographique
  • 4Carte avec les communes environnantes

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes :

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La commune est traversée par le ruisseau de Caucourt, petit cours d'eau naturel de 4,66 km, prend sa source dans la commune de Caucourt et se jette dans la Brette au niveau de la commune de Fresnicourt-le-Dolmen[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée de la commune.

Typologie[modifier | modifier le code]

Gauchin-Légal est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (87,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (87,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (74,2 %), prairies (13,3 %), forêts (8 %), zones urbanisées (4,3 %), zones agricoles hétérogènes (0,3 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la chaussée Brunehaut.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Galcin (vers 1154) ; Galchin, de Galcis (1154-1159) ; Gauchin (1194) ; Gaucin (XIIe siècle) ; Gaucing (1217) ; Gavecin (1284) ; Gauchin-le-Gau (1517) ; Gaulchin (1547) ; Gauchin-Legal (1720) ; Gochin-lez-Gal (1753) ; Gauchin-le-Gal (XVIIIe siècle)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale 341 dite chaussée Brunehaut reliant Arras à Thérouanne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Titulaires de la fonction de maire de Gauchin-LégalVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDuréeÉtiquette
DébutFin
Claude Lemaître (d)[10]
(né le )
19 ans et 2 mois
Dominique Voiseux (d)
(né le )
En cours2 ans, 6 mois et 4 jours

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Gauchinois[11].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2019, la commune comptait 312 habitants[Note 2], en diminution de 6,31 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
255286308294320290306326315
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
320298301308328296294288292
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
349313326324271262246254253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
273272245227296331358357341
2015 2019 - - - - - - -
321312-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 28,6 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 27,3 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 160 hommes pour 155 femmes, soit un taux de 50,79 % d'hommes, largement supérieur au taux départemental (48,50 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
2,0 
5,8 
75-89 ans
10,5 
19,2 
60-74 ans
16,4 
25,6 
45-59 ans
25,7 
19,2 
30-44 ans
17,8 
18,6 
15-29 ans
13,2 
10,9 
0-14 ans
14,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le gal de Gauchin est là, enchaîné à sa borne, sur la place du village où il est arrivé, un jour, il y a longtemps... Cette pierre en grès de 132 kg, presque ronde, roulait jadis jusqu'aux portes des maris trompés. Enterrée en 1914, par une dame qui l'avait trouvée devant sa porte, elle refit surface et fut définitivement enchaînée en 1925, là où elle se trouve aujourd'hui. On peut trouver une histoire datée de 1888 dans la revue des traditions populaires[18].
  • L'église Saint-Joseph. Elle héberge 5 éléments patrimoniaux classés ou inscrits au titre d'objet des monuments historiques[19].
  • Le monument aux morts[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Julien Hapiot (1913-1943), résistant communiste né à Gauchin-Légal.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Gauchin-Légal Blason
Parti : au 1er d'argent à la bande de gueules fuselée de sable, au lambel d'or brochant, au 2d écartelé aux I et IV de gueules à la cotice d'or accompagnées de six billettes du même ordonnées 2 & 1 en chef et 1 & 2 en pointe, aux II et III d'argent à trois fleurs de lys mal ordonnées de sable[21].
Détails
Adopté le .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau de Caucourt ( E3660900) » (consulté le )
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Dictionnaire topographique du Pas-de-Calais : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Bibliothèque nationale de France.
  10. « Gauchin-Légal : Claude Lemaître rempile pour six ans », La Voix du Nord,  : « Vendredi soir, à la mairie, Claude Lemaître, âgé de 65 ans, a été élu à l’unanimité pour porter une nouvelle fois l’écharpe de maire. Il s’agit de son troisième mandat en tant que premier magistrat, son sixième depuis qu’il est élu. Ça remonte à trente ans maintenant. »
  11. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  16. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Gauchin-Légal (62366) », (consulté le ).
  17. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  18. « Revue des traditions populaires », (consulté le ), p. 406.
  19. « Base Palissy - mobiliers inscrits et/ou classés », sur pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  20. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  21. « 62366 Gauchin-Légal (Pas-de-Calais) », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).