Aubin-Saint-Vaast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aubin-Saint-Vaast
Aubin-Saint-Vaast
Une entrée de la forêt domaniale d'Hesdin
à Aubin-Saint-Vaast.
Blason de Aubin-Saint-Vaast
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Montreuil
Intercommunalité Communauté de communes des 7 Vallées
Maire
Mandat
Steve Pringarbe
2020-2026
Code postal 62140
Code commune 62046
Démographie
Population
municipale
751 hab. (2018 en diminution de 0,4 % par rapport à 2013)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ 46″ nord, 1° 58′ 28″ est
Altitude Min. 17 m
Max. 119 m
Superficie 6,7 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Hesdin
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Auxi-le-Château
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Aubin-Saint-Vaast
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Aubin-Saint-Vaast
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aubin-Saint-Vaast
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aubin-Saint-Vaast
Liens
Site web aubinsaintvaast.fr

Aubin-Saint-Vaast est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Aubin-Saint-Vaast est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Hesdin, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 28 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (70,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (72,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (49,2 %), prairies (20,5 %), forêts (18,4 %), zones urbanisées (11,1 %), zones agricoles hétérogènes (0,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait du Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, par le comte de Loisne, 1907 :

  • 1123 : ALBIN (cartulaire de Saint-Josse);
  • 1159 : ALBIM (cartulaire de Dommartin) ;
  • 1239 : AUBING (cartulaire d'Auchy) ;
  • 1269 : OBIN (cartulaire de Saint-Saulve) ;
  • 1271 : AUBIN (cartulaire d'Aubigny) ;
  • XIVe siècle : OBEN (archives nationales) ;
  • 1479 : AULBIN ;
  • 1638 : OBIN-en-ARTOIS ;
  • 1793 : AUBIN-MARAT (loi de brumaire an II).

Issu du latin Albinus, lui-même dérivé de albus (blanc).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Aubin-Saint-Vaast dans son canton et dans l'arrondissement de
Montreuil-sur-Mer.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 10 mai 2009[8] Raymond Deroo   Décédé en fonction
juin 2009[9] 2014 Michel Deneuville    
2014[10],[11] En cours
(au 11 novembre 2014)
Betty Demarest    

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[13].

En 2018, la commune comptait 751 habitants[Note 3], en diminution de 0,4 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : +0,1 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
540672747730698790845830813
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
781803764723720706685647605
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
615639620561540579518511516
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
584678708735710756780748770
2018 - - - - - - - -
751--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d'hommes (0 à 14 ans = 17,2 %, 15 à 29 ans = 17 %, 30 à 44 ans = 24 %, 45 à 59 ans = 21,9 %, plus de 60 ans = 19,8 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 18,6 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 21,9 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 23,9 %).
Pyramide des âges à Aubin-Saint-Vaast en 2007 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
1,0 
6,5 
75 à 89 ans
7,8 
13,3 
60 à 74 ans
15,1 
21,9 
45 à 59 ans
20,9 
24,0 
30 à 44 ans
21,9 
17,0 
15 à 29 ans
14,6 
17,2 
0 à 14 ans
18,6 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[17]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La chapelle a donné le nom au hameau où elle est érigée. Ce territoire est séparé du village d'Aubin par la Canche. Comme ce petit fleuve limitait jadis les diocèses d'Amiens et de Boulogne, Saint Vaast formait une annexe de la paroisse de ce dernier évêché. Rattachée à Saint-Vaast par le Concordat, cette église fut abandonnée vers 1820. La nef, effondrée en 1870, fut finalement rasée en 1889. À cette date, on sauva cependant la magnifique tour dont le portail du XIIe demeure une des curiosités archéologiques de l'arrondissement. À cette tour, on accola une chapelle exiguë bâtie avec les matériaux de la vieille. Ce qui rappelle curieusement à l'intérieur l'architecture, en plus simple de la chapelle Saint-Saturnin de l'abbaye de Saint-Wandrille en Normandie, et à l'extérieur, elle présente un ensemble à la physionomie assez singulière, voire surprenante, telle une immense tour-lenterne plantée au beau milieu d'un cimetière. La chapelle Saint-Vaast fait partie de ces innombrables édifices qui furent pillés en une nuit dans la région, il y a quelques années.

À peu de distance de Saint-Vaast, dans le marais et en bordure du chemin dit de Saint-Riquier, on découvre adossée à une haie un pauvre édicule sous le patronage de saint Aubin. Le petit bâtiment possède ce particularisme d'être construit au-dessus d'une fontaine connue sous l'appellation de fontaine Saint-Aubin. Au fond de la source existe une grande dalle portant une épitaphe qui viendrait d'un sanctuaire antérieur qui était érigé autrefois au bord de la fontaine. Il est très vraisemblable que ce lieu soit originellement celui d'un antique culte des eaux christianisé par les premiers évangélisateurs.

Monument historique[modifier | modifier le code]

Portail de l'église Saint-Vaast.

Le portail de l'ancienne église du XIIe siècle au hameau de Saint Vaast a été inscrit le 10 juin 1926[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Aubin-Saint-Vaast

Les armes d'Aubin-Saint-Vaast se blasonnent ainsi :

Parti : au 1) d'azur à la barque de sable, sans agrès, au mât brisé d'or, portant la vierge portant sur son bras gauche l'enfant Jésus, tous deux couronnés du même, la barque portée sur une mer ondée d'argent mouvant de la pointe, au 2) d'argent à la croix de gueules[19].


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction d'Hesdin », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. « Élections à Aubin-Saint-Vaast dimanche : À la suite du décès, le 10 mai, de Raymond Deroo, le maire d'Aubin-Saint-Vaast, des élections municipales auront lieu dimanche. Il s'agit de compléter le conseil. Un poste de conseiller municipal est vacant. », La Voix du Nord,‎ .
  9. « AUBIN-SAINT-VAAST : Michel Deneuville est maire : À la suite du décès de Raymond Deroo, et après l’élection de Alain Dupont, les 15 membres du conseil municipal étaient réunis pour l’élection du maire et des adjoints. Deux candidats étaient en lice. Il fallait également déterminer le nombre d’adjoints et élire ces adjoints. », L'abeille de la Ternoise,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Philippe Lambert, « Le projet de la maire d’Aubin-Saint-Vaast : « Notre priorité, c’est de faire des économies » : Betty Demarest (sans étiquette) détonne dans le paysage politique local. À 39 ans, elle entame son premier mandat. Son message : il est urgent de ne pas se précipiter. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  16. « Évolution et structure de la population à Aubin-Saint-Vaast en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  17. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  18. Mérimée, base de données du Ministère de la culture.
  19. Banque du Blason