Ablain-Saint-Nazaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Nazaire (homonymie).
Ablain-Saint-Nazaire
La Vieille Église
La Vieille Église
Blason de Ablain-Saint-Nazaire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Lens
Canton Bully-les-Mines
Intercommunalité Communaupole de Lens-Liévin
Maire
Mandat
Dominique Robillart
2014-2020
Code postal 62153
Code commune 62001
Démographie
Gentilé Ablainois
Population
municipale
1 779 hab. (2014)
Densité 181 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 23′ 34″ nord, 2° 42′ 48″ est
Altitude Min. 77 m – Max. 188 m
Superficie 9,85 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ablain-Saint-Nazaire

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Ablain-Saint-Nazaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ablain-Saint-Nazaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ablain-Saint-Nazaire
Liens
Site web www.ablain-st-nazaire.com/

Ablain-Saint-Nazaire est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Elle abrite la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette où reposent 45 000 combattants de la Première Guerre mondiale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune d'Ablain-Saint-Nazaire est située à 12 km au nord de la ville d'Arras, à 7 km à l'ouest de Liévin et à 20 km au sud de Béthune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ablain-Saint-Nazaire
Bouvigny-Boyeffles Aix-Noulette
Gouy-Servins Ablain-Saint-Nazaire Souchez
Carency

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Vue d'Ablain-Saint-Nazaire depuis la colline de Lorette.

Le village est installé dans le limon argilo-sableux alors que le Mont de Lorette est constitué d'une terre à silex ou bief.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Ablain-Saint-Nazaire se trouve dans la vallée du ruisseau le Saint-Nazaire, en amont de la Deûle qui traverse le village.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est océanique dégradé.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon le cartulaire de l'abbaye Saint-Vaast d'Arras, le nom de la commune viendrait d'Aplinius, notable romain habitant les lieux[1].
Anciennes mentions : Aplinium (890), Ablenc & Ableng (1065), Amblain (1720).

Saint Nazaire, évangélisateur de la Gaule, est un martyr du Ier siècle décapité à Milan.

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Ablain-la-Montagne[2].

Ses habitants sont appelés les Ablainois[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Début du feu roulant lancé par les Allemands sur la colline de Lorette en 1915.

D' à , la colline de Lorette, située sur le territoire d'Ablain-Saint-Nazaire, est l'objet de luttes farouches entre l'armée française et l'armée allemande. Cette position dominante, qui ne s'élève qu'à 165 m au-dessus du niveau de la mer, offre un observatoire exceptionnel sur le bassin minier au nord, et la plaine d'Arras au sud. En une année, 188 000 soldats, dont 100 000 français, sont morts pour défendre ou prendre « l'éperon de Notre-Dame-de-Lorette »[4].

Immédiatement après la Première Guerre mondiale, le site de la colline de Notre-Dame-de-Lorette est choisi pour rassembler les dépouilles de soldats provenant de plus de 150 cimetières de l'Artois et des Flandres françaises[4]. Le site est ensuite remanié et c'est en 1925 que la Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette est inaugurée[4].

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement d'Arras pour intégrer l'arrondissement de Lens[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Ablain-Saint-Nazaire dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1836 1846 Antoine Joseph Flament    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 juin 1995 Jean Haccart    
juin 1995 en cours
(au 3 juillet 2014[6])
M. Dominique Robillart DVD  

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[7] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 9 0,74
Marine Le Pen (FN) 232 18,99
Nicolas Sarkozy (UMP) 348 28,48 585 49,49
Jean-Luc Mélenchon (FG) 130 10,64
Philippe Poutou (NPA) 17 1,39
Nathalie Arthaud (LO) 7 0,57
Jacques Cheminade (SP) 3 0,25
François Bayrou (MoDem) 104 8,51
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 29 2,37
François Hollande (PS) 343 28,07 597 50,51
Inscrits 1 468 100,00 1 468 100,00
Abstentions 220 14,99 219 14,92
Votants 1 248 85,01 1 249 85,08
Blancs et nuls 26 2,08 67 5,36
Exprimés 1 222 97,92 1 182 94,64

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[8] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 5,23 63
Marine Le Pen (FN) 24,90 300 41,74 445
Emmanuel Macron (EM) 22,66 273 58,26 621
Benoît Hamon (PS) 5,31 64
Nathalie Arthaud (LO) 0,75 9
Philippe Poutou (NPA) 0,58 7
Jacques Cheminade (SP) 0,25 3
Jean Lassalle (R) 0,75 9
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 18,34 221
François Asselineau (UPR) 0,50 6
François Fillon (LR) 20,75 250
Inscrits 1 485 100,00 1 485 100,00
Abstentions 252 16,97 272 18,32
Votants 1 233 83,03 1 213 81,68
Blancs 21 1,70 90 7,42
Nuls 7 0,57 57 4,70
Exprimés 1 205 97,73 1 066 87,88

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communaupole de Lens-Liévin (communauté d'agglomération) qui regroupe 36 communes et comptait 244 561 habitants en 2010.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 779 habitants, en diminution de -2,68 % par rapport à 2009 (Pas-de-Calais : 0,77 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
787 816 893 932 880 855 902 858 865
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
831 826 888 864 847 883 935 942 974
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 077 1 155 1 127 814 1 070 1 098 1 035 1 116 1 071
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 295 1 293 1 388 1 482 1 715 1 843 1 890 1 791 1 779
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,8 %, 15 à 29 ans = 19 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 22,4 %, plus de 60 ans = 20,8 %) ;
  • 51,1 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 13,7 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 29,3 %).
Pyramide des âges à Ablain-Saint-Nazaire en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
2,5 
7,7 
75 à 89 ans
12,7 
12,6 
60 à 74 ans
14,1 
22,4 
45 à 59 ans
21,6 
19,9 
30 à 44 ans
19,5 
19,0 
15 à 29 ans
13,7 
17,8 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue de la nécropole, de la basilique et de la tour-lanterne.
Ruines de l'église d'Ablain.

La nécropole[modifier | modifier le code]

Inaugurée en 1925, la nécropole commémore les milliers de combattants morts sur la colline de Lorette entre octobre 1914 et septembre 1915 ; elle comporte :

  • un cimetière militaire où 40 058 corps reposent dans des tombes individuelles et dans huit ossuaires ;
  • la « tour-lanterne », d'une hauteur de 52 m ;
  • la « chapelle-basilique », de type romano-byzantin, de 46 m de longueur et de 14 m de largeur.

L'anneau de la Mémoire[modifier | modifier le code]

L'Anneau de la Mémoire, mémorial sur lequel sont gravés les noms de 579 606 soldats de toutes les nationalités morts en Flandre française et en Artois entre 1914 et 1918. Il est inauguré le .

La Vieille Église[modifier | modifier le code]

L'église d'Ablain a été construite au XVIe siècle par Charles de Bourbon-Carency ; elle est classée au titre des monuments historiques par arrêté du [14], soit peu avant sa destruction au cours des combats de 1915 ; ses ruines sont conservées en l'état au pied de la colline[15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

François Flameng, peintre officiel de l'armée, réalisa de nombreux croquis et dessins des tragiques événements qui se déroulèrent ici, pendant la Grande Guerre et qui parurent dans la revue L'Illustration.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Ablain-Saint-Nazaire

Les armes d'Ablain-Saint-Nazaire se blasonnent ainsi : Parti, au premier de sinople aux quatre ondes de sable, au deuxième coupé au I d’azur à la tour lanterne du lieu terrassée d’or et au II d’azur au cimetière militaire en champagne de sinople planté de douze croisettes haussées d’or en trois rangées fuyant en perspective[16].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom de la commune sur le site de la mairie.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  4. a, b et c Les champs de bataille : Flandres, Artois, Michelin, (ISBN 2067186248), p. 215.
  5. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements du Pas-de-Calais - Recueil des actes administratifs », sur http://www.pas-de-calais.gouv.fr/, (consulté le 6 janvier 2017).
  6. Réélu pour le mandat 2014-2020 : « Résultats de l'élection municipale de 2014 à Ablain-Saint-Nazaire », sur http://www.cartes-2-france.com (consulté le 18 juin 2014)
  7. Ministère de l'Intérieur - Pas-de-Calais (Nord-Pas-de-Calais), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Ablain-Saint-Nazaire » (consulté le 18 juin 2014)
  8. Ministère de l'Intérieur - Pas-de-Calais (Hauts-de-France), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Ablain-Saint-Nazaire » (consulté le 20 mai 2017)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Évolution et structure de la population à Ablain-Saint-Nazaire en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  13. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 août 2010)
  14. « Classement MH de la Vieille Église », notice no PA00107931, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Ruines de l'Église d'Ablain-Saint-Nazaire sur le site « Les chemins de mémoire de la Grande Guerre en Nord-Pas-de-Calais ».
  16. Le blason sur le site de la commune.