Lebucquière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lebucquière
L'église et le monument aux morts.
L'église et le monument aux morts.
Blason de Lebucquière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Canton Bapaume
Intercommunalité Communauté de communes du Sud Artois
Maire
Mandat
Bruno Hiez
2014-2020
Code postal 62124
Code commune 62493
Démographie
Population
municipale
241 hab. (2015 en diminution de 4,37 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 06′ 47″ nord, 2° 58′ 01″ est
Altitude Min. 101 m
Max. 127 m
Superficie 4,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lebucquière

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Lebucquière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lebucquière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lebucquière

Lebucquière est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lebucquière
Beugny Beaumetz-lès-Cambrai
Lebucquière
Haplincourt Vélu

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Lebucquière dans son canton et dans l'arrondissement d'Arras.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2003 Michel Liedts    
2003 28 août 2010[1] André Milluy   Agent de maîtrise retraité
Décédé en fonction
novembre 2010 en cours
(au 28 janvier 2015)
Bruno Hiez   Réélu pour le mandat 2014-2020[2],[3],[4],[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 241 habitants[Note 1], en diminution de 4,37 % par rapport à 2010 (Pas-de-Calais : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530 567 533 667 779 789 763 818 730
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
742 761 719 681 657 576 585 559 585
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
521 467 438 303 347 337 331 318 291
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
305 303 282 253 251 231 230 252 241
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,2 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,8 % d'hommes (0 à 14 ans = 15,5 %, 15 à 29 ans = 16,4 %, 30 à 44 ans = 25,5 %, 45 à 59 ans = 18,2 %, plus de 60 ans = 24,5 %) ;
  • 52,2 % de femmes (0 à 14 ans = 16,7 %, 15 à 29 ans = 13,3 %, 30 à 44 ans = 21,7 %, 45 à 59 ans = 17,5 %, plus de 60 ans = 30,8 %).
Pyramide des âges à Lebucquière en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
12,7 
75 à 89 ans
18,3 
11,8 
60 à 74 ans
12,5 
18,2 
45 à 59 ans
17,5 
25,5 
30 à 44 ans
21,7 
16,4 
15 à 29 ans
13,3 
15,5 
0 à 14 ans
16,7 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Lebucquière.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d'or au chevron de gueules, surmonté de trois étoiles rangées en chef et soutenu d'un croissant du même.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts.
  • Le monument aux morts.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chr. D., « D'Ablain-Saint-Nazaire à Zutkerque : les maires du Pas-de-Calais jusqu'en mars 2014 », sur http://www.echo62.com, (consulté le 28 janvier 2015).
  2. Bernard Lesage (CLP), « Le bilan des maires - Lebucquière - Bruno Hiez: «la salle Milluy terminée, place à d’autres projets» : Bruno Hiez a été élu conseiller municipal en 2001 puis adjoint en 2004 avant de reprendre la mairie en novembre 2010 à la suite du décès du maire André Milluy. Il compte bien se reporter en mars 2014 avec une bonne partie de l’équipe actuelle afin de concrétiser certains projets comme la mise aux normes du service incendie, la voirie de la rue du creux et l’aménagement des infrastructures pour les personnes à mobilité réduite (PMR). », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  3. « Lebucquière: pas de surprise pour Bruno Hiez, reconduit au poste de maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  4. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 28 janvier 2015).
  5. « Les projets des maires: Lebucquière - « Un projet PMR et la sécurité incendie et routière sont dans les cartons » : Après plusieurs mandats comme conseiller, 2e adjoint puis 1e adjoint avant de décès de l’ancien maire André Milluy, Bruno Hiez a été réélu maire lors des dernières municipales. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « Évolution et structure de la population à Lebucquière en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)
  11. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 août 2010)