Fampoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fampoux
Fampoux
La mairie.
Blason de Fampoux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Intercommunalité Communauté urbaine d'Arras
Maire
Mandat
Didier Ledhé
2020-2026
Code postal 62118
Code commune 62323
Démographie
Gentilé Fampolois
Population
municipale
1 203 hab. (2019 en augmentation de 4,52 % par rapport à 2013)
Densité 139 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 10″ nord, 2° 52′ 21″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 102 m
Superficie 8,64 km2
Type Commune urbaine
Aire d'attraction Arras
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Arras-2
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Fampoux
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Fampoux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fampoux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fampoux
Liens
Site web fampoux.fr

Fampoux est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

La commune fait partie de la communauté urbaine d'Arras qui regroupe 46 communes et compte 108 347 habitants en 2018.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de six communes :

Communes limitrophes de Fampoux
Athies Gavrelle
Fampoux Rœux
Feuchy Monchy-le-Preux Pelves

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est situé dans le bassin Artois-Picardie.

La commune est traversée par la Scarpe canalisée, d'une longueur de 67 km, qui prend sa source dans la commune d'Arras et se jette dans L'Escaut canalisée au niveau de la commune de Mortagne-du-Nord dans le département du Nord[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Fampoux est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Arras, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 163 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (74,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (77,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (74,6 %), zones humides intérieures (13,8 %), zones urbanisées (6,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,5 %), eaux continentales[Note 3] (2,3 %), prairies (0,1 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Des témoignages d'occupation préhistorique ont été retrouvés sur la commune et dans la vallée de la Scarpe, à l'âge de pierre (extraction de silex[9],[10]) et à l'âge du fer [11]. Des artéfacts de l'âge du bronze ont aussi été trouvés[10].

Protohistoire[modifier | modifier le code]

L'archéologue Jacques Leman-Delerive (1981) a étudié à Fampoux une sépulture isolée (fosse ovoïde) découverte à l’occasion de travaux d'aménagement chez un particulier. Cette tombe a été datée du «fin Tène I - début Tène II» grâce à un bracelet de bronze présent au de l’avant-bras gauche. Le mort y avait été déposé en position demi-fléchie sur le côté gauche. Plus tard la fosse (et une partie du squelette) ont été endommagés par l'implantation d'un poteau à une époque qui n’a pu être déterminée et de datation non confirmée. Selon Blondiaux (1981) il s'agit des restes d’une femme, jeune, gracile et très petite et sans doute brachycrâne (presque mésocrânie, euencéphale, à crâne bas) [12]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

La commune et toute la région conservent des séquelles des deux guerres mondiales, et pour Fampoux en particulier de la Première Guerre mondiale.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Commune et intercommunalités[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives[modifier | modifier le code]

Circonscriptions électorales[modifier | modifier le code]

Élections municipales et communautaires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1981 ? Bernard Kotrzewa    
  2001 Jacques Bécu    
mars 2001 2020 Géry Coulon PRG puis EELV Réélu pour le mandat 2014-2020[16],[17],[18]
23 mai 2020 En cours
(au 19 février 2022)
Didier Ledhé   Cadre de la fonction publique[19],[20]

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Fampolois[21].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[22]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[23].

En 2019, la commune comptait 1 203 habitants[Note 4], en augmentation de 4,52 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : 0 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6389321 0061 0161 0051 0061 0191 015964
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9661 0231 0731 0099741 0411 0311 0341 015
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
978969935703814838802791870
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
9469461 1991 1231 0161 0711 0861 0941 151
2018 2019 - - - - - - -
1 1971 203-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[25].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 34,3 %, soit en dessous de la moyenne départementale (36,7 %). De même, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 23,1 % la même année, alors qu'il est de 24,9 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 604 hommes pour 593 femmes, soit un taux de 50,46 % d'hommes, légèrement supérieur au taux départemental (48,5 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[26]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ou +
1,9 
5,3 
75-89 ans
8,4 
15,4 
60-74 ans
15,0 
21,2 
45-59 ans
20,4 
21,7 
30-44 ans
22,1 
13,2 
15-29 ans
13,7 
23,0 
0-14 ans
18,5 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2018 en pourcentage[27]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,5 
5,4 
75-89 ans
8,9 
15,9 
60-74 ans
17,3 
20,2 
45-59 ans
19,4 
19,1 
30-44 ans
18,2 
18,6 
15-29 ans
16,3 
20,3 
0-14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

→ Conseils pour la rédaction de cette section.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Élisa-Léocadie Moncomble, cousine de Paul Verlaine est née à Fampoux le 8/12/1835 et morte le 16 février 1867 à Lécluse à l'âge de 31 ans. Fille d'Augustin Moncomble (1798) et de Catherine Adélaïde Dehée (1803-1842). Elle est élevée par sa tante Élisa-Stéphanie-Julie-Joseph Stéphaine (1809-1886) épouse de Nicolas Auguste Verlaine (1798-1865). Élisa épouse Auguste Dujardin en 1858 et vient habiter à Lécluse où elle décèdera en 1867.
  • Le poète Paul Verlaine y passa ses vacances durant plusieurs années car sa mère avait de la famille qui vivait à Fampoux. Une rue et l'école portent son nom.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Fampoux Blason
Écartelé: au 1er d'argent au sautoir de sable, au franc-canton de gueules, au 2e d'azur semé de fleurs de lis d'or, au lambel de gueules, au 3e d'azur à trois fleurs de lis d'or, au 4e de gueules à la bande d'or[30].
Ornements extérieurs
Croix de guerre 1914-1918
Détails
Armes de la famille De Fampoux, armes des comtes d'Artois, armes de la maison de France et armes de la famille De Noailles.

Adopté par la municipalité.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Scarpe canalisée (E2--0110) (E2--0110) » (consulté le )
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Arras », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. Masson B & Vallin L (1995) Un site d'extraction de silex à Fampoux-le-Reservoir (Pas-de-Calais): les premiers mineurs du Nord/Pas-de-Calais. Les Cahiers de préhistoire du Nord, (16), 7-40.
  10. a et b Vallin, L., & Masson, B. (1995). F 51 FAMPOUX NEAR ARRAS A flint mine recently discovered at Fampoux near Arras (Northern France).
  11. JACQUES, A., LEMAN-DELERIVE, G., GAUTIER, A., & BLONDIAUX, J. (1979). L'occupation du sol dans la haute vallée de la Scarpe à l'Age du Fer. Bulletin de la Commission Départementale des Monuments Historiques du Pas-de-Calais Arras, 10(4), 285-296.
  12. Kurzawski, V., Blondiaux, J., & Marquet, N. (1982). Études en cours sur les populations anciennes du Nord de la France, du Néolithique à l'époque médiévale. Bulletins et Mémoires de la Société d'Anthropologie de Paris, 9(1), 51-55 (voir p 4/6 du PDF).
  13. Vauthier G (1920) Une lettre inédite de Robespierre jeune. Annales Révolutionnaires, 12, 244.
  14. Jules Lan, Les chemins de fer français devant leurs juges naturels : traité de la jurisprudence des chemins de fer, Paris, Librairie internationale, , 320 p., « Catastrophe sur le chemin de fer du Nord : accident de Fampoux (8 juillet 1846) », p. 223-243.
  15. « 8 juillet 1846 : la catastrophe ferroviaire de Fampoux », sur archivespasdecalais.fr Les Archives du Pas-de-Calais (consulté le ).
  16. « Fampoux : troisième mandat pour Géry Coulon, réélu maire », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  18. « Géry Coulon: la prudence sera de mise : Géry Coulon entame son troisième mandat avec prudence. Ce n’empêchera pas la commune de se pencher sur la création d’un béguinage, d’une petite salle polyvalente et peut-être encore d’une maison des associations », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « Répertoire national des maires » [txt], Répertoire national des élus, sur https://www.data.gouv.fr, (consulté le ).
  20. « Résultats des élections municipales et communautaires 2020 », sur Le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le ).
  21. Roger Brunet, « France, le trésor des régions », sur tresordesregions.mgm.fr (consulté le ).
  22. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  23. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  25. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  26. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Fampoux (62323) », (consulté le ).
  27. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département du Pas-de-Calais (62) », (consulté le ).
  28. http://www.evene.fr/culture/lieux/brasserie-malterie-becu-5557.php
  29. « Le monument aux morts », sur Mémoires de pierres (consulté le ).
  30. « Blason », sur armorialdefrance.fr (consulté le ).