Violaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Violaines
L'hôtel de ville.
L'hôtel de ville.
Blason de Violaines
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arrondissement de Béthune
Canton Canton de Douvrin
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Artois
Maire
Mandat
Jean-François Castell
2014-2020
Code postal 62138
Code commune 62863
Démographie
Gentilé Violainois, Violainoises
Population
municipale
3 690 hab. (2011)
Densité 369 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 32′ 28″ N 2° 47′ 23″ E / 50.5411111111, 2.78972222222 ()50° 32′ 28″ Nord 2° 47′ 23″ Est / 50.5411111111, 2.78972222222 ()  
Altitude Min. 19 m – Max. 34 m
Superficie 10,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte administrative du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Violaines

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Violaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Violaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Violaines

Violaines est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La D941 (ancienne RN 41) dans le sud de Violaines.
  • Violaines est située à 25 km de Lille, 12 km de Lens et Béthune, près du carrefour des RN 41 et RN 47.
  • Il a su garder sa ruralité (huit grandes fermes existent encore sur la commune) tout en développant les services d’une petite ville auprès de sa jeunesse et de ses personnes âgées ce qui crée l’attrait de son habitat.
  • Les activités nombreuses, tant culturelles que sportives, sont dues à une vie associative très dynamique soutenue par la municipalité.
  • Des zones artisanales et industrielles permettent à la commune de se développer en maintenant une pression fiscale équilibrée.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Violaines
Festubert Richebourg Lorgies
Givenchy-lès-la-Bassée Violaines La Bassée
Cuinchy

Vermelles

Auchy-les-Mines Haisnes

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Violaines dans son canton et dans l'arrondissement de Béthune
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1929 1959 Pierre Lecœuche SFIO  
1959 1989 Henri Hecquet PS  
1989 2001 Raymond Cacan PS  
2001 2014 Jean-Bernard Firmin PS  
2014 en cours Jean-François Castell Apolitique  

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 690 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
953 936 1 001 1 035 1 117 1 106 1 047 1 048 1 099
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 139 1 229 1 282 1 238 1 225 1 205 1 225 1 233 1 348
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 431 1 586 1 746 1 136 1 594 1 726 1 723 1 728 1 813
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 817 1 984 2 425 2 890 3 524 3 577 3 688 3 687 3 671
2011 - - - - - - - -
3 690 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 21 %, 15 à 29 ans = 18,5 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 21,5 %, plus de 60 ans = 16 %) ;
  • 51,3 % de femmes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 19,2 %).
Pyramide des âges à Violaines en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,7 
4,2 
75 à 89 ans
7,2 
11,5 
60 à 74 ans
11,3 
21,5 
45 à 59 ans
21,6 
23,0 
30 à 44 ans
23,0 
18,5 
15 à 29 ans
16,5 
21,0 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Violaines

Les armes de Violaines se blasonnent ainsi :

D’or à la fasce bretessée contre-bretessée d’azur surmontée d’un lambel d’azur.

Histoire de la ville et événements[modifier | modifier le code]

Histoire :

  • La commune de Violaines fut entièrement dévastée pendant la guerre de 1914/1918.
  • En 1921, les cantons de Thèze et d’Arzacq (Basses Pyrénées) parrainent la reconstruction de Violaines et les écoles de Salin-de-Giraud (13) la reconstruction des écoles de Violaines.
  • Violaines reçoit la Croix de Guerre le 25 septembre 1920.
  • Le village sera de nouveau détruit lors de la seconde guerre mondiale, mais relevé de ses ruines, Violaines s’industrialise avec en 1956 la reconstruction de la Centrale électrique et en 1969 l’édification de l’Usine de l’Industrielle et du Logement.
  • Le 23 mars 1969, Franz CLOIDT, Bourgmestre, et Henri HECQUET, Maire, procèdent au jumelage de leurs deux communes : Wandhofen – RFA et Violaines.

Evénements :

  • Jumelage : La commune de Violaines est jumelée avec Wandhofen (quartier de Schwerte) en Allemagne.
  • Ville fleurie : Depuis 1996. Pas de fleur à ce jour

C'est en traversant cette ville, que l'écrivain Paul Claudel, eut l'idée de créer le nom de « Violaine » pour un personnage de sa pièce de théâtre : L'Annonce faite à Marie (1912) depuis, ce prénom est portée par de nombreuses femmes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Vaast.

Atouts économiques :

  • Zones d’activités industrielles et artisanales
  • Zone Artisanale du Rétuy
  • Zone d’Activités de la Cochiette
  • Site de l’ancienne centrale des Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais.
  • Commune appartenant au SIZIAF (Syndicat Mixte de la Zone Industrielle Artois-Flandres).

Attraits touristiques :

  • Etang communal de pêche dans un cadre accueillant et verdoyant.
  • Buvette et restauration sur place.
  • Camping municipal comportant 13 emplacements (ouvert du 1er mars au 31 octobre)
  • Chemins de randonnées pédestres balisés.
  • Canal d’Aire à La Bassée.
  • L'église Saint-Vaast.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]